24h Le Mans
06/07/2019 - 10:00

La Porsche 917 du Musée des 24 Heures du Mans : une histoire, deux incarnations

L'un des plus beaux fleurons du Musée des 24 Heures, la Porsche 917 LH connaît une belle semaine voyageuse. Après avoir été distinguée dimanche dernier lors du Concours d'Elégance de Chantilly aux mains de Gérard Larrousse, elle est ce week-end en Grande-Bretagne pour le Festival of Speed de Goodwood, l'une des plus populaires manifestations de voitures de compétition historiques au monde. Elle y sera pilotée par un autre ancien vainqueur des 24 Heures : le Britannique Derek Bell. Voici la courte - et double - histoire de cette voiture mythique aux 24 Heures du Mans.
La Porsche 917 du Musée des 24 Heures du Mans : une histoire, deux incarnations

Dans la généalogie de la première Porsche victorieuse dans la Sarthe, cette voiture porte le numéro de châssis 917-045. Sa carrière en compétition est courte : elle a seulement disputé les 24 Heures du Mans 1971.

Le châssis 917-045 était l'une des deux 917 LH (pour "Langheck", soit "longue queue" en référence à la partie arrière de sa carrosserie) engagée par l'écurie Gulf de John Wyer et porte le numéro 17. Elle arbore bien sûr les mythiques couleurs de la compagnie pétrolière, intégralement peinte en bleu ciel, à l'exception de l'orange de sa partie supérieure (habitacle et capot moteur), tandis que l'autre 917 LH Gulf de Pedro Rodriguez-Jackie Oliver (n°18) porte une décoration plus conforme à la tradition Gulf (bleu ciel à bande supérieure orange). La n°17 est confiée à Derek Bell et Jo Siffert. Ce dernier la qualifie en troisième position sur la grille de départ.

Le Britannique et le Suisse connaissent une course en dents de scie. Siffert pointe en tête à la deuxième heure, mais par la suite les problèmes s'accumulent. Le châssis 917-045 remonte en troisième position après des soucis de boîtier d'allumage, mais chute à la 14e place à la suite d'un changement de porte-moyeu. Revenus en sixième position, Bell et Siffert abandonnent à la 18e heure, victimes d'une fuite d'huile.

Photo ci-dessous (D.R. / Archives ACO) - LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, 12 & 13 JUIN 1971. La Porsche 917 LH du Musée des 24 Heures dans sa livrée originale aux couleurs de Gulf.

Après avoir été repeint aux couleurs de la 917 LH n°21 de Gérard Larrousse et Vic Elford lors de ces mêmes 24 Heures du Mans 1971, le châssis 917-045 est légué au Musée des 24 Heures.

A l'origine, les couleurs de la n°21 étaient celles du châssis 917-042, vu lors des 24 Heures du Mans 1970 et 1971. En 1970, cette voiture était engagée par Porsche Konstruktionen Salzburg et portait le numéro 25, avec au volant Kurt Ahrens et Vic Elford, qui signe la pole position en franchissant le cap des 240 km/h de moyenne. Elle reste une prétendante sérieuse à la victoire jusqu'à son abandon le dimanche matin à 8 h 30, moteur cassé. Le châssis 917-042 joue également son "propre rôle" dans le film "Le Mans" de Steve McQueen, cette fois aux mains de Herbert Linge.

Photo ci-dessous (D.R. / Archives ACO) - LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, 13 & 14 JUIN 1970. A l'avant, la décoration des 917 de l'écurie Porsche Konstruktionen Salzburg se distinguait par des flammes stylisées autour des phares. On note également le drapeau autrichien sur les dérives de l'aileron arrière.

Le châssis 917-042 effectue sa dernière apparition l'année suivante dans la Sarthe dans une spécification aérodynamique identique à celle des 917 de l'écurie Gulf. Engagée sous la bannière de Martini Racing et frappée du numéro 21, elle est à nouveau pilotée par Vic Elford, associé cette fois à Gérard Larrousse. Deuxième temps des qualifications, elle reste en embuscade dans le top 5 le samedi jusqu'à 21 h 25, lorsque Gérard Larrousse est victime d'une casse moteur due à la rupture d'un boulon de fixation de la turbine de refroidissement.

Photo ci-dessous (D.R. / Archives ACO) : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, 12 & 13 JUIN 1971. Pour les 24 Heures 1970, l'aérodynamique du châssis 917-042 est largement modifiée, tout comme celle du châssis 917-045 présenté plus haut. Ces deux voitures présentent aujourd'hui la livrée identique de Martini Racing.

Alors que le châssis 917-042 est conservé sous sa livrée rouge gris et bleu de Martini au Musée Porsche de Stuttgart, le châssis 917-045 du Musée des 24 Heures retrouve ce week-end au Festival of Speed de Goodwood Derek Bell, l'un de ses pilotes des 24 Heures 1971. Ces retrouvailles vont constituer l'un des autres grands moments de l'année 2019 du Musée des 24 Heures. Après l'exposition du 70e anniversaire de la première victoire de Ferrari, celui-ci célèbre actuellement les Art Cars de BMW, ainsi que le centenaire de Bentley.

Photo couleur en haut (Louis Monnier / ACO) : CIRCUIT DE GOODWOOD (GRANDE-BRETAGNE), GOODWOOD FESTIVAL OF SPEED, 4-7 JUILLET 2019. La Porsche 917 LH du Musée des 24 Heures va retrouver Derek Bell, l'un de ses pilotes des 24 Heures du Mans 1971 sous les couleurs de Gulf. Celui-ci est également le Britannique le plus victorieux dans la Sarthe, avec cinq succès (1975-81-82-86-87).