24h Le Mans
Le 28/10/2018 19:30

ELMS: le mot de fin de saison de Pierre Fillon

Alors qu'à Portimao, ce dimanche, la saison 2018 de l'European Le Mans Series a pris fin, récompensant les différents vainqueurs, Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest, dresse un bilan positif de la plate forme européenne de l'endurance.

ELMS: le mot de fin de saison de Pierre Fillon

« Aujourd’hui à Portimao, la saison 2018 de l’European Le Mans Series vient de s’achever. Félicitations aux différents concurrents et équipes récompensés, et bienvenue aux prochains invités des 24 Heures du Mans 2019, qui viennent de décrocher leur précieux sésame grâce à leurs résultats en ELMS. Je salue G-Drive Racing et ses pilotes pour leur titre en LMP2, RLR Msport en LMP3, Proton Competition en GTE mais aussi les équipes DKR Engineering et Kessel Racing victorieuses en LMP3 et en GT3 de la Michelin Le Mans Cup. Bravo également aux nombreux vainqueurs de catégories sur les six courses de cette édition, commencée au Paul Ricard avant de poursuivre à Monza, au Red Bull Ring, à Silverstone, à Spa-Francorchamps avant ce week-end à Portimao, qui a vu un enfant du pays, Filipe Albuquerque sur la plus haute marche du podium. 

Depuis 2013, année de son redéploiement, cette plate forme de l’endurance à l’échelon européen confirme son attractivité et son succès. Sur les circuits les plus significatifs d’Europe, elle garantit spectacle et compétitivité en LMP2, LMP3 et LMGTE avec des concurrents expérimentés et d’autres de qualité, en apprentissage, qui se destinent par la suite à intégrer pour certains, le Championnat du Monde d’Endurance et les 24 Heures du Mans. C’est ainsi que nous avons conçu notre pyramide de l’endurance avec un championnat ELMS découvreur de talents et permettant à certaines structures de se consolider, dans des budgets limités. Parmi nos résultats cette année, je noterai le record de précocité de Phil Hanson, désormais le plus jeune vainqueur au général, à 19 ans 2 mois et 18 jours, et une fois encore sur la plus haute marche du podium à Portimao. On peut ainsi rappeler l’exemple de Thomas Laurent, brillant en ELMS, rookie en LMP3 en 2016 et cette année, en 2018, engagé aux 24 Heures du Mans dans la catégorie reine, le LMP1.

Une autre satisfaction importante est à signaler : la qualité des engagés s’accompagne d’un nombre de candidats croissant mais aussi de courses supports qui assurent un format de week-end riche, comme la Michelin Le Mans Cup par exemple. L’Endurance Le Mans Series représente désormais un niveau incontournable de l’endurance, avant de se confronter à l’élite en Mondial.

Vivement la saison 2019, avec toujours 6 dates, et le retour d’un circuit emblématique du sport auto : Barcelone. Je vous donne rendez-vous les 8 et 9 avril pour les Pré Tests au Castellet, au circuit Paul Ricard. »

News history Dernières actualités