24h Le Mans
21/11/2019 - 18:00

José Maria Lopez (Toyota) : « Cette mésaventure nous donne force et détermination »

Cinq mois après sa deuxième place aux 24 Heures du Mans, José Maria Lopez, pilote de la Toyota TS050 Hybrid #7 de Toyota Gazoo Racing revient sur cette crevaison qui a coûté à lui et ses équipiers, une première victoire sur la classique mancelle.
José Maria Lopez (Toyota) : « Cette mésaventure nous donne force et détermination »

Cinq mois après la 87e édition des 24 Heures du Mans, avez-vous accepté cette deuxième place ?

« Cinq mois se sont déjà écoulés depuis la course, ça passe très vite, c’est incroyable. C’était une course spéciale pour nous. Nous avons tourné la page mais ça reste quand même une déception. Nous avons mené la course durant 23 heures et nous avons été très proche de la victoire. Nous savons que les 24 Heures du Mans sont une course aussi belle que cruelle. Toyota le sait bien. Désormais nous pensons à la prochaine édition et à être performants comme nous l’avons été cette année pour aller chercher la victoire. »

Qu’avez-vous ressenti lorsque vous avez été victime de cette crevaison ?

« C’était un moment très difficile à vivre. Pour moi, c’était une très belle course parce que j’avais très bien roulé durant la nuit et la voiture était exceptionnelle à piloter. J’étais fier de devoir assurer le dernier relais car c’est quelque chose de très spécial pour un pilote. Tout s’est passé très vite. Nous n’avons pas changé le bon pneumatique parce qu’il y avait une inversion de capteurs de pression. Ça nous a coûté beaucoup de temps et c’est comme ça que nous avons perdu la course. Avec mes coéquipiers Mike Conway et Kamui Kobayashi, cette mésaventure nous donne force et détermination pour les prochaines 24 Heures du Mans. »

La nouvelle réglementation va aussi apporter de belles choses, de belles courses et on espère que d’autres constructeurs nous rejoindront
José Maria Lopez, Toyota Gazoo Racing

Vous avez assisté à l’avant-première du film officiel des 24 Heures du Mans. Est-ce que ce film vous a permis de découvrir d’autres aspects de la course ?

« Oui car nous sommes exclusivement concentrés sur notre course. Nous sautons dans notre voiture, nous mangeons, nous dormons et nous sommes isolés de tout ce qui se passe en dehors de notre garage. Voir toutes les petites histoires autour des autres voitures et des autres catégories c’est vraiment agréable. »

La saison 2019-2020 du FIA WEC a débuté de belle manière pour vous puisque vous avez remporté les 4 Heures de Silverstone. Au classement provisoire du championnat, trois points vous séparent de la Toyota #8. C’est reparti pour une saison très serrée ?

« Oui, ça va être une saison particulièrement serrée avec le Success Handicap. Ça sera très difficile de faire la différence au championnat. Il faudra être très prudent lors des dernières courses. Un abandon aux 1000 Miles de Sebring (20 mars 2020) ou au 6 Heures de Spa (25 avril 2020) coûtera très cher dans l’optique de la finale aux 24 Heures du Mans. Il faudra terminer toutes les courses et je pense que tout se jouera au Mans puisque le Success Handicap sera remis à zéro. »

Les 24 Heures du Mans 2020 marqueront la dernière course des LMP1 Hybrides avant l’introduction des Hypercars. Aurez-vous un pincement au cœur ?

« Oui. La LMP1 Hybride est une voiture exceptionnelle, très performante et de haute technologie. Ce sont des voitures très proches de la Formule 1. Néanmoins, l’Endurance doit évoluer et s’adapter. La nouvelle réglementation va aussi apporter de belles choses, de belles courses et on espère que d’autres constructeurs nous rejoindront. »

Peugeot a récemment annoncé son entrée dans la future catégorie Hypercar du Championnat du Monde d’Endurance FIA WEC. Comment accueillez-vous cette annonce ?

« C’est une très bonne nouvelle. Peugeot un est constructeur très important qui fait partie de l’histoire des 24 Heures du Mans. Nous avons hâte de les affronter. »

PHOTO : José Maria Lopez, pilote de la Toyota TS050 Hybrid #7 de Toyota Gazoo Racing, a assisté à l'avant-première du film officiel des 24 Heures du Mans au Mega CGR de Saint-Saturnin.