Le Mans
20/08/2019 - 16:00

24 Heures Vélo Shimano: Sandy Casar au départ

Ce samedi 24 août, à 15 heures sera donné sur le Bugatti, le départ de la 11e édition des 24 Heures Vélo Shimano, avec pour "starter" l'ex coureur professionnel (2000-2013) et triple vainqueur d'étapes sur le Tour de France, Sandy Casar, qui sera également concurrent, puisqu'il portera le dossard 848, avec Team Police Nationale 3.
24 Heures Vélo Shimano: Sandy Casar au départ

Rookie des 24 Heures Vélo Shimano 2019, Sandy Casar, 40 ans, triple vainqueur d'étapes sur le Tour de France et meilleur Français sur la Grande Boucle en 2008, avoue malgré son palmarès professionnel, une petite appréhension à quelques jours de l'événement, qui se tiendra sur le Bugatti au Mans ce samedi: "Comme pour toute nouveauté ou découverte, on ressent toujours un peu d'incertitude, raconte l'ancien coureur de la Française des Jeux. Je n'ai jamais disputé une telle épreuve: 24 heures sur un circuit (4,1 km), avec un tel nombre d'engagés ( 540 équipes pour 2574 coureurs), des équipes aux compositions plus ou moins importantes (solo, duo et plus). Je ne connais pas le circuit, je ne suis jamais venu d'ailleurs au Bugatti. On m'a dit que le tracé était assez compliqué, qu'il y avait du dénivelé. J'imagine que ce doit être un bitume bien lisse....Certes, il y aura des moments délicats, car c'est une course, avec des efforts à fournir, mais cela doit rester un événement convivial, familial et solidaire. Dans mon équipe, nous serons 6, nous allons nous relayer. Sur quelle stratégie ? Rien n'est défini encore. Partira-t-on sur des relais de 1 h 30 ? On s'adaptera suivant le rythme et les capacités de chacun, le déroulé de la course; je pense qu'après une heure de compétition, on verra mieux où on se situe par rapport aux autres, avec quelles équipes évoluer pour garder notre rythme. Nous nous fixerons alors notre vitesse. En fait, je pense que je vais l'appréhender comme un contre la montre: l'objectif que l'on doit se fixer est de ne pas faire baisser la moyenne du groupe. Il faudra aussi gérer le nombre de concurrents sur le circuit et le fait de rouler tous ensemble, le jour et la nuit, avec des niveaux différents, une concentration et une fatigue différentes elles aussi. Avec les critériums, j'ai pu courir dans ma carrière la nuit, jusqu'à 23h30, minuit, mais jamais plus tard, comme entre minuit et 4 heures du matin. Tôt le matin, je connais, car il m'arrivait de m'entrainer tôt ou d'avoir des courses avec des départs très matinaux. En tout cas, je ne me vois pas m'engager comme certains à accomplir en solo ces 24 Heures (ils sont 80 engagés solo, hommes et femmes). Le maximum de temps que j'ai passé dans ma carrière sur un vélo, pour une course ou une sortie, c'est 8 heures" détaille Sandy Casar, suiveur en voiture sur le dernier Tour de France. 'Il m'est arrivé déjà de rouler sur un circuit, à Valence en Espagne, notamment, pour une arrivée. on empruntait une petite portion seulement du tracé. A Spa, il y a deux ans, quand le Tour de France était passé par le circuit, on avait testé la grande montée....Au Mans, je ne connais pas la Dunlop. Je vais découvrir !" Monsieur le Starter des 24 Heures Vélo Shimano 2019 aura le dossard 848 avec Team Police Nationale 3.

Pour plus de détails sur la course : ICI