24h Le Mans
01/07/2019 - 09:00

Les 24 Heures du Mans 2019 de Rebellion Racing (LMP1)

43 équipes (pour 61 voitures) ont participé à la 87e édition des 24 Heures du Mans, Super Finale du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC 2018-2019. Victoires, ennuis mécaniques, abandons, toutes n’ont pas eu le même destin. Découvrez les 24 Heures du Mans de l’équipe Rebellion Racing engagée en LMP1.
Les 24 Heures du Mans 2019 de Rebellion Racing (LMP1)

Equipe : Rebellion Racing

Catégorie : LMP1

Voitures/pilotes :

Rebellion R13-Gibson #1

  • Neel Jani (11e participation)
  • André Lotterer (11e participation)
  • Bruno Senna (septième participation)

Pour cette 87e édition des 24 Heures du Mans, les deux Rebellion R13-Gibson de Rebellion Racing arboraient une livrée « néon rebelle ». A l’issue des qualifications, la Rebellion R13-Gibson #1 s’est qualifiée en 6e position grâce à un chrono de 3’16’’810 réalisé par André Lotterer lors de la troisième séance d’essais qualificatifs. Après 50 minutes de course, cette voiture a dû regagner son stand en raison d’une crevaison du pneu arrière droit. Un fait de course qui l’a privé d’une place sur le podium. Neel Jani, André Lotterer et Bruno Senna ont tout de même rallié l’arrivée en 4e position. « Après la crevaison, la voiture n'a plus été la même. La quatrième place était le mieux que nous puissions faire. La troisième aurait pu être à notre portée si nous avions eu plus de vitesse », a estimé Neel Jani.

Rebellion R13-Gibson #3

  • Thomas Laurent (troisième participation)
  • Nathanaël Berthon (sixième participation)
  • Gustavo Menezes (quatrième participation)

C’est Gustavo Menezes qui a qualifié la Rebellion R13-Gibson #3 en 4e position avec un temps de 3’16’’404 réalisé lors de la troisième séance d’essais qualificatifs. Le pilote américain s’est montré très rapide et incisif en début de course. Ensuite, plusieurs faits de course ont perturbé le tableau de marche de cette voiture : deux sorties de piste et trois minutes de pénalité pour non-respect de la règlementation liée aux pneumatiques. Thomas Laurent, Nathanaël Berthon et Gustavo Menezes ont finalement franchi la ligne d’arrivée en 5e position. « Ce n’est évidemment pas le résultat que nous souhaitions. Nous travaillons très fort depuis très longtemps et la voiture était magique. Je pense que nous étions l’une des seules voitures non-hybrides à pouvoir parfois suivre le rythme des Toyota et c’est déjà une étape de franchi. Je suis vraiment triste mais c’est Le Mans, nous le savons, ce n’est jamais supposé être facile », a confié Gustavo Menezes.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES DU MANS, MERCREDI 12 JUIN 2019, ESSAIS LIBRES. Pour la 87e édition des 24 Heures du Mans, l’équipe suisse Rebellion Racing engageait deux Rebellion R13-Gibson dans la catégorie LMP1. Ici la #1 pilotée par Nell Jani, André Lotterer et Bruno Senna.