24h Motos
Le 22/04/2018 18:00

24 Heures Motos - Réactions d'après course en catégorie Superstock

Si certaines équipes favorites de la catégorie ont connu des déboires, d’autres, en revanche, ont mené des courses solides et se sont battues jusque dans la dernière minute. Voici les réactions des pilotes du podium.

24 Heures Motos - Réactions d'après course en catégorie Superstock

Les deux premières équipes Superstock terminent à moins de 10 secondes l’une de l’autre au terme d’un dernier relais haletant. Voici ce que les pilotes des trois équipes du podium déclaraient à l’arrivée des 24 Heures Motos 2018.

Alex Plancassagne, pilote 3ART - Moto Team 95 : « C’est la 6e fois que je viens aux 24 Heures Motos mais c’est la première fois que je viens en tant que titulaire, précédement j'étais remplaçant parfois au dernier moment. Je savais que l’on était capable de bonnes performances mais je ne savais pas quand on concrétiserait. Et c’est là, on gagne la première course 2018, c’est super. Le dernier relais a été horrible à courir, Roberto Rolfo m’a mis une très grosse pression mais j’ai réussi à gérer notre avance. »

Pepijn Bijsterbosch, pilote 3ART - Moto Team 95  : « Notre histoire a commencé au Bol d’Or, j’ai reçu un appel pour rejoindre l’équipe et j’en ai été très content. Malheureusement on n'a pas terminé mais on a eu un bon niveau de performance. L’équipe, cette semaine, a été superbe. J’aime beaucoup la façon dont les choses progressent et j’espère vraiment continuer. »

Matthieu Lussiana, pilote 3ART - Moto Team 95  : « Je me sens fatigué mais content, car j’ai fait quelques courses en endurance mais c’est mon premier podium. En plus, 6e au général, pour une Superstock, c’est une très belle place. C’était une course difficile, néanmoins on a fait une course parfaite. Cette victoire est une belle entrée en matière pour 2018. Peut être que je suis plus calme et réfléchi maintenant, ce qui est mieux pour l’endurance. »

Pierre Chapuis, team manager Moto Ain : « L’écart est très serré avec les premiers de la catégorie Superstock, Roberto Rolfo a fait tout ce qu’il pouvait dans le dernier relais pour rattraper, mais on a eu affaire à plus fort que nous aujourd’hui et on finit à moins de 10 secondes derrière. Alexis a eu un petit coup de fatigue tôt ce matin ; sinon, c’était pour nous aussi une course parfaite. J’espère qu’il y aura une revanche bientôt. »

Alexis Masbou, pilote Team Moto Ain : « Nous avons fait une course quasi parfaite. Roberto a fait des relais très rapides, Christoffer a fait eu belle course aussi alors qu’il est blessé depuis mardi. Quant à moi, j’ai eu un malaise ce matin sûrement à cause de la chaleur en début de course. Vu le faible écart à l’arrivée c’est sûrement ce qui nous a coûté la victoire. Je suis tout de même très content de cette 2e place. »

Roberto Rolfo, pilote Team Moto Ain : « Je suis très content de cette course. C’est ma première endurance et, au début, c’était compliqué pour moi de comprendre comment faire la course. J’étais bien sur la moto et, quand il a fallu faire un peu plus de relais, ça ne m’a pas posé de problème. Nous avons l’objectif de gagner, c’est déjà un beau résultat pour le championnat. »

Christoffer Bergman, pilote Team Moto Ain : « Ça a été une course fantastique. La victoire aurait été chouette mais je suis très content de cette deuxième place. Je me sens bien dans l’équipe et j’espère continuer car, c’est sûr, la prochaine étape c’est la victoire. »

Damien Saulnier, team manager Suzuki Junior Team LMS : « Nous finissons 3e du Superstock et 1ère Suzuki, c’est bien pour notre marque après les problèmes rencontrés par le SERT et qui sont encore inexplicables. Nous concernant, on a reçu les éléments de l’électronique très tard, ce qui nous a valu une consommation supérieure à celle de nos concurrents. Nous allons continuer à travailler et nous espérons gagner bientôt avec la nouvelle génération de GSX-R. »

Hugo Clere, pilote Suzuki Junior Team LMS : « Nous faisions des relais de 2 à 3 tours de moins que nos concurrents, multiplié par le nombre de relais pendant la course : le calcul est vite fait. C’est pourquoi cette 3e place est une très belle place et je suis ravi de courir avec mes deux coéquipiers. Toute l’équipe a fait un bon travail cette semaine. »

Alex Sarrabayrousse, pilote Suzuki Junior Team LMS : « C’est une chance pour moi d’être au Junior Team et, aujourd’hui, sur ce podium. Je remercie Alain Cottard, Suzuki et Dunlop qui m’ont soutenu pour en arriver là. J’ai un peu souffert physiquement aujoud’hui mais j’imagine que ça fait partie de l’expérience que je suis en train de prendre. Je pense que nous avons fait une belle course et que nous sommes à notre place ; c’est bien pour les élèves mécaniciens aussi. »

Louis Rossi, pilote Suzuki Junior Team LMS : « Je suis très content de ce podium aujourd’hui car je ne pense qu’à ça depuis des mois. Je tiens à adresser un clin d’œil aux équipes amateurs qui m’ont aidé quand j’ai eu un passage à vide et qui m’ont permis d’être là aujourd’hui. A l’issue des essais pré-Mans, on était confiants. Cependant, avec les conditions météorologiques de cette semaine il a fallu tout refaire. Les mécaniciens ont bien travaillé, beaucoup et sous pression : cette 3e place c’est bien aussi pour eux. »

Grand Prix de France Moto 2018

News history Dernières actualités