24h Le Mans
19/10/2019 - 11:00

Bentley et les 24 Heures du Mans (3) – 2001-2003, les « nouveaux Bentley Boys »

Premier constructeur britannique vainqueur des 24 Heures du Mans, Bentley fête en 2019 son centenaire. Ce troisième épisode se penche sur les pilotes qui ont ramené Bentley au sommet au début des années 2000. Une nouvelle génération de « Bentley Boys », en quelque sorte, nantie qui plus est d’un très beau palmarès sarthois.
Bentley et les 24 Heures du Mans (3) – 2001-2003, les « nouveaux Bentley Boys »

PHOTO CI-DESSUS (D.R. / ARCHIVES ACO) : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 15 & DIMANCHE 16 JUIN 2003. Les deux Bentley EXP Speed 8 de Capello-Kristensen-Smith (n°7) et Blundell-Brabham-Herbert (n°8) sur la route d'un doublé victorieux.

De 2001 à 2003, Bentley n’a jamais quitté le top 5 du classement général : le trio Wallace-Leitzinger-van de Poele termine troisième en 2001 puis quatrième en 2002, avant le doublé victorieux de 2003, avec les vainqueurs Capello-Kristensen-Smith et leurs dauphins Blundell-Brabham-Herbert.

Onze pilotes ont porté les couleurs de Bentley de 2001 à 2003 : Mark Blundell, David Brabham, Martin Brundle, Dindo Capello, Johnny Herbert, Tom Kristensen, Butch Leitzinger, Stéphane Ortelli, Guy Smith, Eric van de Poele et Andy Wallace. Parmi eux figurent neuf anciens ou futurs vainqueurs des 24 Heures du Mans, cumulant 19 victoires au général.

PHOTO CI-DESSUS (D.R. / ARCHIVES ACO) : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, SAMEDI 15 & DIMANCHE 16 JUIN 2003. Tom Kristensen, Dindo Capello et Guy Smith (de gauche à droite) cumulent treize victoires aux 24 Heures.

Tom Kristensen, Dindo Capello et Guy Smith – Tom Kristensen signe au volant de la Bentley EXP Speed 8 sa cinquième – et quatrième consécutive – victoire aux 24 Heures. C’est le premier des trois succès sarthois de Dindo Capello, qui s’imposera à nouveau en compagnie de Kristensen en 2004 et 2008. Quant à Guy Smith, leur coéquipier de 2003, il termine deuxième en 2004 sur Audi. Sa dernière participation aux 24 Heures remonte à 2011, chez Rebellion Racing.

Andy Wallace et Martin Brundle – Avant de rejoindre Bentley, ils ont ramené Jaguar sur la plus haute marche du podium des 24 Heures : Andy Wallace en 1988, avec l’Ecossais Johnny Dumfries et le Néerlandais Jan Lammers ; Martin Brundle en 1990, en compagnie de l’Américain Price Cobb et du Danois John Nielsen.

PHOTO CI-DESSOUS (D.R. / ARCHIVES ACO) : LE MANS (SARTHE), FRANCE, PARADE DES PILOTES, 24 HEURES DU MANS, VENDREDI 15 JUIN 2001. Andy Wallace, Butch Leitzinger et Eric van de Poele (de gauche à droite) ont terminé troisièmes en 2001 et quatrièmes en 2002.

Mark Blundell et David Brabham – Le Britannique et l’Australien ont tous deux inscrit leur nom au palmarès des 24 Heures sur Peugeot, respectivement en 1992 et 2009. En 1990, Mark Blundell avait également signé sur Nissan la première pole position d’un constructeur japonais au Mans. Avant de s’imposer au général en 2009, David Brabham avait remporté deux victoires de catégorie consécutives en 2007 et 2008 en tant que pilote d’usine Aston Martin.

PHOTO CI-DESSUS (D.R. / ARCHIVES ACO) : LE MANS (SARTHE, FRANCE), 24 HEURES DU MANS, JUIN 2003. Johnny Herbert, Mark Blundell et David Brabham (de gauche à droite) comptent chacun une victoire aux 24 Heures, respectivement en 1991, 1992 et 2009.

Johnny Herbert et Stéphane Ortelli – On leur doit à chacun deux événements marquants de l’histoire des 24 Heures. En 1991, Johnny Herbert et ses coéquipiers Bertrand Gachot et Volker Weidler ont signé avec Mazda la première victoire sarthoise d’un constructeur japonais. En 1998, associé à Laurent Aiello et Allan McNish, Stéphane Ortelli offre à la légendaire Porsche 911 son unique succès au général.

Eric van de Poele et Butch Leitzinger – Le Belge et l’Américain figurent aussi au palmarès des 24 Heures, en tant que vainqueurs de catégorie. En 1998, van de Poele signe la dernière victoire en date d’un prototype Ferrari (vainqueur LMP1, 8e du général). En 2001 et 2002, les meilleurs résultats de Butch Leitzinger (3e puis 4e) aux 24 Heures, conquis sur Bentley, sont aussi synonymes de succès dans la catégorie LMGTP, aujourd’hui disparue.

PHOTO CI-DESSUS (D.R. / ARCHIVES ACO) : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT DES 24 HEURES, 24 HEURES DU MANS, DIMANCHE 16 JUIN 2003. L'équipe salue le doublé des nouveaux Bentley Boys pour la sixième victoire de la  marque aux 24 Heures du Mans... qui est aussi la première depuis 1930 !