24h Le Mans
Le 17/12/2017 18:00

Flashback 2017 - Pedro Lamy et autres histoires portugaises

Associé pour la troisième saison consécutive au Canadien Paul Dalla Lana et à l'Autrichien Mathias Lauda en LMGTE Am, Pedro Lamy a enfin remporté le trophée de cette catégorie en Championnat du Monde d'Endurance, après lequel le trio courait depuis 2015. En 2017, le Portugal a également brillé en endurance grâce à Filipe Albuquerque et à l'équipe Algarve Pro Racing, titrée en Asian Le Mans Series à l'issue de la saison 2016-2017.

Flashback 2017 - Pedro Lamy et autres histoires portugaises

Pedro Lamy, le recordman - A l'issue des 6 Heures de Bahreïn, la quatrième victoire LMGTE Am de la saison n'a pas seulement été synonyme de titre pour Pedro Lamy. Il est également devenu, avec dix-huit succès, le pilote le plus victorieux du Championnat du Monde d'Endurance, toutes catégories confondues. Une consécration méritée pour un pilote à l'expérience irremplaçable : en dix-huit participations aux 24 Heures du Mans, il en a pris onze fois le départ au volant d'une GT, avec une victoire de catégorie en 2012 (LMGTE Am) avec la Corvette de l'équipe française Larbre Compétition. A 45 ans, il reste toujours aussi rapide, avec pas moins de sept pole positions LMGTE Am sur les neuf manches du Championnat du Monde d'Endurance 2017. Avec pour objectif en 2018 une deuxième victoire de catégorie au Mans, qui serait aussi sa première avec Aston Martin.

Filipe Albuquerque, le vainqueur - Après le retrait d'Audi de la catégorie LMP1, Filipe Albuquerque est devenu l'un des grands animateurs du plateau LMP2. En 2016, au sein de l'équipe RGR Sport, il signe deux victoires en Championnat du Monde d'Endurance, terminant deuxième du classement général de la catégorie, associé à Bruno Senna et au propriétaire de l'équipe Ricardo Gonzalez. En 2017, il réalise un score équivalent, cette fois en European Le Mans Series, avec une nouvelle deuxième place au classement final LMP2, partagée avec l'Américain Will Owen et le Suisse Hugo de Sadeleer. Le trio de l'écurie United Autosports a également terminé en cinquième position au classement général des 24 Heures du Mans. D'une manière générale, les compétences techniques, la régularité et la rapidité des anciens pilotes LMP1 sont des atouts très appréciés des patrons d'écurie LMP2. Et nul doute qu'on retrouvera à nouveau Filipe Albuquerque aux avant-postes en 2018.

Algarve Pro Racing, un titre en Asie - Apparue en LMP2 dans le courant de la saison European Le Mans Series (ELMS) 2015, Algarve Pro Racing a remporté son premier titre (équipes, et aussi pilotes pour Andrea Roda) dans cette catégorie à l'issue de la saison Asian Le Mans Seies 2016-2017. En deux participations aux 24 Heures du Mans, l'équipe portugaise a reçu à deux reprises le drapeau à damier, avec notamment au volant en 2016 l'ancien Champion Olympique de cyclisme sur piste britannique Sir Chris Hoy. Et si elle n'est pas encore montée sur la plus haute marche du podium en ELMS, elle est reste une grande animatrice du plateau LMP2.

 

Photo : En dix-huit participations aux 24 Heures du Mans (dont onze en GT,) Pedro Lamy a piloté à sept reprises une Aston Martin.