24h Motos
28/02/2020 - 12:00

24 Heures Motos – Six marques pour une victoire de prestige

Dans 50 jours, Kawasaki, Suzuki, Honda, Yamaha, BMW et Ducati vont s’affronter lors de la 43e édition des 24 Heures Motos. Toutes ces marques rêvent d’ajouter une victoire sur la classique mancelle à leur palmarès.
24 Heures Motos – Six marques pour une victoire de prestige

En 2020, six grands constructeurs viennent relever le défi des 24 Heures Motos : Kawasaki, Honda, Suzuki, Yamaha, BMW et Ducati. Toutes ces marques rêvent d’ajouter une victoire sur la classique mancelle à leur palmarès. En effet, remporter les 24 Heures Motos, c’est gagner la plus exigeante des courses d’endurance. Pour cela, les concurrents doivent faire preuve de courage, de persévérance, d’ingéniosité et d’esprit d’équipe. Ainsi, en 2020, le succès aux 24 Heures Motos sera de nouveau synonyme de prouesse et de prestige.

Webike SRC Kawasaki France Trickstar en tenant du titre

Victorieuse en 2019 et championne du monde en titre, l’équipe française Webike SRC Kawasaki France Trickstar avec ses pilotes Jérémy Guarnoni, David Checa et Erwan Nigon fera figure de favorite. Néanmoins, l’équipe managée par Gilles Stafler a connu un début de saison 2019-2020 compliqué avec un abandon au Bol d’Or et une 6e place lors des 8 Heures de Sepang. La kawasaki ZX-10R #1 pointe à la 8e place du classement provisoire du FIM EWC. « Nous n’avons pas d’autre choix que de gagner. Si nous voulons vraiment marquer le coup et revenir dans la course au titre, la victoire est impérative. Si nous ne pouvons pas la viser, il faudra rattraper au moins 20 points. Le team a déjà remporté les 24 Heures Motos deux fois de suite et la moto fonctionne très bien sur le circuit Bugatti. Je suis confiant », affirme Jérémy Guarnoni.

Le Suzuki Endurance Racing Team en leader

Après sa victoire lors du dernier Bol d’Or et une cinquième place glanée aux 8 Heures de Sepang, le Suzuki Endurance Racing Team (SERT) figure en tête du classement provisoire du championnat. Pour cette saison 2019-2020, l’équipe mancelle bénéficie d’une nouvelle organisation. Dominique Méliand, fondateur du SERT, a pris sa retraite. Celui qui a fait son entrée au Hall of Fame des 24 Heures Motos en 2019 a laissé sa place à Damien Saulnier, team manager du Junior Team Le Mans Sud Suzuki. De plus, après 16 ans d’histoire commune, le pilote Vincent Philippe, décuple champion du monde d’endurance, a décidé de rouler vers de nouvelles aventures. Xavier Siméon, ancien pilote de Grand Prix en catégorie Moto2 et MotoGP a été choisi pour lui succéder. Il fera équipe avec Etienne Masson et Gregg Black. Aux 24 Heures Motos, le SERT vise une dixième victoire. « Nous allons aborder la course comme s’il s’agissait de la première de la saison.  Nous viserons la victoire ou au minimum la deuxième ou la troisième place du classement général. Le championnat est loin d’être plié », promet Etienne Masson.

Une nouvelle machine pour F.C.C TSR Honda France

F.C.C TSR Honda France, première équipe japonaise à avoir remporté les 24 Heures Motos en 2018, compte sur la nouvelle Honda CBR 1000 RR pour renouer avec la victoire. La conception de cette machine hypersport est largement inspirée de la RC213V engagée en MotoGP et pilotée par Marc Marquez et son frère Alex. Mener la nouvelle Honda CBR 1000 RR à la victoire dès sa première course de 24 heures serait un authentique exploit. Cette machine est confiée à Freddy Foray, Josh Hook et Mike Di Meglio, champion du monde 125 cm3 en 2008 et ancien pilote MotoGP.

Le YART-Yamaha dans une bonne dynamique

Vainqueur en 2009, le YART-Yamaha nourrit toujours de grandes ambitions aux 24 Heures Motos. L’équipe autrichienne a remporté la première édition des 8 Heures de Sepang le 14 décembre dernier et souhaite prolonger ce succès. La Yamaha R1 #7 est confiée à Karel Hanika, Marvin Fritz et Niccolò Canepa, vainqueur en 2017. Après des essais hivernaux qui se sont déroulés en Espagne, l'équipe autrichienne se dit satisfaite des performances de la version 2020 de la Yamaha R1. 

BMW en quête d’une première victoire

Pour cette saison 2019-2020 du FIM EWC, BMW a décidé de s’engager officiellement via une nouvelle équipe nommée BMW Motorrad World Endurance Team. Le constructeur allemand compte sur une nouvelle version de sa S1000RR pour décrocher une première victoire sur la classique mancelle. La BMW #37 a réalisé un début de saison convaincant puisqu’elle s’est classée troisième du Bol d’Or et des 8 Heures de Sepang. L’équipe figure même à la deuxième place du classement provisoire du championnat. 15 points seulement la sépare du Suzuki Endurance Racing Team. « Nous allons tout faire pour faire un bon résultat néanmoins il faut être conscient du fait que depuis le Bol d’Or nous avons une nouvelle moto. Celle-ci n’a pas encore effectué une course de 24 heures et nous n’avons pas été aidés par la météo en ce début de saison. Sur le papier la S1000RR est très performante. Les pneumatiques et les pilotes le sont aussi alors nous pouvons rêver de victoire. Cependant, il faut rester terre à terre. Nous sommes deuxièmes du championnat mais je pense que les 24 Heures Motos seront le tournant de la saison », estime Kenny Foray. Ce dernier fera équipe avec Illya Mykhalchyk et Markus Reiterberger.

Ducati veut jouer les premiers rôles

Ducati est le dernier constructeur à s’engager officiellement en FIM EWC et aux 24 Heures Motos. La marque italienne apporte son soutien à l’équipe ERC Endurance qui engage une Panigale V4R depuis les 8 Heures de Sepang. Pour réussir en endurance, Ducati a ouvert une cellule de développement dédiée à cette discipline, qui travaille étroitement avec l’équipe engagée en Championnat du Monde Superbike. De plus, des ingénieurs Ducati, spécialisés dans l’électronique, sont présents sur chaque course du FIM EWC. Lors des 8 Heures de Sepang, la Ducati #6 a franchi la ligne d’arrivée à une encourageante dixième place du classement général. « Ducati a conscience que cette arrivée en Endurance ne sera pas simple. Leur investissement est très important pour atteindre un objectif précis qui est de jouer les premiers rôles parce que la moto a un très fort potentiel. C’est un message important envoyé à la concurrence. Néanmoins nous n’avons pas encore d’idée sur sa longévité. Tour après tour nous la développons pour en faire une véritable machine d’Endurance. Nous avons déjà effectué 2000 km. Une course de 24 heures en représente environ 3500. Il reste donc encore du chemin à parcourir », juge Louis Rossi. A ce jour, il fera équipe avec Julien Da Costa et Ondrej Jezek.

Outre ces équipes officielles, de nombreux challengers ont à cœur de s’illustrer. Le Bolliger Team Switzerland (quatrième en 2019), 3ARTMoto Team 95 (cinquième en 2019), VRD Igol Pierret expériences, JEG Racing Team, National Moto ou Wòjcik (deuxième du Bol d’Or 2019) briguent une place sur le podium ou le top cinq du classement général.
Rappelons que 33 machines sont inscrites en catégorie Superstock et 2 dans la catégorie Experimental.

Toutes ces équipes pourront prendre leurs marques sur le circuit Bugatti lors des essais Pré-Mans. Ces deux journées d’essais non obligatoires se dérouleront le mardi 31 mars et le mercredi 1er avril.

Le départ de la 43e édition des 24 Heures Motos sera donné par Alessandra Sublet, animatrice de radio et de télévision, le samedi 18 avril 2020 à 15 heures. 

Lire aussi : Voilà la liste des engagés aux 24 Heures Motos 2020. 

>> CALENDRIER DE L’AVANT COURSE DES 24 HEURES MOTOS : UN CADEAU PAR JOUR À GAGNER <<

INFO : LES 24 HEURES MOTOS REPROGRAMMÉES AUX 29 ET 30 AOÛT 2020