Club
12/05/2021 - 17:00

Automobile – Des limiteurs de vitesse « intelligents » à partir de 2022

Le Conseil Européen pour la sécurité des transports a accepté un projet qui vise à bloquer électroniquement la vitesse des voitures en fonction de l’endroit où elles circulent à l’aide d’un limiteur de vitesse dit « intelligent ».
Automobile – Des limiteurs de vitesse « intelligents » à partir de 2022

Ces dernières décennies, l’Union Européenne a décidé d’agir sur la sécurité des véhicules. Elle a apporté des modifications successives au règlement général relatif à la sécurité des voitures et des piétons. Ainsi, les véhicules vendus dans l’Union Européenne doivent répondre à de multiples exigences obligatoires et essentielles en matière de sécurité. Selon l’UE, les innovations dans le domaine e la technologie des véhicules peuvent permettre d’atténuer la gravité des accidents et de réduire leur probabilité. Parmi ces innovations, citons les ceintures de sécurité, les airbags, l’avertisseur de franchissement de ligne ou la résistance générale des voitures aux chocs. Un nouvel outil va s’ajouter à ces dispositifs : le limiteur de vitesse « intelligent ».

La commission européenne a récemment accepté un projet qui vise à bloquer électroniquement la vitesse des voitures en fonction de l’endroit où elles circulent. Dès 2022, les voitures neuves devront posséder un limiteur de vitesse capable de s’adapter aux limitations en vigueur. Par conséquent, il ne sera plus possible de dépasser la vitesse autorisée sur une route. Un système permettra de désactiver cet outil en cas d’urgence mais une alarme dissuasive retentira dans l’habitacle à l’image de celle qui sonne lorsqu’un conducteur omet de boucler sa ceinture de sécurité.

Ce limiteur fonctionnera grâce à des données GPS et des scanners de panneaux installés dans le véhicule. A la vue d’un panneau de limitation de vitesse reconnue dans la base de données, la voiture appliquera une limite de vitesse électronique afin de pas la dépasser.

L’association bruxelloise ETSC (European Transport Safety Council) qui œuvre pour la sécurité routière estime que les limiteurs de vitesse « intelligents » devraient permettre de réduire la part d’accident mortels de 30% et sauveraient plus de 25 000 vies sur quinze ans.