24h Motos
11/06/2021 - 14:00

24 Heures Motos – Le YART-Yamaha, une seule stratégie : la victoire

Les pilotes de la Yamaha #7 du YART-Yamaha ainsi que Mandy Kainz, team manager, réagissent à leur pole position. L’équipe autrichienne compte bien démontrer qu’elle est la mieux préparée pour la 44e édition des 24 Heures Motos.
24 Heures Motos – Le YART-Yamaha, une seule stratégie : la victoire

Mandy Kainz : « Nous sommes heureux de réaliser la pole position pour la deuxième fois consécutive. Nous avons eu tout le temps de nous préparer pour cette course et je suis fier de mon équipe. Karel était tout proche du record du tour. En course, ça sera une autre histoire. Niccolò est à 100% de ses capacités. La course va être difficile. Sans être au niveau de Suzuka, les températures seront éprouvantes pour les pilotes comme pour les machines.
La stratégie du YART, il n’y en a pas : c’est de gagner toutes les courses auxquelles nous participons. Bien sûr il y a les aléas de la compétition mais nous sommes toujours bien préparés et notre but c’est de montrer que nous sommes les plus rapides. Ce qui rend les 24 Heures Motos magiques, c’est son histoire. La course est imprévisible, c’est un grande casino. »

Karel Hanika : « Ça aurait été sympa de battre le record du tour (ndlr : record établi par Randy De Puniet en 2017 avec 1'35’’730) mais ce n'était pas le but. Notre objectif était de réaliser de bons chronos et de décrocher la pole position. Nous y sommes parvenus et nous sommes prêts pour la course. La pole position nous permet déjà de marquer 5 points, c'est important pour le championnat car tous les points comptent. Une course de 24 heures est très différente d'une séance d'essais car il peut se passer beaucoup de choses. Il fera chaud. Nous nous sommes bien préparés. À nous de rester concentrés. Nous essaierons d'attaquer surtout pendant la nuit et d'être toujours présents dimanche matin ! »

Marvin Fritz : « Nous sommes heureux d’être de retour ici, au Mans, pour la première course de la saison. La compétition devient de plus en plus difficile et les pilotes sont de plus en plus rapides. Les derniers essais que nous avons menés se sont bien déroulés. Nous avons fait quelques bons tours ici. Hier, nous avons utilisé un seul de jeu de pneumatiques donc nous savions que nous avions une bonne marge de progression et c’est ce qui s’est passé. Les températures vont changer beaucoup de choses. Aujourd’hui, nous avons des conditions extraordinaires et les pneus Bridgestone sont performants. Nous sommes optimistes. Nous adorons ce circuit et il nous tarde de prendre le départ demain. »

Niccolò Canepa : « Je ne suis pas encore à 100 % toutefois j’ai été surpris d’être aussi rapide et finalement dans des temps comparables à ceux de mes coéquipiers. Bien sûr, ces 24 Heures Motos vont être un défi pour moi parce que je n’ai pas pu me préparer comme je le voulais. Mais je ne vais rien lâcher et me battre autant que je le peux pour que nous allions chercher le meilleur résultat.
Chaque année, le niveau se relève d’un cran, que ce soit pour nous les pilotes, pour l’équipe comme pour le manufacturier de pneus. C’est ce qui fait que cette course va être très intéressante, même pour le public qui y assistera à la maison. J’espère vraiment que c’est la dernière épreuve sans public. Il nous tarde de revoir les tribunes remplies sur ce circuit du Mans. Même si nous ne sommes pas français, j’espère que nous avons des fans en France aussi. »

>> Retrouvez notre guide pratique des 24 Heures Motos pour suivre la course à distance et de façon ludique <<