24h Le Mans
Le 16/04/2018 10:00

ELMS - Quelques brèves des 4 Heures du Castellet + vidéo

Les 4 Heures du Castellet, manche d'ouverture de l'European Le Mans Series 2018, a rendu son verdict avec la victoire de Racing Engineering (Oreca 07-Gibson n°24). Avant de se rendre en Italie pour la prochaine manche, dernier regard sur la course française qui a été superbe.

ELMS - Quelques brèves des 4 Heures du Castellet + vidéo

- Adrian Newey, célébre ingénieur britannique qui a officié pour le compte de Williams, McLaren et Red Bull Racing en F1, était présent dans les paddocks pour soutenir son fils Harrison sur l’Oreca 07-Gibson n°31 d'APR-Rebellion Racing. Il aimerait de nouveau participer à Le Mans Classic (du 7 au 9 juillet).

- Au Castellet, Bruno Senna, pilote Rebellion Racing en LMP1 pour la Super Saison 2018/2019 WEC, remplaçait Filipe Albuquerque sur la Ligier JS P217 United Autosports n°22. Le Portugais a bien fait de manquer cette course puisqu’il a remporté la 3e manche de WeatherTech SportsCar Championship à Long Beach (Califonie).

- Aurélien Panis a aussi assisté aux 4 Heures du Castellet, il était bien évidemment dans le stand de l’équipe de son père, Panis-Barthez Compétition, qui participera aux 24 Heures du Mans pour la 3e fois.

- Stanley Dickens, vainqueur des 24 Heures du Mans 1989 (Sauber C9 sur avec Manuel Reuter et Jochen Mass), officie en tant que team manager du SPV Racing (Michelin Le Mans Cup). 

- Thomas Laurent, pilote Rebellion Racing en LMP1, a rendu visite à APR-Rebellion Racing, équipe dans laquelle il était annoncé avant d'être remplacé par Harisson Newey.

- Le Castellet était aussi le théâtre de la première manche de la Michelin Le Mans Cup. On ne change pas une équipe qui gagne puisque le champion en titre, DKR Engineering, a remporté cette course d’ouverture avec sa Norma M30-Nissan n°3 pilotée Léonard Hoogenboom et Jens Petersen. La Ferrari 488 GT3 de Kessel Racing n°8 signe la victoire en catégorie GT3.

- 17 voitures, qui disputeront les 24 Heures du Mans (16 et 17 juin), étaient au départ de ces 4 Heures du Castellet. En LMP2, on en dénombrait 12 LMP2 ( les deux Ligier JS P217-Gibson de United Autosports n°22 et 32, Ligier JS P217-Gibson n°23 de Panis Barthez Compétition, Ligier JS P217-Gibson n°25 Algarve Pro Racing, Oreca 07-Gibson n°26 G-Drive Racing, Oreca 07-Gibson n°28 IDEC Sport (n°48 au Mans), Oreca 07-Gibson n°33 TDS Racing (n°28 au Mans), Dallara P217-Gibson n°35 SMP Racing, Alpine A470-Gibson n°36 Signatech Alpine, Oreca 07-Gibson n°39 Graff, Oreca 07-Gibson n°40 G-Drive Racing, Dallara P217-Gibson n°47 Cetilar Villorba Corse) et 5 LMGTE (Ferrari 488 GTE n°54 Spirit of Race, Ferrari 488 GTE n°66 JMW Motorsport, Porsche 911 RSR n°80 Ebimotors, Porsche 911 RSR n°86 Gulf Racing, Porsche 911 RSR n°88 Proton Competition (n°99 au Mans).     

- C'était le week-end des premières ce week-end. Première pole position pour l'équipe IDEC Sport, première victoire de Racing Engineering, écurie qui arrive de GP2 Series, première victoire de Norman Nato, lui aussi en provenance de monoplace, et de Paul Petit.  

- Racing Engineering repart du Var aux commandes de l'European Le Mans Series avec 25 points. Prochaine manche le 13 mai à Monza (Italie). 

Commentaires en anglais

Vidéo YouTube - ELMS official 

Photo MPS Agency / Pascal Saivet 

24 Heures du Mans 16/17 juin 2018 - billetterie

News history Dernières actualités