24h Motos
21/04/2019 - 18:15

24 Heures Motos - Les réactions du podium Superstock

Outre la victoire à l'arraché de Team SRC Kawasaki, la catégorie Superstock a offert un superbe tiercé gagnant dans le top 10 du classement général, avec la Suzuki #50 (vainqueur, septième) la Yamaha #96 (neuvième) et la Kawasaki #33 (dixième).
24 Heures Motos - Les réactions du podium Superstock

Johan Nigon (Pilote Suzuki #50, vainqueur catégorie Superstock) : « Maintenant, je me suis fait un prénom. J’ai beaucoup travaillé cet hiver pour être performant et cette Suzuki me convient très bien. »

Adrien Ganfornina (Pilote Suzuki #50, vainqueur catégorie Superstock) : « Il y a encore trois mois, je ne savais pas ce que j’allais faire et il y a seulement trois semaines, j’ai découvert une super moto. Je suis très heureux, pour moi-même et aussi pour le team qui a connu des moments difficiles. »

James Westmoreland (Pilote Suzuki #50, vainqueur catégorie Superstock) : « C’est un rêve. Nous savions que nous pouvions faire du bon travail mais j’étais loin d’imaginer un tel résultat. C’était ma première course de 24 Heures, avec tous ces champions du monde en piste. Le Mans est un circuit facile à apprendre mais la discipline de l’endurance est nouvelle pour moi. Nous n’avons connu aucun problème, tout a parfaitement fonctionné. »

Philippe Dobé (Team Manager Motors Events, Suzuki #50, vainqueur catégorie Superstock) : « Ce qui fait également la qualité du résultat, c’est la préparation ; de ce point de vue, il n’y a pas eu un seul problème technique. Il faut surtout féliciter les pilotes qui ont fait un sans-faute tout en étant rapides. Johan est un espoir de Suzuki que nous avons pris sous notre aile. Adrien, c’est un pilote d’expérience, ce qui est toujours utile sur une course de vingt-quatre heures. Quant à James, j’ai eu la chance d’avoir eu de nombreux coéquipiers britanniques ou écossais et j’ai toujours apprécié leur fair-play et leur performance. »

Robin Mulhauser (Pilote Yamaha YZF R1 #96, 2e en Superstock) : « Nous sommes partis loin. Notre objectif en début de course était de finir, mais nous visions quand même le podium. Tour après tour, on s’est rapproché de la tête. Ce fut difficile, cette 2e place est une vraie satisfaction. Je tiens à remercier l’équipe car c'est une vraie victoire collective. Nous avons été aussi perfomants sur la piste que dans les stands. »

Stefan Hill (Pilote Yamaha YZF R1 #96, 2e en Superstock) : « Je suis satisfait de cette 2e place car j’ai commis une faute en début de course qui nous a fait perdre pas mal de places. Pendant les vingt heures suivantes, tout le monde a poussé fort pour combler le retard, c‘est pourquoi cette 2e place est un vrai accomplissement. De plus, ce sont mes premières 24 Heures Motos. »

Roberto Rolfo (Pilote Yamaha YZF R1 #96, 2e en Superstock) : « Ce fut une meilleure édition pour moi cette année. Nous n’étions pas assez rapides pendant les essais, la course a donc été difficile pendant la nuit. Nous sommes restés très constants et très concentrés, surtout après la chute de Stefan hier soir. Je souhaite continuer à faire de l’endurance (Roberto Rolfo compte 153 Grands Prix vitesse, ndlr). Certes, je regarde vers le EWC (catégorie reine, ndlr), mais nous avons déjà une saison à terminer.»   

Pierre Chapuis (Team manager de Moto Ain, 2e en Superstock) : « Je dois bien avouer que nos qualifications ont été difficiles, nous n’avions pas une machine très rapide. Nous avons pataugé dans les réglages. Cependant, nous avons réussi à faire une moto à peu près correcte. Nous avons très bien travaillé dans les stands pendant la course. Je pense même que nous sommes l’équipe qui y a passé le moins de temps, même moins que les EWC. »  

Enzo Boulom (Pilote Kawasaki ZX 10R #33, 3e en Superstock) : « Ce sont mes premières 24 Heures Motos, je suis donc plus que satisfait du résultat. Je suis content de pouvoir finir la course dans de bonnes conditions et, en plus, faire un podium même si la première place aurait été bien (rire). »

Chris Leesch (Pilote Kawasaki ZX 10R #33, 3e en Superstock) : « Nous sommes trois jeunes pilotes, avec des caractères similaires, nous nous entendons très bien. De plus, en dépit de nos poids et de nos tailles différents, nous arrivons à trouver des réglages communs. La course fut dure et fatigante, les derniers relais étaient un peu difficiles pour tout le monde. »

Kevin Manfredi (Pilote Kawasaki ZX 10R #33, 3e en Superstock) : « Je suis fatigué, j’ai fait deux doubles relais pendant la nuit qui m’ont épuisé. Je suis satisfait de mes dernières courses de 24 heures, mais j’ai été plus chanceux sur celle-ci. »

Gilles Caballo (team manager de Team 33 Coyote Louit Moto, 3e en Superstock) : « Nous avons une équipe solide qui s’appuie sur le même équipage qu’au Bol d’Or. Nous avons un jeune trio, que nous formons, et nous aimons cela. Ce fut une très belle course entre tous les prétendants. Nous nous sommes échangé les positions, c’était stressant, mais c’était bien. Le résultat d’ensemble est bon. »