24h Le Mans
01/05/2020 - 18:00

Le Musée des 24 Heures chez vous – Le casque de Jean Rondeau

Avec notre série « Le Musée chez vous », découvrez quelques voitures ou objets précieux du Musée des 24 Heures du Mans. Deux fois par semaine, ce lieu emblématique du circuit vous présente ses trésors. Aujourd’hui, venez vous aventurer dans la galerie des héros des 24 Heures du Mans et apprécier le casque puis l’histoire de Jean Rondeau.
Le Musée des 24 Heures chez vous – Le casque de Jean Rondeau

Dans la galerie des héros des 24 Heures du Mans figure un objet symbolique : le casque de Jean Rondeau, seul pilote constructeur vainqueur des 24 Heures du Mans en 1980 et originaire du Mans.
Il s’agit de l’authentique casque porté par le manceau lors des 24 Heures du Mans 1980. Il est tricolore : blanc au sommet et bleu ciel sur la partie basse, le tout entrecoupé d’un filet rouge qui exprime la notion de trajectoire. Il porte le nom du pilote et l’initiale de son prénom. Le marquage Rondeau sur cet élément de sécurité est à la fois le nom du pilote et le nom de sa marque automobile. Comme une fusion entre marque et identité personnelle qui résume bien le destin hors du commun de Jean Rondeau.

La victoire de Jean Rondeau aux 24 Heures du Mans témoigne de l’ultime réédition de la fable de David contre Goliath. Jean Rondeau entouré d’une quinzaine d’artisans dans l’esprit meilleurs ouvriers de France, triomphe de Porsche et ses centaines d’ingénieurs au terme d’une course riche en rebondissements, par une météo exécrable qui produit son lot de « fortunes de course ».

Quand le rêve devient réalité

Enfant, Jean Rondeau ambitionne de devenir pilote. Sa famille ne pouvant l’aider financièrement, il franchit les obstacles un à un pour accéder à ses rêves.

Il fait ses débuts en compétition en 1968 et se classe deuxième du Trophée Alpine. En 1969, il est finaliste du Volant Shell. Entre 1970 et 1971, il décroche douze victoires en courses de côte et cinq autres sur circuit au volant d’une Alpine-Renault. C’est en 1972 que Jean Rondeau débute aux 24 Heures du Mans au volant d’une Chevron B21. Il réalise le meilleur temps de la catégorie 2 litres lors des essais. Cette première participation se solde par un abandon après neuf heures de course. C’est en 1975 qu’il décide de construire ses propres châssis devenant ainsi pilote constructeur. En 1976, deux Inaltera sont sur la ligne de départ ! Le duo Beltoise/Pescarolo termine à la 8e place et remporte la catégorie GTP tandis que la deuxième voiture pilotée par Jean Rondeau et Jean-Pierre Jaussaud se classe 21e.
En 1977, les trois Inaltera engagées rallient l’arrivée, prouvant les qualités de préparateur du constructeur manceau. C’est en 1980 que la consécration arrive. Malgré une météo exécrable durant près de 20 heures sur 24, la Rondeau M379B Ford/Cosworth pilotée par Jean-Pierre Jaussaud et Jean Rondeau remporte les 24 Heures du Mans face à Porsche. Une performance mécanique et humaine extraordinaire accentuée par le fait que le budget de Rondeau était bien inférieur à celui du constructeur allemand.

Jean Rondeau trouva la mort dans un accident de la route le 27 décembre 1985. Depuis de grands noms lui ont succédé au palmarès de la classique mancelle. Néanmoins, le manceau restera dans la légende des 24 Heures du Mans.

Grâce au Musée des 24 Heures du Mans et ses 140 véhicules, l’Automobile Club de l’Ouest vous raconte l’épopée de l’automobile dans la Sarthe et le succès de son épreuve internationale. Bentley, Ferrari, Jaguar, Ford, Porsche, Matra, Audi, Peugeot, Toyota … tous les grands noms y sont représentés par leurs modèles mythiques qui immergent le visiteur dans la plus grande course d’endurance au monde. 350m² d’expositions temporaires viennent compléter ce parcours thématisé qui peut se poursuivre par la visite du célèbre circuit des 24 Heures du Mans.

>> Pour en savoir plus sur le Musée des 24 Heures du Mans <<

Retrouvez d'autres articles sur les voitures ou objets précieux du Musée des 24 Heures :

INFORMATION : LES 24 HEURES DU MANS REPORTÉES AUX 19 ET 20 SEPTEMBRE 2020