24h Le Mans
27/05/2020 - 17:00

Kevin Estre : «Les 24 Heures du Mans en septembre, ca va être intéressant! »

Dans le live Instagram 24 Heures du Mans organisé hier, Kevin Estre, pilote de Porsche GT Team en FIA WEC, évoque la 88e édition qui se déroulera les 19 et 20 septembre 2020. Il revient également sur l’intérêt du constructeur allemand pour la nouvelle catégorie reine de l'endurance (qui comportera LMH-LMDh), sur son meilleur souvenir au Mans, sur la future épreuve 24 Heures du Mans Virtuelles, et sur l'hydrogène.
Kevin Estre : «Les 24 Heures du Mans en septembre, ca va être intéressant! »

Les 24 Heures du Mans qui se dérouleront les 19 et 20 septembre 2020

« Les 24 Heures du Mans en septembre, ça va être intéressant. Il y a une plus grande probabilité que les températures soient fraiches et peut-être même que nous aurons de la pluie. La nuit va être longue et c’est une bonne chose pour nous car généralement, la Porsche 911 RSR-19 fonctionne bien dans des conditions nocturnes. C’est pour les pneumatiques que ça fera plus de différence. Normalement nous choisissons les différents types de gomme en juin et nous n’allons pas pouvoir le faire pour cette course. Nous verrons comment les pneus réagissent. Nous espérons qu’il ne fera pas trop froid durant la nuit afin de les garder à la bonne température. S’il fait 10°c, ce sera difficile. C’est un défi et il faudra trouver les bonnes solutions afin d’être rapide. »

L’intérêt de Porsche pour la future catégorie reine de l'endurance

« L’ACO, l’IMSA et le WEC ont fait du très bon travail. C’est très positif pour le sport auto mondial de proposer une voiture qui puisse rouler en Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC ainsi que dans le championnat américain. Les concurrents pourront se battre pour la victoire aux 24 Heures de Daytona comme aux 24 Heures du Mans. Ça intéresse beaucoup de constructeurs et c’est fantastique. Les voitures vont être jolies et de types différents. Nous avons pu lire dans la presse que Porsche s’intéresse à cette nouvelle catégorie. La marque a toujours été impliquée en Endurance et était en LMP1 il y a quelques années. Quand Porsche s’engage dans une classe, c’est pour faire les choses parfaitement. J’espère que nous aurons de bonnes nouvelles dans les prochains mois. Pour l’instant, c’est à l’étude. »

Les 24 Heures du Mans Virtuelles les 13 et 14 juin 2020

« C’est bien de proposer une alternative au sport auto et comme nous ne pouvons pas rouler en ce moment, ça permet de pouvoir proposer un événement aux fans. Je n’ai pas de simulateur à la maison. Nous en avons un très bon chez Porsche. Nous l’utilisons de temps en temps pour développer la 911 RSR. Au regard des équipes et pilotes engagés, ces 24 Heures du Mans Virtuelles s’annoncent fantastiques. En esports, si vous voulez réaliser de belles performances, il faut vraiment s’entraîner et beaucoup rouler. »

Je rêve de piloter la Porsche 919 Hybrid [... ] C’est une voiture fantastique du point de vue technologique
Kevin Estre

Son meilleur souvenir aux 24 Heures du Mans

« C’est facile, il s’agit de notre victoire en LMGTE Pro en 2018 avec la Porsche cochon rose. Je pourrais dire que l’arrivée est mon meilleur souvenir car nous avions gagné mais personnellement, le moment le plus marquant reste le départ. Cela fait quatre ans d’affilée que j’ai la chance d’assurer le premier relais en course. C’est une chance mais aussi une difficulté car nous avons beaucoup de pression. De plus, en 2018, c’était le 70e anniversaire de Porsche. Nous avions une voiture extraordinaire et suffisamment performante pour gagner la course. C’est mon plus beau souvenir. »

La magie des 24 Heures du Mans

« Le premier moment qui est magique aux 24 Heures du Mans, c’est le Pesage. Il y a déjà beaucoup de fans. Nous y signons beaucoup plus d’autographes que sur n’importe quelle autre course. Ensuite, il y a la parade. Traditionnellement, nous avons des courbatures aux bras à force de lancer des goodies aux fans. Puis je prends beaucoup de plaisir lors du cérémonial d’avant départ. C’était vraiment un rêve pour moi de participer aux 24 Heures du Mans. Lors d’une discussion, quand nous révélons que nous sommes pilotes professionnels et que nous participons à cette épreuve, les gens savent très bien de quoi nous parlons. C’est une course mythique. »

La Porsche 911 RSR-19

« C’est une voiture très bien née. Durant son développement, nous avons tout de suite été rapides car nous avions beaucoup appris de l’ancienne version. Il n’y a plus que 2% de composants identiques à la RSR de 2017. L’équilibre de la voiture change moins lorsque nous négocions les virages par rapport à l’ancienne version. C’est un gros avantage. La voiture est aussi plus facile à régler. C’est l’un de ses nombreux atouts.
Lorsque nous avons entendu la première RSR en 2017 avec les échappements situés à l’arrière de la voiture, nous nous sommes tous regardés et nous nous sommes dits que le son était incroyable. Elle faisait beaucoup de bruit mais ça ne nous gênait pas pour discuter dans la radio avec les ingénieurs. Les échappements de la 911 RSR-19 sont désormais situés juste avant les roues arrière. La sonorité de la voiture est plus rauque et dans l’habitacle, cela fait plus de bruit. Nous avons beaucoup travaillé avec les fabricants de casques, de cagoules et d’écouteurs pour avoir quelque chose de bien. Nous avons trouvé de bonnes solutions. »

La voiture des 24 Heures du Mans qu’il rêve de piloter

« Je rêve de piloter la Porsche 919 Hybrid. J’aurai peut-être cette chance, un jour, à l’occasion d’une course historique. C’est une voiture fantastique du point de vue technologique. Elle a remporté les 24 Heures du Mans en 2015, 2016 et 2017. Elle a également décroché le Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC ces trois mêmes années. Hormis ce prototype, je n’ai pas eu la chance de m’asseoir dans la Porsche 917 cochon rose qui a disputé les 24 Heures du Mans en 1971. J’ai vraiment envie de l’essayer. En 2018, nous avions parié avec Frank-Stefen Walliser, Responsable de Porsche Motorsport, que si nous gagnions les 24 Heures, nous pourrions la piloter. Nous sommes allés le voir le soir-même de la victoire et il nous a dit que la voiture n’était pas prête pour l’instant. Nous aurons cette chance peut-être un jour. »

Piloter une voiture Hydrogène

« Je me vois piloter une voiture différente de ce que nous conduisons actuellement. J’espère être au volant d’une voiture plus innovante, plus propre mais avec des performances similaires à ce que nous connaissons aujourd’hui avec la 911 RSR-19. L’Hydrogène semble être une bonne solution mais il y a encore du travail à effectuer. »

Retrouvez ce live Instagram animé par Bruno Vandestick sur le compte officiel des 24 Heures du Mans.
 

INFORMATION : LES 24 HEURES DU MANS REPORTÉES AUX 19 ET 20 SEPTEMBRE 2020