24h Le Mans
11/11/2019 - 12:00

Le Mans 66 : six histoires croisées de Ken Miles et Carroll Shelby

Dans le cadre de l’exposition du Musée des 24 Heures (jusqu’au 23 février 2020) et la sortie du film Le Mans 66 le 13 novembre en France, cette série revient sur cette 34e édition des 24 Heures, revisitée sur grand écran par James Mangold. Avec, pour ce nouvel épisode, quelques histoires croisées de Ken Miles et Carroll Shelby, respectivement incarnés dans le film par Christian Bale et Matt Damon.
Le Mans 66 : six histoires croisées de Ken Miles et Carroll Shelby

-Ken Miles était d’un peu plus de quatre ans l’aîné de Carroll Shelby. Le Britannique était né le 1er novembre 1918 à Sutton Coldfield, l’Américain le 11 janvier 1923 à Leesburg (Texas).

-Pendant la Seconde Guerre mondiale, Ken Miles a d’abord été affecté dans une unité antiaérienne, avant de servir comme moniteur de conduite, de rejoindre une unité d’ingénierie électromécanique puis de débarquer en Normandie au sein d’une unité de chars, qu’il suivra jusqu’en Allemagne. Carroll Shelby a quant à lui été sur le territoire américain pilote d’essais puis instructeur de vol.

-Leur histoire respective aux 24 Heures du Mans est relativement courte, avec trois participations pour Ken Miles et deux pour Carroll Shelby. Après avoir terminé douzième en 1955 sur MG en compagnie de John Lockett, Ken Miles est pilote d’usine Ford une décennie plus tard, tout d’abord avec Bruce McLaren en 1965 (abandon) puis Dennis Hulme en 1966 (deuxième). Carroll Shelby était quant à lui pilote Aston Martin, en 1954 avec le Belge Paul Frère (abandon), avant de s’imposer en 1959 avec le Britannique Roy Salvadori. Carroll Shelby prend sa retraite de pilote quelques mois plus tard.

-En décembre 1951, peu avant les fêtes de Noël, Ken Miles, son épouse Mollie et leur fils Peter, âgé de trois ans à l’époque, s’installent aux Etats-Unis. Ils obtiennent la nationalité américaine en 1959… l’année de la victoire de Carroll Shelby aux 24 Heures du Mans.

-En février 1963, Ken Miles rejoint Shelby American, société fondée l’année précédente par Carroll Shelby pour la construction et la commercialisation de pièces mécaniques à hautes performances et de voitures de sport de route et de compétition.

-Au sein de Shelby American, Ken Miles contribue largement à la mise au point de la Cobra Daytona. Pilotée par Dan Gurney et Bob Bondurant, celle-ci termine quatrième du général aux 24 Heures du Mans 1964 et remporte sa catégorie en battant la mythique Ferrari GTO sur le terrain de prédilection du constructeur italien. Ken Miles mène un travail de mise au point aussi poussé sur la Ford GT40, qui est encore aujourd’hui la seule voiture d’un constructeur américain victorieuse dans la Sarthe, avec quatre succès consécutifs : deux sous les couleurs de Shelby American (1966 et 1967) et deux sous la robe bleu ciel et orange de Gulf (1968 et 1969).

PHOTO (TWENTIETH CENTURY FOX) - Respectivement dans les rôles de Ken  Miles et Carroll Shelby, Christian Bale (à gauche) et Matt Damon sont réunis pour la première fois à l'écran par le réalisateur James Mangold pour Le Mans 66.