24h Motos
12/02/2020 - 18:00

24 Heures Motos – Le Fast Team Racing de retour dans la lutte du Superstock

Parmi les 57 équipes qui participeront à la 43e édition des 24 Heures Motos (18-19 avril 2020), le Fast Team Racing fera son retour sur le circuit Bugatti. Cette équipe mancelle est à nouveau prête à en découdre au sein de la catégorie Superstock.
24 Heures Motos – Le Fast Team Racing de retour dans la lutte du Superstock

Fast Team Racing n’est pas une équipe débutante aux 24 Heures Motos. En effet, cette équipe mancelle compte deux participations à la classique mancelle en 2017 et 2018. Victime d’une lourde chute lors du Bol d’Or 2018, elle fut contrainte de faire l’impasse sur les 24 Heures Motos 2019. « Cette chute a complétement pulvérisée la moto. De ce fait, financièrement, nous n’étions pas dans une bonne position. De plus, nous ne voulions pas participer à cette épreuve sans êtres prêts à 100%. Nous voulons bien faire les choses », explique Maxime Bonnin, team manager de l’équipe. Ainsi, le Fast Team Racing a mis à profit cette année 2019 pour peaufiner la préparation de sa Kawasaki ZX-10R et préparer son retour au sein de la catégorie Superstock. « Ça fait super plaisir de voir que tout le monde s’est remobilisé pour remonter l’équipe. Peu importe le résultat que nous ferons aux 24 Heures Motos, c’est déjà une belle chose d’avoir tout remis en place », affirme David Bouvier, l’un des trois pilotes de l’équipe.

Une préparation intense et pointilleuse

Pour la 43e édition des 24 Heures Motos, la Kawasaki #40 sera donc pilotée par David Bouvier (37 ans, six prticipations), Hervé Cheron (32 ans, trois participations) et Manu Dagault (36 ans, deux participations). « C’est un équipage homogène. L’entente entre ces trois pilotes est très bonne. Ils ont un bon ressenti et nous délivrent de précieuses informations pour faire progresser la moto », commente le team manager. Quant aux ambitions sportives, le Fast Team Racing ambitionne d’intégrer le top cinq de la catégorie Superstock. « C’est jouable car au Bol d’Or avant notre chute, nous étions sixièmes. Nous pourrons compter sur notre expérience. Nous connaissons les erreurs à ne pas commettre ».

Pour les équipes officielles comme pour les amateures, les 24 Heures Motos sont une course exigeante. L’épreuve nécessite une préparation intense et pointilleuse. C’est pourquoi le Fast Team Racing a concocté plusieurs séances d’essais afin d’être prêt à affronter les 24 heures de course. « Nous allons participer à deux journées d’essais en Espagne sur le circuit d’Almeria. Ensuite nous prendrons la direction de Nogaro et nous participerons aux essais Pré-Mans (31 mars et 1er avril 2020) sur le circuit Bugatti. Cela permet de redonner du rythme aux pilotes, vérifier que les évolutions que nous avons apporté à la moto fonctionnent bien. De plus, nous pourrons nous mesurer et nous jauger vis-à-vis des autres équipes de notre catégorie. Ça permet de savoir où nous nous situons dans la hiérarchie puis ça nous laisse suffisamment de temps pour effectuer des ajustements avant les essais officiels », précise Maxime Bonnin.

Avec une Kawasaki ZX-10R optimisée, un trio de pilote expérimenté, une équipe beaucoup plus soudée et une préparation solide, le Fast Team Racing semble avoir toutes les cartes en main pour concrétiser ses performances et ses ambitions sportives.

PHOTO : Les pilotes du Fast Team Racing avec (de gauche à droite) David Bouvier, Manu Dagault et Hervé Cheron.

Lire aussi : Voilà la liste des engagés aux 24 Heures Motos 2020 !

INFO : LES 24 HEURES MOTOS REPROGRAMMÉES AUX 29 ET 30 AOÛT 2020

24 HEURES MOTOS 2020 – DÉCOUVREZ LES PROCÉDURES DE REMBOURSEMENT DE BILLET