24h Motos
19/01/2022 - 17:00

24 Heures Motos : RAC41-Chromeburner veut construire sa victoire en Superstock

Taillé pour jouer les premiers rôles dans la catégorie Superstock, le team RAC41-Chromeburner veut bâtir son futur succès sur la 45e édition des 24 Heures Motos (16 et 17 avril 2022). L’équipe désormais managée par Julien Diguet veut aborder la course avec le meilleur rythme possible.
24 Heures Motos : RAC41-Chromeburner veut construire sa victoire en Superstock

L’an passé, malgré le troisième meilleur temps de la catégorie Superstock à l’issue des qualifications, l’aventure de RAC41-Chromeburner avait tourné court en course. La Honda #41 avait été percutée par un autre concurrent à la chicane Dunlop lors du premier tour. Le staff technique avait pu remettre la machine en piste mais après mûre réflexion et au regard du retard concédé sur la concurrence, l’équipe Loir-et-chérienne avait décidé d’abandonner. « Cette mésaventure nous a coupé dans notre élan car nous savions que nous pouvions jouer les premiers rôles. Toutefois, la motivation de l’équipe n’a pas été atteinte. Elle est restée intacte », affirme Julien Diguet, ancien pilote et désormais team manager de cette équipe.

En dépit de son infortune mancelle, le RAC41-Chromeburner a enregistré un excellent résultat à l’occasion de la dernière édition du Bol d’Or. La Honda #41 a terminé cette épreuve à la deuxième place de la catégorie Superstock et en 4e position du classement général. Une performance sur laquelle l’équipe compte capitaliser et ce dès les prochaines 24 Heures Motos. « Nous voulons évidemment être présents aux avant-postes néanmoins nous ne jouerons pas le tout pour le tout », explique Julien Diguet. Nous avons un objectif de saison et nous voulons nous améliorer au fur et à mesure afin de pouvoir attaquer la course avec le meilleur rythme possible. Nous devrons terminer la course et marquer des points ».
Conformément au nouveau règlement de la catégorie Superstock qui instaure un manufacturier unique dès 2022, RAC41-Chromeburner va donc tronquer les pneumatiques Michelin pour Dunlop. Un changement qui n’est pas sans conséquences. « Nous allons devoir adapter le châssis de la Honda à ses nouvelles gommes. Les pilotes vont également devoir les apprivoiser. Tout cela nécessite plusieurs séances d’essais néanmoins nous serons tous sur un pied d’égalité », commente le team manager.

RAC41-Chromeburner dispose déjà d’une Honda CB R1000 très performante. De ce fait, le staff technique cherche désormais le détail qui fera la différence sur la concurrence. « Notre principal adversaire, c’est nous-même. Si nous ne faisons pas les choses sérieusement, on se complique la tâche. En Superstock, il y a dix motos qui peuvent l’emporter. Si nous sommes sérieux et que nous ne commettons pas d’erreur, notre place est dans le top trois », explique Julien Diguet.
Côté pilotes, comme en 2021, nous retrouverons le belge Grégory Fastré, le néerlandais Wayne Tessels et le luxembourgeois Chris Leesch au guidon de la Honda #41. « Ce sont trois pilotes complémentaires qui s’entendent bien et c’est le plus important. En endurance, s’il y a une bonne ambiance entre pilotes, on est plus enclin à fournir des efforts pour les autres », affirme celui qui compte 15 participations aux 24 Heures Motos.

Pour préparer la 45e édition des 24 Heures Motos (16 & 17 avril 2022), l’équipe a programmé des essais sur le circuit d’Alcaraz en Espagne à la fin du mois de février. Elle participera ensuite aux essais Pré-Mans sur le circuit Bugatti les 29 et 30 mars.