24h Motos
Le 08/02/2018 18:00

24 Heures Motos : le BMRT 3D Maxxess Nevers ne s'avoue pas vaincu

Aux 24 Heures Motos, l'obstination est une qualité. Quand le sort semble s'acharner, certaines équipes redoublent de travail pour renverser la vapeur. C'est le cas du BMRT 3D Maxxess Nevers qui engage une Kawasaki ZX10-R en catégorie Superstock.

24 Heures Motos : le BMRT 3D Maxxess Nevers ne s'avoue pas vaincu

Pour briller aux 24 Heures Motos, les équipes doivent avoir une moto fiable, rapide, un trio de pilotes homogène mais il faut également compter sur une part de chance. Depuis deux éditions, elle semble avoir tourné le dos à l'équipe BMRT 3D Maxxess Nevers, En effet, elle reste sur deux abandons consécutifs. L'an passé, la Kawasaki #24 s'est retirée après la blessure de Maxime Bonnot, l'un de ses pilotes. « Nous étions loins au classement et il n'y avait plus rien à jouer. En terme de résultat, les deux dernières éditions des 24 Heures Motos sont à oublier », regrette Romain Mangé, team manager du BMRT 3D Maxxess Nevers.

Nous ne ferons pas la pole position dans notre catégorie néanmoins, en course, nous serons aux avant-postes

Romain Mangé

Cependant, l'équipe nivernaise n'est pas du genre à s'avouer vaincue. Les membres du team ont redoublé de travail et de patience. « Ces abandons nous ont permis de beaucoup travailler et notre Kawasaki a beaucoup évolué. Désormais nous pensons avoir une très bonne moto. Nous avons franchi une étape dans sa préparation. Actuellement nous améliorons les changements de roue afin d'être le plus rapide possible lors des ravitaillements », commente le team manager.

Le BMRT 3D Maxxess Nevers va une nouvelle fois se lancer dans l'âpre bataille de la catégorie Superstock des 24 Heures Motos (sous réserve d'invitation par le Comité de Sélection de l'Automobile Club de l'Ouest) avec conviction et un trio de pilotes expérimentés. Ainsi, la Kawasaki #24 sera pilotée par Jonathan Goetschy (32 ans, cinq participations), Jonathan Hardt (29 ans, neuf participations) et Anthony Violland (30 ans, trois participations). « Il s'agit de trois pilotes en qui j'ai totalement confiance. Ils n'ont plus grand chose à prouver en catégorie Superstock. Ce sont des valeurs sûres physiquement et humainement. Nous ne ferons pas la pole position dans notre catégorie néanmoins, en course, nous serons aux avant-postes », affirme Roman Mangé qui vise ni plus ni moins que le podium. « Nos performances du début de course au Bol d'Or nous montrent que c'est un objectif à notre portée. L'équipe n'est plus montée sur le podium de sa catégorie aux 24 Heures Motos depuis 1998. Pour moi, c'est presque un rêve. Ce serait une nouvelle étape de franchie. J'ai envie qu'on se rappelle au bon souvenir de tous ».

En catégorie Superstock, si les équipes qui visent le podium se valent toutes en performance, elles doivent cependant trouver le petit détail qui fera la différence. En cette période hivernale, le BMRT 3D Maxxess Nevers s'y attelle.

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, JEUDI 13 AVRIL 2017, QUALIFICATIONS. Aux 24 Heures Motos, l'équipe BMRT 3D Maxxess Nevers reste sur deux abandons consécutifs. Si elle est de nouveau invitée à participer à la course en avril prochain, ses membres comptent bien inverser la tendance.

News history Dernières actualités