Le Mans
04/07/2020 - 15:00

Fun Racing Cars: l'équipage médical de la Coccinelle Centre Hospitalier du Mans est connu

Six pilotes, trois femmes et trois hommes, issus du personnel médical du Centre Hospitalier du Mans, composeront un équipage engagé les 1er et 2 août, à la Fun Racing Cars, première compétition organisée en 2020 sur le Bugatti, conséquence de l'épidémie de Covid-19. Cette initiative portée par l'Automobile Club de l'Ouest salue la mobilisation de tous les services médicaux dans la lutte contre la Covid-19.
Fun Racing Cars: l'équipage médical de la Coccinelle Centre Hospitalier du Mans est connu

Vendredi 3 juillet, une sélection particulière s'est déroulée au Circuit International de Karting du Mans. Une vingtaine d'infirmiers, médecins urgentistes, réanimateurs... du Centre Hospitalier du Mans, tous mobilisés pendant la pandémie de Covid-19, avaient troqué leurs blouses contre une combinaison de karting, afin de décrocher une des six places au sein de l'équipage spécial engagé les 1er et 2 août à la Fun Racing Cars, au volant d'une Coccinelle.

Plusieurs courses ont été organisées au CIK pour départager les concurrents et retenir trois hommes et trois femmes. Dans une ambiance ''très sympa'' pour Héliéna Gasnier et une compétition ''très serrée'', pour Mathieu Fernandez, en présence de Dominique Vivier, du CHM et docteur référent de l'Automobile Club de l'Ouest, Gwendal Ohlmann, pilote instructeur, et Vincent Beaumesnil, directeur Sports de l'ACO,le verdict du chronomètre a désigné: Héliéna Gasnier, Elodie Malespert, Marion Drouet, Jorys Porte Fusberti, Mathieu Fernandez, Laurent Evrard. Ils se relaieront début août sur le Bugatti au volant d'une Coccinelle aux couleurs du CHM (Centre Hospitalier du Mans).

"J'ai toujours baigné dans le milieu de la compétition et du karting, car mon père, Michel, a souvent couru et gagné les 24 Heures Karting, raconte Héliéna Gasnier. Aussi quand j'ai vu l'annonce à l'hôpital proposant cette expérience à l'initiative de l'ACO, je n'ai pas hésité. Nous avons vraiment été bichonnés par les équipes du karting. J'ai découvert quelques collaborateurs, car j'évolue au 5e étage, l'unité Covid-19, en tant qu'aide soignante, quand les autres concurrents étaient issus par exemple de la réanimation, du bloc opératoire ou encore des urgences. Après ces mois difficiles, c'était une belle animation. Maintenant rendez-vous le 15 juillet pour une après midi découverte sur le Bugatti afin de parfaire notre préparation pour la course." Elle pourra s'appuyer sur l'expérience de Mathieu Fernandez, originaire du Mans, spectateur coutumier des 24 Heures du Mans et membre du Club ACO depuis plusieurs années, qui a débuté en karting loisir avant de multiplier les roulages sur différents circuits. "J'ai roulé sur le Bugatti, bien sûr, à l'occasion des sessions organisées par l'ACO, mais aussi à Lohéac ou encore sur le grand Nürburgring. La compétiton pour les sélections a été serrée, j'ai fini 3e, derrière deux pratiquants réguliers de karting. J'ai trouvé très bien d'opter pour l'équité hommes femmes pour composer l'équipage. J'ai hâte de concourir maintennt. C'est un beau challenge qui honore nos collègues, nos professions. "   Pour Elodie Malespert, passionnée et pratiquante moto, "c'est l'occasion de découvrir un milieu que l'on ne connait pas forcément et un joli clin d'oeil à nos professions." Laurent Evrard, infirmier anesthésiste, qui officie dans l'équipe médicale de Dominique Vivier sur les compétitions organisées au Mans, connaît ''les yeux fermés le Bugatti.'' Il en a bouclé des tours dans la voiture médicale! Vendredi, il a signé la pole position sur le CIK lors de l'ultime course départageant les six pilotes retenus sur dix au départ. "Le 15 juillet, nous profiterons d'une demi journée de réglages sur le Bugatti, pour aborder les trajectoires, les drapeaux....Je suis vraiment fier de participer à un tel événement.''

Parmi les spectateurs vendredi soir au CIK, un invité d'honneur: Arnaud Brillant, agent de service au CHM, qui a été atteint par le virus.