24h Motos
Le 12/03/2018 18:00

Erwan Nigon (Honda Endurance Racing) : « La Honda est une moto super saine »

Erwan Nigon est la nouvelle recrue de l'équipe Honda Endurance Racing. Le vainqueur de l'édition 2014 des 24 Heures Motos avec Suzuki a pris ses marques avec sa nouvelle équipe et la Honda CBR 1000 RR SP2 lors d'essais privés qui se sont déroulés jeudi et vendredi sur le circuit Bugatti.

Erwan Nigon (Honda Endurance Racing) : « La Honda est une moto super saine »

Aux 24 Heures vous avez piloté pour différents constructeurs comme Kawasaki, Yamaha, BMW ou encore Suzuki. Cette saison vous rejoignez Honda Endurance Racing. Piloter pour ces cinq constructeurs, c'était un objectif ?

« Je trouve ça plutôt sympa dans une carrière de pilote de pouvoir représenter ces grands constructeurs. C'est même quelque chose d'excitant. Cependant, l'objectif aurait plutôt été de gagner avec toutes ces marques et ça, malheureusement, je n'y suis pas parvenu. »

C'est donc un nouveau challenge qui s'offre à vous...

« Complètement. J'ai la chance d'intégrer une belle équipe qui a des objectifs supérieurs à celles pour laquelle j'ai piloté l'an passé (ndlr, en 2017, Erwan Nigon pilotait la Kawasaki de l'équipe japonaise EVA RT Webike Trick Star). Ça me fait plaisir de retrouver Sébastien Gimbert avec qui j'ai partagé de nombreuses saisons en Endurance et en Championnat de France Superbike dans différents teams. J'ai également participé aux 8 Heures de Suzuka avec Grégory Leblanc. J'ai confiance en eux. Je me sens bien avec eux. Nous avons du respect mutuel et ce n'est pas toujours le cas dans les équipes ».

Je pense que nous avons la moto pour être aux avant-postes. Elle semble avoir bien évolué par rapport à l'an passé

Erwan Nigon

Après les premiers essais réalisés à Nogaro et au Mans, quelles sont vos sensations au guidon de la Honda ?

« À Nogaro, j'étais un peu sur la retenue parce que je n'avais pas roulé depuis le mois de novembre. Il m'a fallu m'adapter aux conditions de piste et à la moto. Les premiers tours de roues n'étaient pas faciles. Il s'agissait des mes premiers pas avec l'équipe et j'avais envie de faire les choses bien. Je me suis bien senti sur la moto. Elle est super saine et on se sent tout de suite à l'aise à son guidon. Elle n'a pas de défauts majeurs. J'ai été agréablement surpris. Au Mans, nous avons eu de la chance avec les conditions météorologiques. Il y avait quelques patchs d'humidité mais il ne nous ont pas gêné. Nous étions à 100% ».

Le potentiel de la moto vous permettra t-il de jouer les premiers rôles durant la course ?

« Oui. Je pense que nous avons la moto pour être aux avant-postes. Elle semble avoir bien évolué par rapport à l'an passé. Honda a beaucoup travaillé. Je vais également participer au Championnat de France Superbike avec cette moto. Je vais donc pouvoir emmagasiner de l'expérience à son guidon. »

Avez-vous des inquiétudes sur sa fiabilité ?

« Pas du tout. Pour être un acteur du Championnat du Monde d'Endurance, j'ai vu que Honda avait accumulé beaucoup de soucis ces deux dernières années. Toutefois, je suis sûr qu'ils ont emmagasiné beaucoup d'expérience et je pense qu'ils sont arrivés à un niveau de fiabilité qui est important. »

On imagine que vous avez envie de reconnaître les joies du podium aux 24 Heures Motos...

« Carrément. Je rêverais de gagner à nouveau et surtout avec Sébastien et Grégory. C'est ce qu'on pourrait nous souhaiter de mieux. Avec Sébastien nous sommes très proches, c'est un secret pour personne. Nous avons eu quasiment le même parcours en grand-prix et en Championnat de France Superbike. Nous avons été élevés en équipe de France par Hervé Moineau. Il nous a appris la vie, il faut le reconnaitre. C'est vraiment dommage que cette filière n'existe plus. »

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, VENDREDI 9 MARS 2018, ESSAIS PRIVES. Erwan Nigon rejoint l'équipe Honda Endurance Racing pour la 41e édition des 24 Heures Motos et le Championnat du Monde d'Endurance FIM EWC.