24h Le Mans
05/06/2019 - 20:00

Julien Canal : le pilote sarthois guide ses équipiers dans la ville du Mans

Julien Canal est un local de l'étape. Il raconte ce que cela signifie pour lui avant d'aborder sa dixième participation aux 24 Heures du Mans.
Julien Canal : le pilote sarthois guide ses équipiers dans la ville du Mans

Cette année marque votre 10e participation d’affilée aux 24 Heures du Mans. Vous êtes le local de l’étape. Y retrouvez-vous un public ?

« C’est toujours l’occasion de retisser des liens forts avec les jeunes qui viennent, et avec leurs parents. C’est super sympa d’avoir une proximité avec le public comme aujourd’hui où on voit toutes les personnes passer devant les stands, où on peut croiser de gens dans le paddock. C’est plus détendu. La Journée Test, ça fait partie de ces moments de préparation beaucoup plus cool. A titre personnel, mes amis ou les sponsors, je préfère qu’ils passent aujourd’hui, pendant la Journée Test, au début des essais plutôt qu’après, pendant le week-end où j’essaie de m’isoler complètement.»

Qu’est-ce que cela change pour vous de courir ici ?

« J’ai un peu moins la pression qu’avant parce que cela va faire la 10e fois, mais c’est toujours important. On fait les choses bien à chaque fois, mais il y a tellement à préparer pour Le Mans... Cette année, on a un coéquipier qui n’a jamais fait Le Mans. On a donc passé beaucoup de temps sur la piste pour faire le « trackwalk » - la reconnaissance du circuit - , à lui indiquer les petits détails. On a regardé les nouveaux vibreurs, les derniers changements, les points de freinage. C’est bien d’accorder une heure et demie comme nous venons de le faire pour se mettre dans l’ambiance, reconnaître les virages, être calmes, entre nous… Plus de temps on passe, plus la confiance s’installe pour faire une belle équipe soudée, en ayant abordé ensemble le maximum de petits détails avant d’attaquer la semaine de course.»

En qualité de Sarthois, est-ce que vous devenez le guide local en quelque sorte ?

« Oui ! Ça a commencé hier soir déjà. J’ai des équipiers qui sont arrivés un peu tard, alors je leur ai proposé de passer à la maison, mais maintenant, avec mes trois enfants, on ne dîne pas trop après 20 heures. Alors, ce soir, je crois que je vais nous réserver une table sur la place de la République. Il y a pas mal de restaurants sympa que je connais bien, parce que j’y vais pour des déjeuners d’affaires ou à titre personnel. C’est agréable de leur faire découvrir Le Mans. Je me rappelle une fois avec David Halliday, par exemple, cela m’avait fait plaisir de lui faire découvrir des endroits, notamment des coins où on n’est pas trop « visibles », même pour les pilotes les plus connus. Ils peuvent passer un moment au Mans, sans être sous les flashes des médias, ou sollicités, et apprécier la ville du Mans. J’essaie de les amener dans le Vieux Mans, ou place de la République, pour qu’ils essaient de prendre le temps et qu’ils puissent apprécier la ville.»

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES DU MANS, JOURNEE TEST 2019. Manceau au quotidien, Julien Canal se mue parfois en guide touristique.

Actualités associées