24h Le Mans
Le 16/03/2019 04:32

FIA WEC : Toyota, avec Alonso-Buemi-Nakajima, remporte les 1000 Miles de Sebring

Les 1000 Miles de Sebring ont tenu leurs promesses: le circuit, aussi piégeux que bosselé, a réservé bien des difficultés aux pilotes, particulièrement la nuit, et notamment dans les trente dernières minutes, quand la pluie s'est invitée. Toyota Gazoo Racing, Jackie Chan DC Racing, Porsche GT Team et Dempsey Proton Racing ont su déjouer tous ces obstacles pour s'imposer.

FIA WEC : Toyota, avec Alonso-Buemi-Nakajima, remporte les 1000 Miles de Sebring

Le monde de l'Endurance, et notamment le FIA WEC, a tenu à rendre hommage quelques minutes avant le départ des 1000 Miles de Sebring, 6e manche de la Super Saison du Championnat du Monde d'Endurance, à Charlie Whiting, directeur de course F1 et responsable des questions de sécurité à la FIA décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à Melbourne. Une minute de silence a été respectée à sa mémoire.

En 2012, lors du lancement du Championnat du Monde d'Endurance de la FIA, à Sebring, Toyota n'avait pas participé à l'épreuve. Pour le retour de l'épreuve américaine au calendrier, l'équipe japonaise avait affiché ses ambitions. Avec un record historique du tour établi en qualification par Fernando Alonso, et ses deux TS050 Hybrid en première ligne, le constructeur japonais témoignait d'entrée d'un potentiel assuré. Le déroulé de la course allait le confirmer. Il aura fallu une touchette entre la Toyota #7 et l'Aston Martin #90 pour définitivement régler le duel entre les deux protos nippons, puisque la #7 perdait deux tours dans cette mésaventure laissant dès lors la #8 caracoler en tête avec plus d'1 tour d'avance à l'arrivée. Cette dernière ne vivait pas pour autant un passage sous le drapeau à damier tranquille, puisque la pluie qui s'était invitée dans les dernières minutes, rendait la piste extrêmement glissante et piégeuse, nécessitant le déploiement du safety car. 

Avec la victoire du trio Buemi-Nakajima-Alonso, Toyota conforte son statut de leader au championnat. Fernando Alonso se révèle un as de l'endurance et des courses américaines: après les 24 Heures du Mans, les 24 Heures de Daytona, le double champion du monde de F1 s'adjuge un succès à Sebring, haut lieu de la compétition US. Il lui manque désormais Indianapolis... 

En LMP2, la victoire revient à l'Oreca du Jackie Chan DC Racing #37, en GT, Porsche fait le carton plein, gagnant en LMGTE Pro avec le trio de la #91 et en LMGTE Am, avec la #77 du Dempsey Proton Racing, ravie de s'imposer à domicile. Pour tous ces pilotes comme pour toutes ces équipes, rompus pour certains à de nombreux circuits, ce succès à Sebring était vraiment significatif. L'Amérique reste un territoire où il faut gagner.

Dans la nuit et sous la pluie, voilà comment s'est achevée cette épreuve des 1000 Miles de Sebring, véritable succès populaire puisque des records de fréquentation du public étaient annoncés pour ce week end, combinant FIA WEC puis  WeatherTech SportsCar Championship. 

La prochaine manche, la 7e et avant dernière épreuve avant la Super Finale des 24 Heures du Mans (15-16 juin) aura lieu à Spa, le 4 mai. 

Les différents podiums, en LMP1, en LMP2, en LMGTE Pro et en LMGTE Am, bien que de nuit et à l'issue d'une épreuve aussi physique que mentale pour tous les concurrents sur ce tracé si difficile et si bosselé, ont été fêtés comme il se doit.  

Pour plus d'informations sur les 1000 Miles de Sebring, rendez-vous sur le site Internet du Championnat du Monde d'Endurance FIA WEC

Billetterie 24 Heures du Mans 2019

News history Dernières actualités