24h Le Mans
Le 05/10/2017 12:00

Les 24 Heures à la puissance 5000 (5) - Un demi-siècle d'excellence

Il y a cinquante ans, le 11 juin 1967, AJ Foyt et Dan Gurney établissent le premier record de la distance à plus de 5 000 kilomètres. Depuis lors, ce chiffre mythique a rythmé l'évolution technologique des 24 Heures : de graal difficile à atteindre, il est aujourd'hui une norme d'excellence.

Les 24 Heures à la puissance 5000 (5) - Un demi-siècle d'excellence

De 1967 à 1999, seulement huit équipages victorieux avaient atteint et dépassé les 5 000 kilomètres. Rappelons qu'à la suite des 24 Heures du Mans 1967, la CSI (Commission Sportive Internationale, ancêtre de l'actuelle FIA) avait limité la cylindrée des prototypes à trois litres (le moteur de la Ford Mk IV victorieuse en 1967 en faisait sept). Il faudra la "martingale" règlementaire de la catégorie Sport pour que la Porsche 917 voie le jour et efface en 1971 le record de Ford, avec une nouvelle référence qui ne sera battue qu'en 2010.

Jusqu'en 1999, le cap des 5 000 kilomètres reste ainsi une référence rare, conjonction favorable de haute performance et de conditions de course (notamment météo) particulièrement clémentes. En 2000, Audi parvient à dépasser les 5 000 kilomètres dès sa première victoire, qui plus est assortie d'un superbe triplé. C'est aussi le début d'une nouvelle ère : sur les dix-huit dernières éditions des 24 Heures, le "cap des 5 000" a été franchi à quinze reprises.

A partir de la deuxième moitié des années 2000 (et plus particulièrement du duel Audi-Peugeot de 2007 à 2011), la course à la performance s'accélère - au sens propre comme au figuré. En 2010, après l'abandon des quatre voitures de la marque au lion, Audi - pourtant dominé cette année-là en performance pure - accroche à son palmarès sarthois un nouveau record de la distance (5 420 km) avec ses vainqueurs Timo Bernhard, Romain Dumas et Mike Rockenfeller.

Depuis 2012 et l'arrivée de la technologie hybride sur les prototypes LMP1, deux autres records tombent. En 2015, André Lotterer (Audi) signe à 248 km/h de moyenne le nouveau record du tour en course ; en 2017, Kamui Kobayashi (Toyota) devient, à près de 252 km/h de moyenne, le poleman le plus rapide de l'histoire, battant le record de Hans-Joachim Stuck, vieux de 32 ans.

Si le record de la distance du trio Bernhard-Dumas-Rockenfeller n'a pas encore été battu, les vainqueurs des quatre dernières éditions des 24 Heures du Mans ont tous dépassé les 5 000 kilomètres en course. De performance rare à la fin du 20e siècle, les 5 000 km sont devenus au 21e siècle une norme prestigieuse, également représentative de l'évolution technologique de ces derniers années. Et, quelle que soit l'époque, un des symboles les plus forts de l'excellence et de la performance aux 24 Heures du Mans. En attendant de découvrir l'identité du... 24e équipage qui atteindra ce chiffre mythique.

 

Cliquez ci-dessous pour en savoir plus sur les histoires du record de la disance aux 24 Heures du Mans (la liste complète des 23 équipages ayant atteint et dépassé les 5 000 kilomètres parcourus figure dans le deuxième épisode) :

Les 24 Heures à la puissance 5000 (1) - L'évolution d'un record

Les 24 Heures à la puissance 5000 (2) - Le "club des 5000"

Les 24 Heures à la puissance 5000 (3) - Histoires du top 3

Les 24 Heures à la puissance 5000 (4) - Dix histoires pour un record

 

Photo (D.R. - Archives ACO) : Premier constructeur britannique vainqueur des 24 Heures dès leur deuxième édition en 1924, Bentley fait également partie du très prestigieux "club des 5 000 kilomètres", grâce à la victoire de Dindo Capello, Tom Kristensen et Guy Smith en 2003.

News history Dernières actualités