24h Le Mans
Le 14/06/2018 17:00

IDEC Sport (Oreca), un vrai esprit d'équipe pour gagner les 24 Heures du Mans

IDEC Sport a frappé fort hier soir en signant la pole position provisoire en catégorie LMP2. Ce meilleur temps est à mettre au crédit de Paul-Loup Chatin. Maintenant, l’écurie se tourne vers une course où un bon résultat est possible. Deux éléments pourraient jouer en leur faveur : la cohésion et l'esprit d'équipe.

IDEC Sport (Oreca), un vrai esprit d'équipe pour gagner les 24 Heures du Mans

Hier soir, Paul-Loup Chatin a signé la pole position provisoire en LMP2 avec un temps de 3'24''956 sur l’Oreca 07-Gibson #48 d’IDEC Sport. Le patron de l’équipe, Patrice Lafargue, a apprécié ce beau résultat à sa juste valeur. « C’est une très belle entame de semaine. Nous sommes prêts, Paul-Loup a réalisé un super temps hier. De toute façon, tout est réuni pour que ça fonctionne : la voiture, l’équipe, les pilotes. Ca confirme notre montée en puissance depuis 2017 et notre première participation où nous avons terminé 10e. Cette année, nous cherchons à être encore plus compétitifs. »

Depuis le début de la saison, et sous l’impulsion de Nicolas Minassian, directeur sportif d'IDEC Sport, ancien pilote Peugeot Sport et 17 participations aux 24 Heures du Mans à son actif, l’équipe a énormément progressé comme le confirme l’un des pilotes,  Paul Lafargue : « Je me sens plus serein que lors de ma première participation aux 24 Heures du Mans l’an dernier. La voiture est vraiment bien et cette pole provisoire est dans la lignée de nos premiers résultats en European Le Mans Series cette saison (le trio a terminé 3e à Monza, dernière manche en date, ndlr). »

Le temps hier soir a été réalisé par un Paul-Loup Chatin en grande forme après une année 2017 où il n’a presque pas roulé. « Cette pole position provisoire est vraiment très positive. Nous sommes rapides depuis la Journée Test en figurant à chaque séance dans les plus rapides. La voiture est vraiment bien, agréable. Nous voulions vraiment faire un beau temps, il se trouve que ça a été le plus rapide. J’aurais encore pu faire mieux si je n'avais pas été gêné et j’estime cette perte entre cinq dixièmes et une seconde. »

Cependant, la pole position pourrait changer de main dès ce soir comme Paul-Loup Chatin le confirme. « J’ai bien peur que ça ne dure pas et que ce soit battu ce soir lors des dernières séances qualificatives. » Cependant, les trois pilotes, dont Memo Rojas, ne s'y trompent pas. La course reste le principal objectif même si l’équipe reste humble. Paul Lafargue : « Maintenant, Le Mans reste Le Mans avec tout son lot d’imprévus. En tout cas, je reste à l’écoute de mes deux coéquipiers et ce « team spirit » (esprit d’équipe en français) est la chose la plus importante pour moi… »

Le leitmotiv de la rencontre avec les trois pilotes ce matin a été cet esprit de famille qui règne chez IDEC Sport. Paul-Loup Chatin « C’est extrêmement important et présent au sein de cette structure. Ca me fait penser un peu à ce qu’on a pu voir dans des grosses équipes comme Audi Sport par le passé. Nous sommes tous soudés. De plus, la décision de passer de la Ligier JS P217 à l’Oreca 07 a été la bonne. Cette dernière est vraiment compétitive et le tracé du Mans semble bien lui convenir. De plus, Michelin a fait un gros pas en avant et le tout conjugué fait que nous sommes aux avant-postes. »

Avant de penser à la course, il reste néanmoins deux séances qualificatives ce soir de 19 heures à 21 heures et de 22 heures à minuit. Le programme a déjà été concocté par Nicolas Minassian. « On va peaufiner les réglages de la voiture ce soir. La moitié de l’auto est déjà en configuration course avec certaines pièces. Nous allons donc continuer à l’améliorer et essayer de la rendre encore plus rapide… »

Après ce challenge que représentent les 24 Heures du Mans, IDEC Sport va se tourner vers un autre défi en soutenant Francis Joyon pour sa 7e participation à la Route du Rhum (course de bateaux en solitaire) qui s’élancera de Saint Malo le 7 novembre pour se terminer à la Guadeloupe. Encore « quelques nuits blanches en perspective »  plaisante Patrice Lafargue.

Photos : L'équipe au grand complet ce matin (photo n°1), meilleur temps pour la #48 hier soir (photo n°2), le maxi-trimaran de Francis Joyon (photo n°3).