24h Le Mans
25/07/2019 - 09:00

Bugatti aux 24 Heures du Mans (2) - Trois grands moments de 1923 à 1994

2019 est l'année d'une double célébration pour Bugatti : le 110e anniversaire de la création du constructeur français, qui a signé voici 80 ans sa deuxième et dernière victoire aux 24 Heures du Mans. Le deuxième chapitre de cette série revient sur plusieurs autres histoires marquantes, dont la plus récente remonte à tout juste un quart de siècle.
Bugatti aux 24 Heures du Mans (2) - Trois grands moments de 1923 à 1994

1923 - Bugatti fait partie des constructeurs au départ de la toute première édition des 24 Heures du Mans. Les deux exemplaires de la Brescia 16 S sont à l'arrivée. Le constructeur français intègre même le top 10, grâce à Max de Pourtalès et Sosthènes de la Rochefoucauld (10e). La seconde Brescia 16 S est 22e, avec au volant Louis Pichard et René Marie.

PHOTO CI-DESSUS (D.R. / ARCHIVES ACO) - LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 26 & DIMANCHE 27 MAI 1923. Les deux Bugatti Brescia engagées aux 24 Heures du Mans 1923 disposaient d'un moteur 4 cylindres en ligne de 1500 cm3.

1930 - Au volant d'une Bugatti Type 40, Odette Siko et Marguerite Mareuse terminent septièmes. Il s'agit encore aujourd'hui du meilleur résultat d'un équipage féminin au général. Deux ans plus tard, Odette Siko termine quatrième sur Alfa Romeo, associée à Louis Charavel, signant le meilleur résultat d'une femme pilote.

PHOTO CI-DESSUS (D.R. / ARCHIVES ACO) - LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 21 & DIMANCHE 22 JUIN 1930. Quatre participations ont permis à Odette Siko (à droite) d'entrer dans l'histoire des 24 Heures, notamment en compagnie de Marguerite Mareuse (à gauche) en tant que meilleur équipage féminin classé au général.

1994 - Cinquante-cinq ans après sa dernière apparition - et sa deuxième victoire - aux 24 Heures du Mans, Bugatti est de retour dans la Sarthe avec la EB110. Présentée le 15 septembre 1991, cette GT est propulsée par un moteur V12 turbocompressé de 3,5 litres. Son nom fait référence à un autre 110e anniversaire commémoré par ce modèle : celui d'Ettore Bugatti, le fondateur de la marque, né le 15 septembre 1881. La Bugatti EB 110S est engagée au Mans en 1994 à l'initiative du patron de presse français Michel Hommell... et arrive par la route aux vérifications techniques, selon la grande tradition des 24 Heures ! A son volant figure le Français Eric Helary. Vainqueur de l'édition 1993 sur Peugeot 905 avec Christophe Bouchut et Geoff Brabham, il est associé à ses compatriotes Jean-Christophe Boullion et Alain Cudini. Qualifié 17e, le trio grimpe dans la nuit jusqu'à la sixième place du général avant de connaître des ennuis de turbocompresseur, puis d'abandonner sur sortie de route à seulement 45 minutes du drapeau à damier. Parmi les constructeurs présents aux 24 Heures 1994, Bugatti était le seul à avoir été au départ de la première édition, le 26 mai 1923.

PHOTO CI-DESSUS (D.R. / ARCHIVES ACO) - LE MANS (SARTHE, FRANCE), PLACE DES JACOBINS, VERIFICATIONS TECHNQUES ET ADMINISTRATIVES DES 24 HEURES DU MANS 1994. Sur cette image, on distingue la plaque minéralogique qui a permis à la Bugatti EB 110S de rallier Le Mans par la route.