24h Motos
15/01/2020 - 18:00

24 Heures Motos - Pierre Chapuis (Moto Ain) : « Nous allons rester prudents »

Avec deux victoires en catégorie Superstock, la Yamaha #96 de l’équipe Moto Ain a connu un début de saison remarquable en Championnat du Monde d’Endurance. Néanmoins, Pierre Chapuis, team manager de l'équipe, aborde la 43e édition des 24 Heures Motos (18-19 avril) avec prudence.
24 Heures Motos - Pierre Chapuis (Moto Ain) : « Nous allons rester prudents »

La saison 2019-2020 du FIM EWC a très bien débuté pour votre équipe puisqu’elle a remporté ka catégorie Superstock du Bol d’Or et des 8 Heures de Sepang. De fait, vous figurez en tête du classement provisoire du championnat. Comment allez-vous aborder la 43e édition des 24 Heures Motos ?

« Nous n’y allons pas en terrain conquis. Ces trois dernières années, nous avons toujours visé la victoire et malgré ça nous restons sur trois deuxièmes places consécutives. De plus, les deux premières courses du championnat se sont déroulées dans des conditions particulières et elles ont été amputées de plusieurs heures. Nous allons rester prudents. Au classement provisoire de la Coupe du Monde FIM Superstock, nous possédons 35 points d’avance sur l’équipe BMRT 3D Maxxess Nevers. C’est une avance confortable alors les consignes de course seront prudentes et nous affinerons notre stratégie en fonction du déroulement de l’épreuve. Si la moindre opportunité de remporter la course se présente à nous, nous saurons la saisir. Nous sommes conscients d’avoir encore beaucoup à apprendre. »

Comment expliquez-vous qu’aux 24 Heures Motos, la victoire vous échappe ?

« C’est un ensemble de choses. Lors de notre première participation, nous étions en mode apprentissage et nous n’étions pas tout à fait au point. L’année suivante, nous avons rencontré des soucis lors des essais, un de nos pilotes s’est blessé. L’an passé, nous n’avons jamais trouvé les bons réglages. Nous étions rapides lors des arrêts aux stands mais pas suffisamment en piste. Nous commençons à trouver une certaine alchimie au sein de l’équipe mais un petit grain de sable peut enrailler la machine. »

Je pense que nous avons l’un des équipages les plus solides de la catégorie Superstock
Pierre Chapuis, team manager de Moto Ain

Quand on termine les 24 Heures Motos à la deuxième place, à quoi ressemble le debriefing d’après course ?

« Le moral des troupes est toujours bon lorsque après 24 heures de course, il y a un podium à la clef. Le plus frustré dans l’histoire c’est moi car je n’aime pas vraiment perdre. Les pilotes me remontent le moral mais je ne peux m’empêcher de penser que nous sommes les premiers des perdants. Je sais que de nombreuses équipes aimeraient être à notre place alors j’essaie de tempérer mon jugement. »

La saison passée Moto Ain a remporté la Coupe du Monde FIM Superstock. Votre équipe est-elle entrée dans une autre dimension ?

« Absolument pas, ça n’a rien changé. Notre approche des courses reste la même. Notre équipe est une bande de copains composée de bénévoles passionnés. Les victoires et le titre ont motivé les troupes et montré que nous en étions capables. L’équipe s’est professionnalisée, chacun a plus de facilité à se remettre en question et à travailler encore plus. »

Quel sera votre équipage pour les prochaines 24 Heures Motos ?

« Nous aurons le même équipage qu’au Bol d’Or et aux 8 Heures de Sepang à savoir Roberto Rolfo, Hugo Clere et Robin Mulhauser. Ils sont tous les trois complémentaires. Ils s’entendent très bien et lorsqu’un d’eux a un coup de mou, les deux autres l’aident à se relever. C’est agréable de travailler avec eux. Je pense que nous avons l’un des équipages les plus solides de la catégorie Superstock. Roberto est un pilote très physique. Il a peut-être perdu un peu de pointe de vitesse mais il est infatigable. Robin est très rapide tandis que Hugo est très fin sur les réglages et bon en stratégie. Je suis fier de cet équipage et je sais que beaucoup de team manager me l’envie. »

Quelle influence a Roberto Rolfo sur votre équipe ?

« Roberto est une ancienne star des grands prix, vice-champion du monde de la catégorie 250 cmᶟ en 2003. Il possède beaucoup de saisons de pilotes professionnel. Quand nous discutons de l’équipe avec lui, il est dithyrambique et ça fait plaisir. Il a une très bonne influence au sein de l’équipe. Il parle français et c’est une chance énorme. Il s’est tout de suite très bien intégré.  Il a une motivation, une gentillesse et une simplicité que beaucoup de pilotes devraient copier. Il nous a aidé à progresser dans le travail de développement. C’est un réel bonheur de travailler avec lui. »

Quand se dérouleront vos premiers essais en vue des 24 Heures Motos ?

« Nous serons en Espagne sur le circuit d’Almeria les 16 et 17 février pour deux journées d’essais. D’ailleurs d’autres équipes du Championnat du Monde d’Endurance peuvent se joindre à nous si elles le souhaitent. Nous participerons peut-être aux essais Pré-Mans sur le circuit Bugatti le 31 mars et le 1er avril. De plus, j’aimerais engager une ou deux motos sur la manche d’ouverture du Championnat de France Superbike qui se déroulera sur le circuit Bugatti les 28 et 29 mars. »

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, JEUDI 18 AVRIL 2019, QUALIFICATIONS. Robin Mulhauser au guidon de la Yamaha R1 #96 de Moto Ain. Le pilote suisse participera de nouveau aux 24 Heures Motos les 18 et 19 avril 2020 avec cette équipe. Il aura pour coéquipiers Roberto Rolfo et Hugo Clere.

Billetterie 24 Heures Motos 2020