24h Le Mans
16/06/2018 - 11:20

Aston Martin Racing Le Mans Festival, une légende anglaise en prélude aux 24 Heures

L’Aston Martin Racing Le Mans Festival 2018 a vu la victoire de Ross Gunn, jeune pilote de la marque victorieuse des 24 Heures 1959.
Aston Martin Racing Le Mans Festival, une légende anglaise en prélude aux 24 Heures

Avec seulement neuf tours couverts, l’Aston Martin Racing Le Mans Festival a vu deux longues neutralisations. Ainsi, la voiture de sécurité est entrée en piste à la suite d’un accrochage et d’une sortie de route survenus dès le deuxième tour. A cet instant, le Britannique Peter Dumbreck (six participations aux 24 Heures du Mans) est en tête. Après une salve d’arrêts au stand, la Vantage GT3 n°3 de Ross Gunn prend le commandement lorsque la voiture de sécurité libère les voitures mais une nouvelle sortie de route provoque l’instauration d’une Slow Zone sur le circuit des 24 Heures.

Il ne reste plus que 7 minutes de course lorsque les drapeaux verts relancent une nouvelle fois les concurrents. Ross Gunn garde sous le drapeau à damier un avantage de 16 secondes sur Dumbreck, tout en signant le meilleur tour en course. Benny Simonsen et Lasse Sorensen complètent le podium.

Plusieurs cadres d’Aston Martin figuraient parmi les engagés : le PDG Andy Palmer, David Richards, l’homme qui a ramené la marque anglaise aux 24 heures du Mans depuis 2006, et John Gaw, actuel patron d’Aston Martin Racing. Figure des courses historiques, Shaun Lynn était également en piste, quelques heures avant son fils Alex, pilote d’usine Aston Martin Racing au volant de la Vantage GTE n°97.

A noter également la présence de Martin Brundle, vainqueur des 24 Heures du Mans 1990 sur Jaguar, qui a terminé seizième.

A partir de 15 heures, quatre Aston Martin Vantage seront à la lutte pour la victoire dans leur catégorie respective : deux en LMGTE Pro (n°95 et 97)et deux autres en LMGTE Am (n°90 et 98).

 

Photo : Deuxième de l'Aston Martin Racing Le Mans Festival, le Britannique Peter Dumbreck avait terminé troisième de la catégorie LMGTE Pro en 2013, à l'issue de sa dernière participation en date aux 24 Heures du Mans.