24h Motos
05/02/2020 - 16:00

Jérémy Guarnoni (Webike SRC Kawasaki France Trickstar) : « Des émotions hors du commun »

Agé de 26 ans, Jérémy Guarnoni a remporté les 24 Heures Motos 2019 avec l’équipe Webike SRC Kawasaki France Trickstar dès sa deuxième participation à la classique mancelle. L’année passée lui a souri puisqu’il a été titré Champion du Monde d’Endurance FIM EWC 2018-2019 avec ses coéquipiers David Checa et Erwan Nigon. Au départ de l’édition 2020 des 24 Heures Motos, il revient sur la victoire de 2019 et plus particulièrement sur les vingt dernières minutes mémorables de cette course.
Jérémy Guarnoni (Webike SRC Kawasaki France Trickstar) : « Des émotions hors du commun »

Comment avez-vous vécu les 20 dernières minutes des 24 Heures Motos 2019, théâtre de quelques rebondissements ?

« C’était assez intense. Ça a débuté quand j’ai pris le dernier relais alors qu’il restait 40 minutes de course. Nous étions alors en deuxième position à 15 secondes de la Honda #111 de Honda Endurance Racing. Avant de prendre le guidon de la moto, j’ai échangé avec mon team manager, Gilles Stafler, afin de connaitre la stratégie à adopter. Il m’a dit de tout donner. J’ai abordé ce dernier relais comme si je participais à une course de vitesse. Je ne réfléchissais plus vraiment en mode endurance. J’ai imprimé un rythme très élevé afin de réduire l’écart qui me séparait de la Honda puis la voiture de sécurité est entrée en piste à la suite de la chute d’un autre concurrent. Puis la Honda s’est arrêtée pour ravitailler et nous avons franchi la ligne d’arrivée en vainqueurs. Cette victoire, c’est l’un des plus beaux souvenirs de ma carrière. J’ai eu la chance de remporter le Bol d’Or à 18 ans mais il me manquait une victoire aux 24 Heures Motos, l’épreuve la plus prestigieuse en Endurance. »

Votre équipe pointe à la 8e position du classement provisoire avec 49 points de retard sur le Suzuki Endurance Racing Team. Quelle sera votre stratégie pour les 24 Heures Motos ?

« Nous n’avons pas d’autre choix que de gagner. Nous aurons la même mentalité que l’an passé. Si nous voulons vraiment marquer le coup et revenir dans la course au titre, la victoire est impérative. Si nous ne pouvons pas viser la victoire, il faudra rattraper au moins 20 points. Le team a déjà remporté les 24 Heures Motos deux fois de suite et la moto fonctionne très bien sur le circuit Bugatti alors je suis confiant. »

J’avais le sentiment d’être sur le toit du monde et on se prend vite pour une rock star
Jérémy Guarnoni, Webike SRC Kawasaki France Trickstar

Avec Suzuki, Kawasaki, Honda, Yamaha, BMW et Ducati, six constructeurs vont s’affronter lors des prochaines 24 Heures Motos. On imagine que faire face à ces marques c’est excitant pour un pilote.

« Il y a très peu de championnats aussi fournis en marques de moto. Tous les constructeurs ont choisi de belles équipes pour les représenter. Le Championnat du Monde d’Endurance prend plus d’ampleur saison après saison. Le promoteur et l’ACO font un bon travail. Les spectateurs assistent à de belles courses et le championnat intéresse de plus en plus de pilotes issus des Grands Prix ou du Championnat du Monde Superbike. »

Remporter les 24 Heures Motos et être titré à Suzuka, ce sont quelles sensations ?

« C’est énorme ! Les 8 Heures de Suzuka sont une épreuve mythique et gagner le titre là-bas c’est extraordinaire. J’y ai retrouvé les sensations des 24 Heures Motos avec des gradins pleins à craquer. J’ai vécu des émotions hors du commun. J’avais le sentiment d’être sur le toit du monde et on se prend vite pour une rock star. »

Elle est comment à piloter cette Kawasaki ZX-10R ?

« Elle est particulière car c’est une moto qui n’est pas facile à prendre en main. Une fois qu’on comprend son fonctionnement et le style de pilotage à adopter, elle est très rapide. C’est aussi une machine très agile. En discutant avec Erwan et David ils reconnaissent qu’ils ont eu beaucoup de difficultés au début car il faut oublier tout ce qu’on connait jusqu’à présent. Si on fait cet effort, ça peut marcher. Pour les pilotes qui ne peuvent pas modifier leur pilotage ça coince. C’est pour cette raison que certains pilotes n’apprécient pas cette moto. Sur le plan électronique, elle n’est pas encore au niveau des nouvelles motos qui viennent de sortir comme la BMW S1000RR. »

Quel sera votre programme d’essais en vue des 24 Heures Motos ?

« Nous débuterons notre programme d’essais à la fin du mois de février à Valence. Ensuite nous participerons à des tests pneumatiques avec Pirelli. Ce sont les essais les plus importants de l’année car c’est à ce moment-là que nous choisirons la gamme de pneumatiques que nous utiliserons pour la course et les autres épreuves du FIM EWC. Enfin nous serons présents aux essais Pré-Mans qui se déroulent le 31 mars et le 1er avril sur le circuit Bugatti. Nous aurons peut-être quelques nouveautés électroniques. »

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, DIMANCHE 21 AVRIL 2019. Jérémy Guarnoni, pilote de Webike SRC Kawasaki France Trickstar, vainqueur des 24 Heures Motos 2019 et Champion du Monde d’Endurance FIM EWC 2018-2019.

>> CALENDRIER DE L’AVANT COURSE DES 24 HEURES MOTOS : UN CADEAU PAR JOUR À GAGNER <<

INFO : LES 24 HEURES MOTOS À HUIS CLOS