24h Le Mans
Le 04/03/2018 15:00

Gijs Van Lennep revient ses deux victoires aux 24 Heures du Mans

Gijs Van Lennep a marqué les 24 Heures du Mans de son empreinte à deux reprises. En effet, il a remporté le double tour d’horloge sarthois en 1971 (Porsche 917 K) avec Helmut Marko, désormais en charge des pilotes au sein de Red Bull Racing, puis en 1976 (Porsche 936) avec le célèbre Jacky Ickx. Retour sur le parcours du pilote hollandais.

Gijs Van Lennep revient ses deux victoires aux 24 Heures du Mans

Gijs Van Lennep a disputé les 24 Heures du Mans à sept reprises et est venu pour la première fois en Sarthe en 1970. Il pilotait alors une Porsche 917 K. « C’était l'année des premières : première fois que je disputais les 24 Heures du Mans et aussi découverte de la Porsche 917. Je me rappelle très bien de cette auto, très puissante avec son moteur de 4.5 litres, bien préparée et je me trouvais dans une bonne équipe. Tout se déroulait pour le mieux en début de course. Je me souviens dans la nuit, vers 22 h 30, nous avions alors près de six minutes d’avance sur Richard Attwood (le futur vainqueur de la course, ndlr). Il a alors commencé à pleuvoir. David (Piper, son coéquipier) était dans la voiture. Il a eu un accident. Il a pu travailler sur l’auto et, après trois quarts d'heure, il a réussi à revenir aux stands. 45 minutes supplémentaires ont été necessaires pour réparer l’auto. Je suis alors reparti, mais alors que je venais de passer la 5e vitesse, à environ 310 km/h, l’avant droit s’est dérobé à cause d’une crevaison. J’ai alors tapé le rail de sécurité. C'était la fin ! » 

La seconde tentative fut la bonne. En effet, il remporte les 24 Heures du Mans avec Helmut Marko. Cela reste pour lui sa plus belle des victoires même si elle ne fut pas facile à obtenir suite à des soucis de roulements mais aussi de frein. « 1971 fut une victoire fantastique, surtout qu'il n'était pas prévu que nous gagnions !  Nous avions le châssis en magnésium, il était expérimental. Beaucoup de choses étaient nouvelles sur cette auto dont les freins qui avaient des petits trous. Les Porsche 917 LH (Lang Heck en allemand, "longue queue", ndlr) étaient 20 km/h plus rapides que les 917 K en ligne droite. Cependant, elles sont eu des soucis (moteur ou de fuite d’huile). En dépit de problèmes de roulements, nous nous sommes retrouvés en tête à 4 heures du matin. Tout s’est ensuite bien passé jusqu’à quatre heures de l'arrivée. A ce moment là, nous avons eu un ennui avec un disque de frein fissuré. La voiture qui était derrière nous, la Porsche 917 K n°19 (John Wyer Automotive Engineering de Herbert Muller et Richard Attwood, ndlr), avait près de 30 minutes de retard. Le team manager de l’équipe Martin Racing Team nous a alors dit que si nous changions les disques et les plaquettes, nous ne pourrions pas gagner. Il a déclaré : « La solution, c’est de ne plus freiner ! » C’est ce que nous avons fait, nous ne freinions presque plus, arrivant lentement dans les virages. Nos temps au tour ont alors augmenté, mais la Porsche 917 de John Wyer a eu des soucis elle aussi. Au final, notre Porsche gagne et la Porsche Gulf termine 2e. » Cette année là, Helmut Marko et Gijs van Lennep établirent un record de la distance (5 335 kilomètres parcourus à 222 km/h de moyenne) qui tiendra jusqu’en 2010.

Cinq ans plus tard, en 1976, il inscrit de nouveau son nom au palmarés. « Ah cette victoire avec Jacky Ickx ! Ce fut une superbe course, mais de nouveau avec quelques soucis. Nous avons rapidement mené et avons d'abord eu un problème de pompe à injection qui a obligé Jacky à s’arrêter en bord de piste. Il a astucieusement réussi à réparer et est rentré au ralenti au stand. Puis, suite à un ennui de pot d’échappement, le turbo ne délivrait plus sa pleine puissance. Lors d’un arrêt, l’équipe a changé le turbo ainsi que la sortie d’échappement. Ce fut difficile pour les mécaniciens, les tuyaux étaient brûlants. Heureusement, nous avions suffisamment de marge et, même après cette réparation, nous menions toujours avec trois tours d’avance. » Au final, la Porsche 936 l'emporte avec plus de 11 boucles d'avance sur la Mirage GR8 de Jean Louis Lafosse et François Migault. Il s'agira de son ultime round d'honneur. En effet, peu de temps avant les 24 Heures du Mans 1976, « j’avais décidé et annoncé qu’il s’agirait de ma dernière épreuve.J’ai été chanceux de la gagner (rires) ».

Les 24 Heures du Mans sont certainement l'épreuve la plus difficile qu'il ait disputée. « Au Mans, il se passe toujours quelque chose, ce n'est jamais un long fleuve tranquille !  J'ai toujours eu des soucis techniques et mécaniques sauf en 1975. Je pilotais alors une Porsche Carrera RSR. En dehors d'un tête à queue de mon coéquipier John Fitzpatrick, nous n'avons eu aucun souci. Ravitaillement essence, un coup sur le pare-brise, des pneumatiques, et c'est tout. D'ailleurs, lors de cette édition, je crois que nous n'avons passé que 17 minutes aux stands ! Nous avons terminé 5e, remportant notre catégorie.»

L'une de ses ultimes apparitions en France a eu lieu lors du dernier Le Mans Classic. Au début, il était prévu que le double vainqueur pilote une Porsche 908 "queue longue", mais « j’ai décidé de ne pas prendre part aux courses. Je suis trop vieux maintenant. Je peux toujours piloter mais j’aime être à mon aise dans la voiture. Dans la Porsche 908 LH que je devais piloter, je ne me sentais pas bien. La position de conduite n’est pas bonne, le freinage n’est pas super bon non plus et tout bouge dans la voiture. De plus, pour changer certaines vitesses, c'est difficile avec mon bras, c’est dur. La Porsche 908 LH  est réputée difficile à conduire de toute façon. Tous ceux qui l’ont un jour pilotée le disent. Je me suis dit que ce n’était plus le genre de voiture pour moi dorénavant. Je pense qu’une voiture comme la Porsche 911 Turbo RSR est plus simple. » 

Palmarès de Gijs Van Lennep aux 24 Heures du Mans :

1970 : Porsche 917 K (David Piper) avec David Pipe (abandon sortie de piste)

1971 : Porsche 917 K (Martini Racing Team) avec Helmut Marko (vainqueur)

1972 : Lola T280 (Ecurie Bonnier Switzerland) avec Jo Bonnier et Gérard Larrousse (abandon sortie de piste)

1973 : Porsche Carrera (Martini Racing Team) avec Herbert Muller (4e)

1974 : Porsche Turbo RSR (Martini Racing Team) avec Herbert Muller (2e)

1975 : Porsche Carrera RSR (Gelo Racing Team) avec John Fitzpatrick, Manfred Schurti et Toine Hezemans (5e)

1976 : Porsche 936 (Martini Racing Porsche System) avec Jacky Ickx (vainqueur)

Photos (ACO / DR) : Porsche 917K 1970 (abandon), Porsche 917K 1971 (vainqueur), Porsche Turbo RSR 1974 (2e).

News history Dernières actualités