Mobilité
Le 29/03/2019 09:00

Assises de l'Automobile : Bertrand Piccard embarqué par la MissionH24

L'épisode III de la MissionH24, initiée par l'ACO et GreenGT, s'est déroulé jeudi 28 mars lors des Assises de l'Automobile, au Mans, sur le circuit Bugatti. Le prototype hydrogène, LMPH2G, piloté par Emmanuel Collard, a pris la piste mythique avec à son bord, un passager particulier, Bertrand Piccard, médecin, explorateur, aéronaute, président de Solar Impulse et ardent chercheur de solutions vertueuses et rentables pour la mobilité d'aujourd'hui et demain. L'essayeur raconte son expérience.

Assises de l'Automobile : Bertrand Piccard embarqué par la MissionH24

Est-il encore possible de surprendre un homme qui a bouclé plusieurs tours du monde, dont l'un en ballon puis l'autre, en avion solaire, établissant par là-même deux premières mondiales, un homme qui a connu l'adrénaline d'un roulage embarqué à bord de la Bentley, victorieuse des 24 Heures du Mans 2003, comme dans une F1 McLaren bi-place, un homme qui a pris les commandes d'une Formule e sur le toboggan de Spa, entre autres activités ? 

Assurément  oui ! A voir les yeux scintillants et enthousiastes de Bertrand Piccard, et à entendre ses premières impressions, après deux tours du Bugatti, au côté d'Emmanuel Collard dans la LMPH2G, prototype de course hydrogène qui porte la MissionH24, initiée par l'ACO et GreenGT:

"Les sensations dans cette voiture sont très impressionnantes, tout est très brutal: les virages, les freinages, les accélérations. J'ai l'habitude des G verticaux dans les avions, mais dans cette voiture, ce sont les G latéraux que j'ai expérimentés. Je pouvais sentir tous les organes de mon corps bouger" raconte le célèbre aventurier suisse. "C'est la première fois que je roulais sur le circuit du Mans, la première fois dans un prototype de course hydrogène. Je suis ravi et enthousiaste, car c'est le futur, l'avenir, la mobilité propre, et il existe déjà maintenant et il fonctionne. Le sport automobile était jusqu'à il y a a peu de temps encore, concentré sur le progrès en terme de performance, il démontre qu'il l'est aussi en matière d'innovation pour la performance mais aussi pour la recherche d'une mobilité décarbonée. "

"J'aime la voiture, j'aime la course automobile car il s'agit d'un fantastisque vecteur d'incitation au public. Aussi, de voir toutes ces nouvelles technologies propres arriver en sport auto, ici au Mans, aux 24 Heures, s'avère une très bonne chose. A partir du moment où une LMPH2G, une GreenGT, s'engage en compétition, ce ne sera pas simplement une prise de conscience qui sera enclenchée mais un désir d'imitation. Inspirons le public avec ces nouvelles technologies. En agissant ainsi, vous ACO, circuit du Mans, vous ferez un bien fou à l'humanité. Si on me garantissait que ces prototypes soient bi places, et bien à 61 ans, je m'inscrirais aux 24 Heures du Mans. Monsieur Fillon, quand verrons nous des voitures hydrogène aux 24 Heures du Mans? 2024 ? Alors invitez moi en 2024. Je suis ravi, j'ai découvert une voiture de course hydrogène et on m'a remis cette bouteille, qui est l'eau qui sort des échappements d'une voiture, que je peux boire. Vous imaginez !" 

MissionH24, collaboration entre l'ACO et GreenGT, a pour but de promouvoir l'hydrogène en compétition, avec pour finalité, la création d'une catégorie de véhicules hydrogènes aux 24 Heures du Mans 2024, ''capables de viser la victoire'' précise Pierre Fillon, président de l'Automobile Club de l'Ouest. 

Christophe Ricard, président de GreenGT, affirmait, à l'issue de cet épisode III de la MissionH24:  "Nous voulons démontrer la performance de l'hydrogène en course en nous jaugeant face à d'autres énergies. Plus nous aurons de concurrents ou de personnes qui se confronteront ou s'exprimeront sur l'hydrogène, plus cela nous sera bénéfique."

Photos : Dominique Breugnot/ACO

News history Dernières actualités