24h Le Mans
Le 15/04/2018 16:15

ELMS - Racing Engineering (Oreca) remporte les 4 Heures du Castellet

On a assisté à une première sur le circuit Paul Ricard pour ces 4 Heures du Castellet avec la victoire d'une toute nouvelle équipe en endurance, Racing Engineering, qui engage une Oreca 07-Gibson. La course a été superbe jusque dans les derniers tours en LMGTE avec la victoire du champion en titre mais aussi vainqueur en LMGTE Am aux dernières 24 Heure du Mans, JMW Motorsport.

Racing Engineering pour une première

La victoire de l’Oreca 07-Gibson n°24 de Racing Engineering a été indiscutable sauf par Nicolas Lapierre sur l’Oreca 07 Gibson n°21 de DragonSpeed qui a mené la course lors de la première heure. Pourtant, cette écurie n’avait jamais fait d’endurance auparavant, arrivant tout droit de monoplace (GP2 Series). Mais force est de constater que le trio Norman Nato, Paul Petit et Olivier Pla, pilote officiel Ford en Championnat du Monde d’Endurance (WEC), a été très solide.

Sur la deuxième marche du podium, on trouve l’Oreca 07-Gibson n°33 de TDS Racing avec François Perrodo, Loïc Duval et Mathieu Vaxivière au volant. Les trois hommes ont fait une belle course et précédent l’Oreca 07-Gibson n°29 de Duqueine Engineering (Nelson Panciatici, Pierre Ragues et Nicolas Jamin), pourtant pénalisé d'un drive through pour avoir causé une collision. Le Top 5 est complété par l’Oreca 07-Gibson n°26 de G-Drive Racing (Andrea Pizzitola, Roman Rusinov et Alexandre Imperatori) et l’Alpine A470-Gibson n°36 de Signatech Alpine, cette écurie ainsi que TDS Racing étant venues préparer la première manche de la Super Saison 2018/2019 WEC, mais surtout les 24 Heures du Mans (16 et 17 juin).

Un seul safety car a fait son apparition en course, après deux heures, permettant de resserrer les positions. Elle a été necessaire pour pouvoir évacuer la Ferrari 488 GTE n°55 de Spirit of Race (Duncan Cameron) qui s'était accrochée avec l'Oreca 07-Gibson n°21 de DragonSpeed (Henrik Hedman). A noter que sur les 10 premiers, on dénombre huit châssis Oreca et deux Ligier, celle de Panis Barthez Competition (8e) était dans le coup en début de course avant d'être ralenti par une crevaison, et United Autosports (n°32, 9e). 

RLR MSport domine le  LMP3…

RLR Msport a dominé le LMP3 et l’emporte avec sa Ligier JS P3 n°15 de Job Van Uitert, Rob Garofall et John Farano. M.Racing YMR avec sa Norma M30-Nissan n°19 (Lucas Légeret, David Droux et Nicolas Ferrer) termine 2e devant Eurointernational (Ligier JS P3 pour KayVan Berlo et Giorgio Mondini).

JMW Motorsport continue sur sa lancée

En LMGTE, alors que Porsche, surtout la 911 RSR n°88 de Gianluca Roda, Giorgio Roda et Matteo Cairoli qui a dominé toutes les séances d’essais, se dirigeait vers la victoire, la Ferrari 488 GTE n°66 de JMW Motorsport (Liam Griffin, Alex MacDowall et Miguel Molina) est venue souffler la victoire dans l’ultime tour. L'équipe championne ELMS en titre et victorieuse des dernières 24 Heures du Mans en LMGTE Am démarre bien la saison. Troisième, on trouve la Porsche 911 RSR n°80 d’Ebimotors pilotée par Raymond Narac, Riccardo Pera et Fabio Babini.

Le résultat de la course est ICI

La seconde manche de l'European Le Mans Series aura lieu le 13 mai sur le circuit de Monza (Italie).

Photo (MPS Agency / Laurent Cartalade)