24h Le Mans
Le 11/09/2018 15:00

Historic Tour 2018 Le Mans : instantanés d'une généalogie de prototypes

En visite au Mans le week-end dernier, les constructeurs du plateau Sport Protos Cup de l'Historic Tour ont ravivé de beaux souvenirs des 24 Heures, et permis de revisiter plus de trois décennies d'histoire.

Historic Tour 2018 Le Mans  : instantanés d'une généalogie de prototypes

De 1970 au début des années 2000, des constructeurs comme Lola, Tiga, Lucchini ou encore Debora, tous représentés en Sport Protos Cup, ont fait partie des grands animateurs des 24 Heures du Mans dans les catégories 2 litres ou Groupe C2.

Pendant les années 1970, Lola fait le bonheur de nombreuses équipes privées et autres gentlemen-drivers dans la catégorie 2 litres. Parmi eux, citons Nick Mason, batteur de Pink Floyd, qui débuta aux 24 Heures en 1979 au volant de la T298, avec à l'arrivée la troisième place de la catégorie.

Au fil de la décennie suivante, l'instauration de la règlementation technique dite du Groupe C voit notamment l'arrivée de Tiga, créé en 1974 par les pilotes Tim Schenken et Howden Ganley. Tiga connaît son apothéose mancelle en 1985, avec la victoire en catégorie C2 pour la Spice-Tiga de Gordon Spice, Ray Bellm et Mark Galvin, assortie de la quatorzième place du classement général.

Pendant les années 1990, la Lucchini SP91 au départ des 24 Heures du Mans 1993 termine la course en trentième position. A cette même période, Debora (acronyme de Didier Bonnet Racing) ajoute son nom à la grande tradition des artisans français aux 24 Heures, comme René Bonnet, Yves Courage ou encore Jean Rondeau, le seul pilote constructeur vainqueur au Mans.

Entre 1992 et 2000, Debora participe à six reprises aux 24 Heures du Mans, avec une victoire de catégorie en 1995 pour Bernard Santal, Edouard Sezionale et Patrice Roussel. Ce dernier n'est autre que l'oncle de Léo Roussel, titré en 2017 dans la catégorie LMP2 de l'European Le Mans Series chez G-Drive Racing. Léo est également le plus jeune pilote français au départ des 24 Heures 2014 pour sa première participation.

Le passage de l'Historic Tour sur le circuit Bugatti a ainsi offert une nouvelle occasion d'ouvrir les pages de la grande histoire des 24 Heures du Mans. 

Photo (Gilbert David / ACO) : En piste sur le circuit Bugatti du Mans le week-end dernier lors de l'Historic Tour, le châssis Lola était l'un des prototypes 2 litres les plus populaires de son époque.

News history Dernières actualités