24h Motos
Le 19/12/2017 13:00

Le team TTS Excent mieux armé pour relever le défi des 24 Heures Motos

En 2017, la catégorie Expérimental des 24 Heures Motos s'est enrichie d'un concurrent : le team TTS Excent. Cette Kawasaki ZX10-R équipée d'un train avant expérimental a fait bonne figure. Pour 2018, TTS Excent se donne un nouvel élan en constituant un nouvel équipage et en apportant de nombreuses évolutions à la Kawasaki #17.

Le team TTS Excent mieux armé pour relever le défi des 24 Heures Motos

Le team TTS Excent, c'est l'association du Team Thomas Superpole (équipe toulousaine qui organise des journées piste pour les pilotes amateurs) et de la société industrielle Excent, une entreprise qui a imaginé et développé un train avant expérimental pour moto. En 2017, cette « coalition » de passionnés de la moto a tenté de relever le défi des 24 Heures Motos avec sa Kawasaki équipée d'un train avant spécial (un quadrilatère déformable placé juste au-dessus de la roue avant et mué par un mono-amortisseur pressurisé). « Nous n'avions pas d'objectif particulier à part montrer les performances de la moto. C'est un objectif que nous avons atteint en réalisant la pole position de notre catégorie malgré des problèmes de fonctionnement avec le train arrière », explique Gabriel Pons, pilote de la Kawasaki #17 TTS Excent. En course, c'est une toute autre histoire puisque TTS Excent est contraint à l'abandon après le sixième relai. « Le pignon de la quatrième vitesse a cassé et percé les carters moteur. Nous avons abandonné avec de lourds regrets parce que nous avions l'impression de réaliser quelque chose de bien ».

Sur le papier, notre nouvel équipage est très performant

Gabriel Pons

Une première participation aux 24 Heures Motos est toujours synonyme d'apprentissage. « La moto n'était pas tout à fait en configuration pour la course. Nous manquions d'expérience et de rapidité lors des ravitaillements », fait observer Gabriel Pons. Des erreurs de jeunesse que TTS Excent s'attèle à ne plus reproduire. « Nous avons réalisé des essais le mois dernier. Actuellement l'équipe s'entraîne aux ravitaillements et apporte des évolutions à la moto », fait savoir Christophe Strainchamps, chef de projet au sein de la société Excent.

TTS Excent vise donc une deuxième participation aux 24 Heures Motos (sous réserve d'invitation par le comité de sélection de l'Automobile Club de l'Ouest) et a prévu d'apporter quelques évolutions à sa Kawasaki afin de pouvoir viser le top 15 du classement général. Gabriel Pons liste ces améliorations : « Nous avons retravaillé l'entrée d'air. La cinématique de la fourche a été modifiée et nous avons également un nouveau système de biellette d'amortisseur arrière. Dans les semaines qui viennent, nous allons effectuer des modifications en terme d'ergonomie générale de la moto afin de pouvoir gagner du temps lors des ravitaillements ».

Afin de rivaliser avec la Metiss, le prototype emblématique des 24 Heures Motos, TTS Excent s'est attaché les services de deux nouveaux pilotes pour épauler Gabriel Pons : Olivier Depoorter (Belgique) et Jimmy Maccio (France). « Par le passé, nous avions des équipages assez disparates en terme de performances. Malgré ça, les pilotes étaient très méritants. Aujourd'hui, les objectifs ont changé. Olivier connait bien l'équipe puisqu'il a participé aux 24 Heures de Barcelone 2016 avec nous. Son expérience sera un véritable atout. Jimmy a déjà effectué un galop d'essais avec la moto en novembre à Nogaro et elle lui a vraiment plu. Sur le papier, notre nouvel équipage est très performant », réalise Gabriel Pons.

Olivier Depoorter compte huit participations aux 24 Heures Motos dont une troisième place au classement général glanée en 2010 avec le team RAC41. Pilote de réserve au sein du Yamaha Viltaïs Experience en 2017, il s'offre un nouveau challenge. « La moto semble avoir beaucoup évolué depuis les 24 Heures de Barcelone 2016 et j'ai hâte de remonter dessus pour tester tout ça. C'est toujours agréable de participer au développement d'une moto. Je pense que nous allons poser des soucis à la concurrence ».

En 2018, TTS bénéficiera de nouveau du soutien de Kawasaki france. « Notre projet n'aurait pas pu se monter sans leur aide », reconnaît Christophe Strainchamps. Les prochains essais sont programmés début février

Une journée « confrontation » avec la Metiss

Cet été, le team TTS Excent a invité l'équipe Metiss JLC Moto sur son circuit « maison » de Nogaro pour une journée confrontation. Les deux équipes ont pu échanger sur leurs expériences et tester leurs motos respectives. « Entre nous, l'entente est amicale et nous éprouvons le besoin de nous entraider. Nous savons que le team Metiss développe une nouvelle moto. Nous espérons qu'ils seront rapidement à leur meilleur niveau afin que l'on puisse se bagarrer en piste », commente Gabriel Pons.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, SAMEDI 15 AVRIL 2017, COURSE. Gabriel Pons au guidon de la Kawasaki #17 du team TTS Excent. Une machine équipée d'un train avant expérimental.

News history Dernières actualités