24h Le Mans
30/03/2019 - 09:15

Bertrand Piccard : "Les 24 Heures du Mans feront un bien fou à l'humanité"

Bertrand Piccard, grand témoin jeudi 28 mars des Assises de l'Automobile, organisées par Ouest France en partenariat avec l'Automobile Club de l'Ouest, a souligné l'importance de l'Endurance, des 24 Heures du Mans pour le développement des mobilités du futur, pour un avenir décarboné.
Bertrand Piccard : "Les 24 Heures du Mans feront un bien fou à l'humanité"

Après une journée de débats intenses sur la mobilité et la ou les voitures du futur, Les premières Assises de l'Automobile organisées par Ouest France en partenariat avec l'Automobile Club de l'Ouest ont vu Bertrand Piccard assurer la conclusion de cet événement. 

"Je dois tout d'abord dire que j'aime conduire, j'aime la voiture. En organisant ces Assises, passionnantes, vous, ACO et Ouest France, vous faites figures de pionniers. Le futur de l'automobile implique en effet de réussir cette transition énergétique : nous devons tendre vers la voiture propre. La situation actuelle est d'un point de vue psychologique très intéressante à analyser. Certains veulent protéger l'environnement en luttant contre la mobilité, en mettant des contraintes, des restrictions, en prônant la décroissance. D'autres souhaitent poursuivre ainsi cette croissance, sans prendre en compte la situation, or cette croissance nous nuit. Une troisième voie existe pourtant, et j'y crois, celle de la croissance qualitative et non pas quantitative. Nous devons remplacer quelque chose qui pollue par quelque chose de propre.  Il faut sortir du clivage industrie / écologie. L'industrie doit accepter de se remettre en question, de faire un pas, du quantitatif au qualitatif. Soyons raisonnable, réfléchissons aux technologies qui existent, l'electrification, plutôt que de fanfaronner avec la voiture autonome, en oubliant ainsi la voiture électrique. Soyons raisonnables: Mettons en place qui est possible aujourd'hui. Je roule depuis 3 ans en modèle 100% électrique, je ne reviendrai en rien à un moteur classique thermique. Le futur existe déjà aujourd'hui. Les constructeurs européens doivent réagir car les Coréens et les Chinois avancent dans ces domaines. En refusant d'avancer sur l'électrique, certains constructeurs prennent le risque de voir leurs noms rejoindre celui de Kodac qui a disparu, faute d'innovation technologique. Il est temps de se réveiller !

Aujourd'hui, j'ai eu un plaisir immense de rouler sur le circuit du Mans, de façon propre, dans un prototype hydrogène. On m'a même proposé de boire l'eau de l'échappement de la voiture ! C'est tellement mieux que les gaz d'échappement qui empoisonnent. 

Les 24 Heures du Mans veulent engager en compétition des voitures hydrogènes, c'est fantastique. Vous ferez ainsi le bien de l humanité car la course est un fantastique vecteur d'incitation, d'imitation."