24h Motos
Le 17/04/2017 19:00

24 Heures Motos – L'histoire ne se répète pas pour Kawasaki

Vainqueur en 2016, le Team SRC Kawasaki espérait défendre son titre à l'occasion de cette 40e édition des 24 Heures Motos. Mais une chute et des ennuis mécaniques ont empêché la Kawasaki ZX10-R #11 d'offrir une 14e victoire au constructeur japonais.

24 Heures Motos – L'histoire ne se répète pas pour Kawasaki

Si la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki avait réalisé la pole position grâce, notamment, à un chrono record de Randy De Puniet, en course, la belle verte n'est pas parvenue à transformer l'essai et a même rencontré quelques contrariétés. Il y a d'abord eu la chute de Randy De Puniet en début de course, un problème de sélecteur durant la nuit et l'incapacité d'être dans le rythme des leaders en fin de nuit. Une baisse de rythme qu'explique Gilles Stafler : « Habituellement nous roulons avec des pneumatiques prototypes. Le nouveau revêtement nous a obligé à utiliser des pneumatiques clients ».

Si après ces déboires il était impossible pour la Kawasaki #11 de prétendre à la victoire, Mathieu Gines, Randy De Puniet et Fabien Foret ont lutté avec la Suzuki #1 du SERT pour la troisième marche du podium. C'est à cette position que le Team SRC Kawasaki termine ces 24 Heures Motos.

Randy De Puniet ne cachait pas sa déception lors de la conférence de presse d'après-course : « Je suis déçu. Je voulais gagner cette course. J'ai fait une erreur qui a coûté un peu ensuite nous avons rencontré des soucis techniques. En fin de nuit, notre rythme était moins bon. Nous n'arrivions pas à réaliser des chronos aussi proches que ceux réalisés par nos concurrents. Même à la régulière, nous n'aurions pas pu l'emporter. Cette 3e place, c'est le mieux que l'on puisse espérer. L'équipe et mes coéquipiers ont fait du super boulot. Nous avions réalisé la pole mais comme je l'avais dit vendredi, la pole position c'était une bataille. La guerre vient de se terminer et nous ne l'avons pas gagné. »

Pour sa première course de 24 Heures avec Kawasaki, Mathieu Gines est satisfait de résultat et salue les efforts de ses coéquipiers : « Je suis content malgré le fait que ce n'est pas ce résultat que nous visions. Nous avons eu quelques péripéties mais nous avons fait une belle course. Cela fait un moment que je n'étais pas monté sur un podium alors je suis content. Je remercie toute l'équipe et surtout mes coéquipiers qui ont fait un sacré job. »

Ce que j'aime c'est gagner. Pour moi, une 3e place, c'est une déception

Gilles Stafler

Fabien Foret quant à lui se montre plutôt philosophe : « C'était une semaine compliquée mais nous avons tout donné. Je pense que nous n'avions pas les moyens de rivaliser avec les Yamaha. Ce n'est pas la place que nous aurions souhaité mais parfois il faut savoir prendre une 3e place. »

Gilles Stafler : « Ce que j'aime c'est gagner. Pour moi, une 3e place, c'est une déception entre guillemets. Je suis quand même content que nous soyons sur le podium. De part le travail que nous avons effectué cette semaine et ce que nous avons démontré en qualifications, je pensais que ça allait se reproduire également en course mais ça n'a pas été le cas. Comme l'a dit Randy, cette nuit nous avons rencontré quelques difficultés. Ce n'est pas ce que j'imaginais en début de course. »

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, DIMANCHE 16 AVRIL 2016, COURSE. C'est durant la nuit que la Kawasaki #11 du Team SRC Kawasaki a perdu toute chance de remporter la 40e édition des 24 Heures Motos.

News history Dernières actualités