24h Motos
04/03/2021 - 17:00

24 Heures Motos – Sylvain Barrier (Ducati ERC Endurance) : « Nous serons dans le match »

Pour 2021, Sylvain Barrier a décidé de se concentrer sur l’endurance. Pour la 44e édition des 24 Heures Motos, il pilotera la Ducati Panigale V4R de l’équipe ERC Endurance. Selon-lui, cette machine animera de nouveau la course.
24 Heures Motos – Sylvain Barrier (Ducati ERC Endurance) : « Nous serons dans le match »

Pour 2021, vous avez décidé de vous concentrer sur l’endurance. Pourquoi ?

« C’est une décision que j’ai prise en concertation avec l’équipe pour laquelle je roulais en Championnat du Monde Superbike l’an passé. Nous manquions d’informations pour faire progresser notre Ducati. De plus, terminer les courses à la 18e place, ça ne m’intéresse pas. Je vise plutôt le top dix, un objectif difficilement atteignable avec le package que nous avions. De ce fait, je préfère me concentrer à 100% sur mon rôle au sein du team ERC Endurance afin d’essayer de jouer le podium ou même la victoire lors des courses du FIM EWC. Je sais que ça va être difficile mais les premières positions nous sont accessibles. »

Quel est votre rapport avec les 24 Heures Motos ?

« J’ai un bon rapport avec les 24 Heures Motos. J’y ai débuté avec le Team DAP 91 alors que je venais d’avoir 18 ans. On m’avait appelé le mercredi de la semaine de course en me disant de vite me rendre sur le circuit Bugatti pour remplacer au pied levé un pilote qui s’était blessé. C’était vraiment une expérience sympathique. Hélas, durant la course, le bras oscillant s’était cassé. Ensuite, je suis revenu avec National Moto, BMW et le Team Penz13.com. Avec cette dernière équipe, j’ai même remporté la catégorie Open en 2014. Puis, j’ai terminé neuvième en 2018 avec la BMW du Mercury Racing. J’aime particulièrement le circuit Bugatti ainsi que la ville du Mans. Nous verrons comment ça va se passer les 17 et 18 avril prochain avec la météo. »

Quel est votre ressenti sur cette Ducati Panigale V4R ?

« Lorsque je suis monté sur la moto à l’occasion des 12 Heures d’Estoril la saison dernière, je me suis senti à l’aise. Cet hiver nous avons participé à des essais sur le circuit de Jerez où nous n’avons pas eu beaucoup de chance avec les conditions météorologiques. Nous avons encore beaucoup de travail à faire. Nous allons prendre une nouvelle direction afin que les prochains tests se déroulent mieux. »

Qu’attendez-vous de cette machine pour les 24 Heures Motos ?

« Qu’elle soit saine et facile à piloter. Je ne suis pas inquiet en ce qui concerne la fiabilité car lors des tests de Jerez, nous utilisions des machines qui possédaient 3 500 km au compteur et nous n’avons rencontré aucun souci. Pour le reste, c’est à nous, pilotes, de faire la différence. »

La composition et l’organisation du team ERC Endurance semble être modifiée pour 2021. Qu’est-ce qui vous a donné envie de vous engager avec cette structure ?

« Je me suis engagé avec ERC Endurance car j’ai vu la manière dont le patron, Uwe Reinhardt, s’investissait dans l’équipe. Tout est mis en œuvre pour qu’elle performe et ses installations sont extraordinaires. Ils ont l’envie et la motivation nécessaire pour faire fonctionner la moto correctement. C’est ce qui m’a marqué. De plus, ils veulent tout faire pour gagner et devenir champion.
L’organisation de l’équipe a changé. L’an passé, elle a commis quelques erreurs mais avec ce que j’ai pu voir lors des essais, ça ne sera plus d’actualité en 2021. »

Vous allez faire équipe avec Louis Rossi et Mathieu Gines. On sait que la cohésion d’équipe est primordiale en endurance. Connaissez-vous ces deux pilotes ?

« Je connais Mathieu Gines depuis 2006. Je sais que c’est un battant et qu’il fera tout pour que ça se passe bien. Puis, nous avons la même mentalité pour les réglages de la moto. Quant à Louis Rossi, je le connais depuis peu. J’ai fait équipe avec lui lors des 12 Heures d’Estoril. C’est un garçon qui a la tête sur les épaules. Je suis content de faire équipe avec ces deux ilotes et il n’y a aucun point négatif. Il faut que nous allions de l’avant pour optimiser les réglages de cette Ducati. »

L’an passé, la Ducati Panigale V4R a montré de belles performances lors des 24 Heures Motos. Faudra-t-il de nouveau compter sur cette moto pour animer la course ?

« Oui, je pense que nous jouerons les premiers rôles. Nous savons déjà que pour les qualifications, nous utiliserons des pneus d’endurance et non pas des pneus de qualification. De ce fait, nous ne pourrons pas prétendre à la pole position mais ce n’est pas ce qui compte sur une course de 24 heures. En course, en revanche, nous serons dans le match. »

Pour préparer la 44e édition des 24 Heures Motos, le team ERC Endurance participera aux essais pré-Mans. Ces deux journées d’essais libres non obligatoires se dérouleront sur le circuit Bugatti les 30 et 31 mars prochains.

Crédit photo : ERC Endurance.