24h Le Mans
Le 10/12/2010 18:34

Audi R8C, la pionnière

Audi R8C, la pionnière

 

Photo : Christian VIGNON - ACO/Nikon

 

Si la marque aux anneaux a choisi la voie du prototype fermé pour sa nouvelle R18, cette architecture avait déjà été étudiée avec la R8C, dont deux exemplaires avait disputé les 24 Heures du Mans 1999.

Cette année-là, Audi participait pour la première fois aux 24 Heures. Avec des moyens déjà conséquents : le constructeur allemand avait décidé d’aligner deux voitures ouvertes baptisées R8R (pour Roadster), et deux R8C (pour Coupé) fermées. Engagées sous la bannière d’Audi Sport UK et conçues par Tony Southgate et Peter Elleray, les R8C étaient propulsées par un double turbo d’une puissance de 610 ch.

Les qualifications sont difficiles : 20e temps pour la n°10 de Wallace-Weaver-McCarthy, et 23e pour la n°9 d’Abt-Ortelli-Johansson. Malgré une belle vitesse de pointe de 349 km/h (cette année-là, seule la Toyota GT-One a fait mieux), les deux R8C sont handicapées par des problèmes récurrents de transmission. Si la n°9 renonce la première après cinq heures de course (différentiel), la n°10 passe la nuit mais renonce le dimanche matin à 8h20, après trois changements de boîte de vitesses.

Les deux R8R confiées à Pirro-Biela-Theys et Alboreto-Capello-Aiello terminent quant à elles respectivement 3e et 4e. Ce résultat encourageant oriente Audi vers la voie des prototypes ouverts, qui rapporteront neuf succès au constructeur d’Ingolstadt avec les R8, R10 et R15. Mais le groupe Volkswagen poursuivra le développement du coupé R8C, qui deviendra en 2001 la Bentley EXP Speed 8, lauréate des 24 Heures du Mans deux ans plus tard aux mains de Tom Kristensen, Dindo Capello et Guy Smith.

Jean-Philippe Doret

Photo - 24 HEURES DU MANS, 13 & 14 JUIN 1999. Sur l'Audi R8C n°9, Christian Abt faisait équipe avec deux anciens vainqueurs : Stefan Johansson (en 1997) et Stéphane Ortelli (en 1998).
 

News history Dernières actualités