24h Le Mans
Le 31/12/2017 14:00

Le WEC et les 24 Heures du Mans en chiffres

2017 a marqué la sixième année d’existence du Championnat du Monde d'Endurance (WEC). Avant de basculer vers une nouvelle saison pleine de promesses (Super Saison 2018 / 2019 qui s'étend sur un an et demi), coup d’œil dans le rétroviseur du WEC et des six éditions des 24 Heures du Mans.

Le WEC et les 24 Heures du Mans en chiffres

2012 : début officiel du Championnat du Monde d’Endurance (WEC). La première course a eu lieu à Sebring (Etats-Unis) en mars 2012

50 : le samedi 18 novembre, les 6 Heures de Bahreïn ont marqué la cinquantième course en WEC

6 éditions des 24 Heures du Mans se sont déjà déroulées depuis la création du WEC. Deux autres sont au programme de la Super Saison 2018 /2019. 

Nombres de victoires

Deux constructeurs se partagent le plus grand nombre de victoires. En effet, Porsche et Audi comptent le plus de succès en WEC avec 17 chacun, mais Toyota est très proche (16). Depuis la création du WEC, Audi et Porsche répartissent aussi équitablement le nombre de victoires aux 24 Heures du Mans avec trois chacun : Audi (2012, 2013, 2014) et Porsche (2015, 2016, 2017). 

G-Drive Racing est l’équipe qui compte le plus de succès en catégorie LMP2 (19). Plusieurs autos ont été utilisées pour obtenir ce résultat : Oreca 03, Morgan LMP2, Ligier JS P2, Oreca 05 et Oreca 07. Par contre, l’écurie russe court toujours après sa première victoire en Sarthe.

Aston Martin est le constructeur le plus « capé » (37 victoires) en LMGTE. La répartition est la suivante : 14 en LMGTE Pro et 23 en LMGTE Am. Le constructeur britannique, qui compte deux succès aux 24 Heures du Mans (un en LMGTE Am en 2014 et l’autre en LMGTE Pro en 2017) est suivi de près par Ferrari (35 victoires).

Les pilotes 

Seulement trois pilotes ont disputé l’intégralité des 50 courses du WEC. Il s’agit d’André Lotterer, Darren Turner (Aston Martin) et Christian Ried (Porsche). On devrait retrouver ces trois hommes lors de la Super Saison 2018 / 2019.

449 pilotes, venant de 40 pays, ont pris part à une manche WEC depuis sa création.  

La France est le pays qui compte le plus de représentants. En effet, 93 pilotes français ont au moins un jour disputé une course WEC.

Les records du WEC et des 24 Heures du Mans 

Plus grand de concurrents au départ : 60 (24 Heures du Mans 2016 et 2017) depuis que le nombre de stands a été augmenté.
Plus grand nombre de concurrents au départ - incluant des participants ne disputant pas le WEC : 62 (12 Heures de Sebring 2012)

Plus grand nombre de voitures à l'arrivée : 49 (24 Heures du Mans 2017)
Plus grand nombre de voitures à l'arrivée - incluant des participants ne disputant pas le WEC : 51 (12 Heures de Sebring 2012)

Pourcentage le plus élevé de concurrents à l'arrivée : 100 % (les 6 Heures de Bahreïn 2016 et les 6 Heures de Mexico 2017 avec un concurrent arrivé, mais non classé)

Course la plus rapide : 24 Heures du Mans 2015 (224,200 km/h de moyenne) avec la victoire du trio Nick Tandy, Earl Bamber et Nico Hülkenberg sur la Porsche 919 Hybrid n°19. Ils ont parcouru 395 tours.

Course de 6 heures la plus rapide : Spa-Francorchamps 2017 (201,838 km/h de moyenne) remportée par la Toyota TS050 Hybrid n°8 d’Anthony Davidson, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima.

 

Moyenne la plus élevée en qualifications : 251,882 km/h aux 24 Heures du Mans 2017 (Kamui Kobayashi, Toyota TS050 HYBRID n°7). Le Japonais a réalisé en 3'14''791 la pole position la plus rapide de l'histoire des 24 Heures du Mans (voir son tour en caméra embarquée ci dessus) dans cette configuration de circuit. Il a effacé un record vieux de 32 ans, détenu depuis 1985 par Hans Joachim Stuck et sa Porsche 956, en 3'14''80 (251,815 km/h de moyenne) réalisé sur un tracé sans les deux chicanes. 

Moyenne la plus élevée en qualifications (hors 24 Heures du Mans) : 219,698 km/h aux WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps 2015 (Porsche 919 Hybrid) en 1'54''767

Tour le plus rapide en course : 248,459 km/h de moyenne aux 24 Heures du Mans 2015 (André Lotterer, Audi R18 e-tron quattro n°7). Le pilote allemand a signé un temps de 3'17''75 au 337e tour.

Tour le plus rapide en course (hors 24 Heures du Mans) : 214,336 km/h aux WEC 6 Heures de Spa-Francorchamps 2017 (Brendon Hartley, Porsche 919 Hybrid)

Plus faible écart dans la lutte pour la victoire : 0'01"439 aux 6 Heures de Fuji 2016 entre la Toyota TS050 Hybrid n°6 de Toyota Gazoo Racing pilotée par Stéphane Sarrazin, Mike Conway et Kamui Kobayashi et l'Audi R18 n°8 de Lucas Di Grassi, Loïc Duval et Oliver Jarvis. 

Maintenant place à la Super Saison 2018 /2019 qui comprendra deux fois les 24 Heures du Mans (16 / 17 juin 2018 et 15 / 16 jun 2019). 

Commentaires en anglais 

Vidéo DailyMotion - Les 24 Heures du Mans 

Chiffres fournis par le WEC