24h Motos
31/07/2020 - 17:00

24H Motos - Yannick Lucot (VRD Igol Pierret Expériences) : « Les cartes sont rebattues »

Yannick Lucot, team manager de l’équipe VRD Igol Pierret Expériences affirme qu’il faudra compter sur la Yamaha #333 lors de la 43e édition des 24 Heures Motos (29-30 août 2020). Cette machine sera pilotée par un équipage de choc constitué de Florian Alt, Florian Marino, Mathieu Gines et Nicolás Terol (pilote de réserve).
24H Motos - Yannick Lucot (VRD Igol Pierret Expériences) : « Les cartes sont rebattues »

En quoi est-ce important pour votre équipe que les 24 Heures Motos aient lieu, même à huis clos ?

« Parce que c’est la vie qui reprend son cours. Bien sûr que nous devons faire attention et préserver nos vies mais la compétition doit recommencer. La passion et l’esprit d’équipe reprennent le dessus et c’est tant mieux. Ça aurait été imprudent d’accueillir le public. »

Vous avez récemment effectué quatre journées d’essais sur le circuit Bugatti. Pourquoi ?

« Parce que la course a lieu dans moins d’un mois. Plus nous avons d’informations et plus nous serons préparés. L’électronique de la Yamaha R1 est nouveau alors nous devions le comprendre. Nous voulions aussi nous donner un peu de marge sur le programme de la semaine de course car elle va être concentrée sur quatre jours alors que par le passé nous pouvions effectuer des essais privés le mardi. Les équipes qui n’auront pas récupéré des informations en amont seront en difficulté. De plus, les pilotes seront opérationnels puisqu’ils auront effectué de nombreux tours grâce à ces essais. »

Il faisait très chaud lors de ces essais. Si ces conditions se reproduisent durant la course, cela sera-t-il un avantage ou un inconvénient pour votre équipe ?

« Nous savons qu’il fera chaud. Nous sommes peut-être plus performants lorsque les températures sont fraiches. La nuit aux 24 Heures Motos est souvent synonyme de fraîcheur. Malgré ça, la chaleur nous convient. Les conditions seront les mêmes pour toutes les équipes. Il faudra donc faire avec. »

Techniquement, nous avons progressé
Yannick Lucot, VRD Igold Pierret Experiences

Le confinement a-t-il été bénéfique pour la préparation de votre équipe à ces 24 Heures Motos ?

« Techniquement, nous avons avancé. En fin de saison dernière, nous avons créé un tableau qui nous a permis d’identifier une centaine de points sur lesquels nous devions travailler. Grâce au confinement, nous avons coché toutes les cases de ce tableau, sans pression. Techniquement, nous avons progressé. »

Votre moto sera pilotée par Florian Alt, Florian Marino, Mathieu Gines et Nicolás Terol. Quel est votre regard sur cet équipage ?

« Je pense que nous avons le meilleur équipage du plateau ! Nous devrions faire parler la poudre car ces pilotes ont de l’expérience. Florian Marino est au top de sa forme alors qu’il était à 50% l’an passé et qu’il a boité durant toute la saison. Il est affuté. Contrairement aux autres équipes, nous travaillons énormément sur la cohésion. Nous avons effectué un stage en ce sens. Nous avons aussi recruté au sein de l’équipe technique. Nous avons une personne supplémentaire chargée des suspensions. Un ancien mécanicien du Junior Team Le Mans Sud Suzuki nous a également rejoint. Nous avons toujours des jeunes en insertion et en formation mais ils sont plus en retrait et ne sont pas preneurs de décisions. Nous construisons une histoire et nous prenons de l’expérience. Tout ça fait que nous répondrons présents aux 24 Heures Motos. D’autant que les cartes sont rebattues. Je suis très admiratif des performances du Suzuki Endurance Racing Team, néanmoins il faudra compter sur nous. »

Les rôles au sein de votre équipage de pilotes sont-ils définis ?

« J’ai été très clair dès le début avec Nicolás Terol en lui disant qu’il sera un pilote de réserve de luxe. Je ne veux pas de pilotes mercenaires au sein de mon équipe. Je veux des gens qui construisent une histoire ensemble. Nicolás nous apporte son expérience. C’est aussi un fin metteur au point. Je fais le nécessaire pour que chacun se sente à sa place et se sente reconnu dans ce qu’il fait et ça ne peut que donner de bons résultats. »

La saison passée était véritablement votre première au sein de la catégorie Formula EWC. Quel bilan dressez-vous ?

« Il n’y a pas grand-chose à dire. On peut éventuellement pointer du doigt un certain nombre de chutes. A Sepang, nous avons tout de même réalisé le cinquième meilleur temps à l’issue des qualifications et le neuvième de la Superpole. Cela signifie que nos pilotes possèdent un niveau international. Ils ont l’habitude de devoir appréhender un circuit en très peu de temps. Ils mettent leur égo au service de l’équipe. Ils ont la volonté commune de gagner ensemble. »

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, SAMEDI 20 AVRIL 2019, COURSE. Florian Alt au guidon de la Yamaha #333 de VRD Igol Pierret Experiences. 

Lire aussi : 24 Heures Motos - Motobox Kremer Racing repart de zéro avec la nouvelle Yamaha R1 2020.