24h Motos
Le 02/01/2018 18:00

En 1984, 1990 et 2007, les 24 Heures Motos avaient déjà lieu les 21 et 22 avril

La 41e édition des 24 Heures Motos se déroulera sur le circuit Bugatti les 21 et 22 avril 2018. Dans l'histoire de cette Everest de la compétition moto, trois éditions se sont déjà disputées un 21 et 22 avril. Flashback sur les éditions 1984, 1990 et 2007 des 24 Heures Motos.

En 1984, 1990 et 2007, les 24 Heures Motos avaient déjà lieu les 21 et 22 avril

1984 : victoire surprise d'une Suzuki privée

La septième édition des 24 Heures Motos marque un changement de réglementation. En effet, la limite de cylindrée est dorénavant fixée à 750 cm3. Honda (avec une RVF 750 pour Coudray/Igoa et une proto RVF 930 pour Fontan/Bertin), Kawasaki, Suzuki et Ducati (avec deux TT1 pour Villa/Jaubert et Guichon/Granié/Vuillemin) sont officiellement représentées et visent la victoire.

La Honda RVF 930 du duo Fontan/Bertin réalise la pole position en 1'39.24. En course, c'est la déroute des favoris. Le début de course se résume à une bataille entre Honda et Suzuki. Toutefois, celle-ci prend des allures d'hécatombe. Tandis que les Suzuki abandonnent sur ennuis mécaniques, Honda renonce après la chute de Fontan qui mettra ensuite fin à sa carrière. La victoire revient finalement à la Suzuki privée des hollandais Van Der Mark/Brand. La première moto d'usine n'est que troisième, il s'agit de la Honda RVF 750 du duo Coudray/Igoa. Ces derniers deviendront champions du monde d'Endurance à la fin de la saison.

1990 : Alex Viera et Jean-Michel Mattioli sont irrésistibles

Cette 13e édition voit s'affronter Honda, Suzuki (représenté par le Suzuki Endurance Racing Team) et Kawasaki pour la victoire.

La pole position est signée Honda en 1'47.27 grâce au trio Viera/Mattioli/Mertens. En course, à l'issue d'une âpre bagarre entre Honda et l'une des Suzuki officielle, Honda décroche sa cinquième victoire consécutive ! Ce succès permet à Alex Viera et Jean-Michel Mattioli de devenir, pour la moto, ce que le duo Jacky Ickx/Derek Bell a été aux 24 Heures du Mans : un duo irrésistible. Alex Viera remportera également la Coupe FIM d'Endurance à la fin de la saison.

2007 : le doublé pour Suzuki et le SERT

Pour sa 30e édition, les 24 Heures Motos peuvent compter sur la présence de cinq grands constructeurs : Suzuki, Yamaha (représenté par le GMT94), Kawasaki, Honda (représenté par National Motos victorieux en 2006) et BMW.

Suzuki annonce la couleur en réalisant la pole position (1'38.733) grâce à son pilote William Costes. En course, Honda National Motos est rapidement mis hors jeu suite à des problèmes moteur. Poussée sur presque un tour par Frédéric Protat, la CBR repart avant d'abandonner. Le rythme est très élevé et beaucoup de pilotes chutent sans gravité (cinq neutralisations sont nécessaires pour nettoyer la piste). La Yamaha du GMT94 et les deux Suzuki du SERT se disputent la tête de la course. Au cœur de la nuit, après 376 tours sans merci, la Yamaha s'installe à la première position. Mais deux heures plus tard, le moteur montre des signes de surchauffe, puis une chute lui fait perdre du temps. Il n'en faut pas plus aux Suzuki pour reprendre le commandement et ne plus le lâcher jusqu'à l'arrivée. Doublé Suzuki (la #2 du trio Costes/Dietrich/Neukirchner devant la #1 confiée à Philippe/Da Costa/Lagrive) alors que la Kawasaki du trio Plater/Mazuecos/Giabbani termine à la troisième place. En fin de saison, le titre de champion du monde d'Endurance reviendra à Suzuki puis à ses pilotes Vincent Philippe et Matthieu Lagrive.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, SAMEDI 21 AVRIL 2007, COURSE. Pour cette 30e édition des 24 Heures Motos, 56 machines participent à la course.

Infos en direct minute par minute sur le Live Text

News history Dernières actualités