24h Le Mans
Le 30/07/2014 16:00

Le Mans 2001 - Lorsque MG fit parler la poudre...

Bien avant la mise en place de la cat

Le Mans 2001 - Lorsque MG fit parler la poudre...

Le Mans 2001 - Lorsque MG fit parler la poudre...

 

Photo : DR

 

La donne est alors claire. L’objectif de la catégorie LMP675 est de proposer des voitures prototypes plus légères, équipées de moteurs moins puissants que les LMP900 mais plus agiles notamment sur les tracés sinueux. Pour mener à bien son retour au plus haut niveau, le constructeur MG fait appel aux savoir-faire de Lola Cars au cours de la saison 2000 afin d’engager deux prototypes répondant aux spécificités techniques de la classe 675. Ces voitures portent le nom de MG-Lola EX257 et sont propulsées par un pétillant 4 cylindres en ligne 2.0L turbocompressé développant 500 ch.

A programme ambitieux, recrutement rigoureux! Pour œuvrer au volant des deux EX257 engagées aux 24 Heures du Mans 2001, MG dispose d’un bataillon particulièrement redoutable, composé des plus rapides pilotes britanniques disponibles. Ainsi, Anthony Reid, Warren Hughes, Jonny Kane, Mark Blundell, Julian Bailey et Kevin McGarrity se partagent les autos n°33 et n°34.

Lors de la journée d’essais préliminaires, le travail de mise au point est fortement perturbé par d’importants problèmes mécaniques clouant aux box les deux voitures. Les rares sorties en piste laissent toutefois entrevoir le niveau de performance qui sera confirmé lors des essais libres et qualificatifs de cette 69ème édition des 24 Heures. Ainsi, ces deux Lola-MG sont diablement rapides en exploitant à la perfection le règlement des LMP675. Certes moins puissantes que les LMP900 telles les Audi, Cadillac, Dome, Chrysler ou encore Courage, les bombinettes anglaises profitent de leur faible poids pour compenser leur déficit musculaire. Le résultat est saisissant : l’équipage Reid/Hughes/Kane (n°33) se positionne 13ème sur la grille de départ tandis que le trio Blundell/Bailey/McGarrity (n°34) se classe 17ème devant les deux Panoz officielles, une Chrysler Oreca et une Courage du Pescarolo Sport. En signant le meilleur temps de l’équipe en 3’40’’243, Warren Hughes relègue la meilleure autre LMP675 (Reynard 2KQ - ROC Auto) à plus de quatre secondes au tour !

En course, le bilan est décevant bien que teinté de sensationnel. Si les deux voitures ne rallient pas l’arrivée de ces 24 Heures du Mans 2001, les performances affichées ont été autant exceptionnelles qu’inattendues. Les observateurs savaient que les MG-Lola étaient des LMP rapides, mais lorsqu’à 17 h 30 Mark Blundell pointait 4ème du classement général derrière deux Audi et une Bentley, l’étonnement était réel.

A l’issue de cette première tentative, l’équipe officielle MG poursuit l’aventure sarthoise et aligne deux voitures pour l’édition 2002 des 24 Heures du Mans. Le package est en tout point identique, les voitures sont toujours deux Lola EX257 et les six pilotes sont reconduis. La démonstration de performances vue l’année précédente se confirme et s’accentue en 2002. Sur la grille de départ, les deux châssis n°26 et n°27 font une nouvelle fois parler leur efficacité. Warren Hughes, intenable, signe un tour incroyable en 3’33’’254 et s’installe à la 6ème place de la feuille des temps. L’exploit est tel que le britannique devance les deux Dallara-Oreca, les deux Cadillac, la Bentley n°8 et l’Audi R8 du Team Goh… entre-autres. L’écart avec la concurrence en LMP675 est simplement abyssal puisque la MG-Lola privée du Knight Hawk Racing ne réalise son meilleur temps qu’en 3’42’’441 ! Malheureusement pour le constructeur anglais et ses nombreux fans massés dans les tribunes du circuit des 24 Heures, les MG « Hot Wheels » n’iront pas au delà de la 10ème et 17ème heure suite à des problèmes de moteur et de boite de vitesses. Ainsi, la fragilité des bolides est proportionnelle à leur incroyable vélocité !

Si l’équipe officielle cesse ses engagements pour 2003, les MG-Lola EX257 connaitront une intense activité sur les circuits européens et nord-américains de 2003 à 2006 avec les équipes Intersport Racing, RML, Chamberlain Engineering, KnightHawk Racing, Dyson Racing, Autocon Motorsports et Highcroft Racing.

Pierre-Yves Riom / ACO

Photo : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 15 JUIN 2002, COURSE. Mark Blundell au volant de la Lola-MG EX257 de l'équipe officielle MG Sport & Racing Ltd.

News history Dernières actualités