24h Motos
31/08/2020 - 13:00

24 Heures Motos – Les brèves d’après course et le point au championnat FIM EWC

La BMW #37 non classée, le point sur le classement provisoire du Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC, les cinq meilleures vitesses de pointe, découvrez les brèves d’après course de la 43e édition des 24 Heures Motos.
24 Heures Motos – Les brèves d’après course et le point au championnat FIM EWC

BMW Motorrad World Endurance Team non classé

Victime d’une chute à la Chicane Dunlop à douze minutes de l’arrivée, la BMW S1000RR #37 du BMW Motorrad World Endurance Team n’a pu rallier l’arrivée. Par conséquent, cette machine n’est pas classée. Illya Mykhalchyk alors au guidon a été emmené au centre médical mais n’a subi que des blessures superficielles. « Je suis très déçu, non seulement pour moi mais pour toute l’équipe et tous ceux qui ont travaillé dur pour un bon résultat. Nous avons montré une nouvelle fois que nous pouvions nous battre pour la victoire, si tout va bien. Mais ce week-end, la chance n’était pas de notre côté. Nous allons maintenant prendre les points positifs, aller de l’avant et nous préparer dur pour Estoril », a déclaré Werner Daemen, team manager de l’équipe.

La course au titre reste ouverte

Les 24 Heures Motos 2020 constituaient la troisième manche du FIM EWC 2019-2020. Le résultat de la course relance la chevauchée pour le titre puisque cinq des six équipes sont désormais regroupées en haut du classement provisoire du championnat. La finale de la saison se déroulera le samedi 26 septembre à l’occasion des 12 Heures d’Estoril. Les points alloués y seront multipliés par 1,5. Ainsi, 67,5 points seront attribués et les cinq équipes se tiennent en 47 points.

Voici le top cinq du classement provisoire du championnat :

  1. Suzuki Endurance Racing Team – 127 points ;
  2. F.C.C. TSR Honda France – 87 points ;
  3. YART-Yamaha – 82 points ;
  4. BMW Motorrad World Endurance Team – 82 points ;
  5. Webike SRC Kawasaki France Trickstar -80 points

En Coupe du Monde FIM Superstock, le Team Moto Ain pointe en tête avec 26 points d’avance sur GERT56 By GS YUASA et 52 sur No Limits Motor Team.

VRD Igol Pierret Expériences première équipe privée à l’arrivée

Cinquième du classement final, VRD Igol Pierret Experinces est la première équipe privée à l’arrivée. La Yamaha #333 pilotée par Florian Alt, Florian Marino et Nicolas Terol qui n’a connu qu’une chute sans gravité signe là son meilleur résultat sur une course de 24 heures. « Cette cinquième place ne vaut pas encore un podium mais c’est une étape. Il faut réussir à la passer et nous avons encore du travail. Sur la moto mais aussi dans le stand, sur une foule de détails pour améliorer nos ravitaillements et nos changements de roue. Petit à petit, nous devenons moins petit », fait remarquer Yannick Lucot, team manager.

Fortunes diverses pour les nouveaux pilotes retraités

Cette 43e édition des 24 Heures Motos constituait la dernière course des pilotes Roman Stamm (Team Bolliger Switzerland), Julien Da Costa (Team ERC Endurance) et Julien Diguet (OG Motorsport by Sarazin. Le Team Bolliger Switzerland a franchi la ligne d’arrivée en 21e position. Le Team ERC Endurance qui engageait la très attendue Ducati Panigale a été contraint à l’abandon.
La Yamaha #66 de OG Motorsport by Sarazin s’est classée 16e du classement général et 6e en catégorie Superstock. « Nous avons fait une remontée de fou à la suite d’une chute. Nous sommes repartis avec 22 tours de retard sur les leaders de notre catégorie pour finir à 19 tours. Nous avons donc repris 3 tours en 20 heures sur les vainqueurs. J’ai deux sentiments : la frustration car nous étions deuxièmes avant la chute, la victoire était possible. J’éprouve aussi de la fierté car mes coéquipiers Camille Hedelin et Chris Leesch et moi avons fait une course géniale et très rapide. La dernière course de ma carrière sera un grand souvenir », a confié Julien Diguet.

Une nouvelle sixième place pour 3ART Best Of Bike

La Yamaha #36 de l’équipe 3ART Best Of Bike s’est classé sixième du classement général. C’est la troisième année consécutive qu’elle termine les 24 Heures Motos à cette position. Cette machine était pilotée par Alex Plancassagne, Matthieu Lagrive et Morgan Berchet. On trouve d’ailleurs quatre Yamaha R1 dans le top sept final de la course.

180 battements de cœur par minute pour Adrian Parassol

Initialement pilote de réserve sur la Kawasaki #33 du Team 33 Coyote Louit Moto, Adrian Parassol (stagiaire à vie chez Moto et Motards magazine et High Side comme il aime se présenter) a finalement pris part à la course au guidon de la Yamaha #22 du Team 202. Lors de ses relais, il portait un capteur de fréquence cardiaque qui a enregistré une dépense d’environ 9000 calories (quand un homme en dépense normalement 2100 à 2700 par jour) et un pic de battements de cœur à 180 lors de son premier relais. « Vous aurez quoi répondre la prochaine fois qu’on vous explique que la moto n’est pas un sport », a-t-il ponctué.

Le top cinq des vitesses de pointe

Découvrez les cinq plus grandes vitesse maximum en ligne droite enregistrées durant la course :

  1. Suzuki #2 – Suzuki Endurance Racing Team – 297,3 km/h (dans son 275e tour) ;
  2. BMW #37 – BMW Motorrad World Endurance Team – 294,7 km/h (dans son 621e tour) ;
  3. Kawasaki #24 – BMRT 3D Maxxess Nevers – 293 km/h (dans son 246e tour) ;
  4. Kawasaki #8 – Team Bolliger Switzerland – 290,4 km/h (dans son 20e tour) ;
  5. Honda #5 – F.C.C. TSR Honda France – 289,6 km/h (dans son 28e tour).

Lire aussi : La 43e édition des 24 Heures Motos en chiffres.

>> PREVENEZ MOI DE L'OUVERTURE BILLETTERIE <<