Club
12/05/2020 - 13:00

Club ACO - Déconfinement : l'indispensable voiture

Avec la fin progressive du confinement, l’automobile démontre une fois de plus son immense utilité.
Club ACO - Déconfinement : l'indispensable voiture

L’industrie automobile a été rudement touchée par la crise sanitaire et économique, liée à la pandémie de coronavirus. Rien que pour le mois d’avril, le marché français a été en recul de 88,8 % après une chute en mars de 72 %. Le CCFA (Comité des constructeurs français automobiles) estime que cette année 2020 se terminera sur une chute de 20 %. Un écroulement visible aussi à l’échelle européenne, avec un recul des immatriculations en mars de 55 %.

En France, l'Etat pourrait dévoiler en juin le plan de relance qu'il prépare pour la filière automobile. Il y a urgence car chaque heure qui passe menace l’extraordinaire tissu industriel automobile français et l’emploi qui y est lié.

Néanmoins, avec la fin progressive du confinement, l’automobile démontre une fois de plus son immense utilité. Vilipendée, décriée, chassée des villes, la voiture individuelle s’avère finalement l’un des meilleurs moyens de limitation de la propagation du virus tout en garantissant une liberté fondamentale : celle de se déplacer.

La grande majorité de nos concitoyens n’a pas accès aux transports en communs ou ne peut effectuer ses trajets quotidiens en deux roues, motorisés ou non, de par l’éloignement voire le manque d’infrastructures.

Mais le recours en masse à la voiture individuelle telle que nous la connaissons habituellement n’est évidemment pas une solution idéale, ni viable à long terme. Et rien ne garantit que les acheteurs se ruent dans les concessions. De plus, il ne faut pas perdre de vue le cap indispensable de la réduction des émissions de CO2 à l’échelle européenne. Comme le suggère le gouvernement, ce plan dédié à l’automobile devra passer par des soutiens importants aux véhicules propres. La PFA (Plateforme Automobile) présidée par Luc Chatel le souligne : la transition écologique doit être l'un des leviers de la relance de l’industrie automobile.

L’ACO n’est pas en reste sur ces débats, vous le savez, avec le travail que nous effectuons notamment sur le développement de l’hydrogène en compétition, pour que demain cette énergie propre propulse nos voitures comme différents autres modes de transports (camions, bus, train….) mais aussi toutes les actions que nous menons avec vous au sein de votre club.

Par Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest