24h Le Mans
Le 05/09/2018 17:30

Le Goodwood Revival 2018 attire les vainqueurs des 24 Heures du Mans

Le week-end prochain se déroulera le Goodwood Revival, l'un des rassemblements de voitures anciennes les plus populaires au Royaume-Uni. Comme chaque année depuis 1998, plusieurs vainqueurs des 24 Heures du Mans seront participeront à l'une des épreuves au programme.

Le Goodwood Revival 2018 attire les vainqueurs des 24 Heures du Mans

Les terres de Lord March, devenu Duc de Richmond depuis le décès de son père, accueillent chaque année deux événements majeurs dans le monde des voitures anciennes : le Festival of Speed, au début de l'été, dont la principale attraction est une course de côte, puis le Revival, début septembre, qui s'apparente plus au Mans Classic avec des épreuves sur circuit réparties en plateau appelés "Trophy". Particularité des voitures (et des motos) qui évoluent sous les yeux des spectateurs en tenue d'époque : elles auraient été éligibles aux épreuves organisées à l'âge d'or du circuit entre 1948 et 1966.

Si, comme au Mans Classic, les bolides sont majoritairement aux mains de leurs heureux propriétaires, certains plateaux accueillent des pilotes professionnels, comme le St Mary's Trophy ou le Royal Automobile Club TT Celebration, dont les équipages sont constitués d'un gentleman driver et d'un pilote professionnel. C'est bien évidemment dans ces deux épreuves, plébiscitées par le public, que l'on retrouve la plupart des vainqueurs des 24 Heures du Mans, même si certains ne dédaignent pas s'aligner dans d'autres courses, à l'image du quintuple lauréat Emanuele Pirro, de Jochen Mass, victorieux en 1989 avec Sauber Mercedes ou de Richard Attwood, qui a offert à Porsche sa toute première victoire au classement général dans la Sarthe en 1970.

Photos ci-dessus (Louis Monnier / ACO) : Petits et grands se prêtent au jeu du costume d'époque ; bolides sur la grille de départ ; dans les paddocks s'échappent des panaches de fumée au démarrage des belles anciennes.

Habitués à leur GT modernes ou à leur prototype, les stars d'aujourd'hui comme les triple (André Lotterer) et double (Romain Dumas) vainqueurs manceaux s'en donnent à cœur joie au volant des GT (RAC TT), mais aussi des berlines (St Mary's) des années 60 qu'a connues Jackie Oliver, premier en 1969. Bien que retraités, c'était un peu tôt pour Mark Blundell, victorieux avec la Peugeot 905 en 1992, ou pour le quintuple vainqueur Derek Bell, qui remporta sa toute première course sur le circuit de… Goodwood !

Outre les vainqueurs sarthois au classement général, plusieurs noms bien connus des paddocks de l'endurance seront présents à Goodwood à l'instar de Nicolas Minassian, ancien pilote officiel Peugeot et directeur sportif de l'écurie LMP2 IDEC Sport, d'Andy Priaulx, pilote officiel Ford, de Mike Conway, pilote officiel Toyota, ou Jonny Adam et Darren Turner, pilotes officiels Aston Martin montés sur la première marche du podium de la catégorie LMGTE Pro en 2017.

Les fans d'endurance classique qui n'ont pas de billets (il reste quelques places pour le vendredi et le dimanche) pourront suivre les courses en live-streaming sur la chaîne YouTube de Goodwood Road & Racing.

Programme

Liste des engagés

Photo (Louis Monnier / ACO) : La RAC TT Celebration au Goodwood Revival Meeting 2017.

News history Dernières actualités