24h Motos
13/06/2021 - 04:00

24 Heures Motos – H+16 : Yoshimura SERT Motul ne fléchit pas

Après 16 heures de course, la Suzuki #1 de Yoshimura SERT Motul maitrise sa course grâce à des relais solides de ses pilotes Gregg Black, Xavier Simeon et Sylvain Guintoli.
24 Heures Motos – H+16 : Yoshimura SERT Motul ne fléchit pas

Voici les principaux faits de course à retenir après 16 heures de compétition :

  • Bataille pour la quatrième place
  • ERC Endurance Ducati en difficulté
  • Double enjeu en Superstock
  • Univers Racing/AC Racing contraint à l’abandon

La nuit a instauré son rythme et la Suzuki #1 de Yoshimura SERT Motul poursuit sa marche en avant. L’équipe championne du monde en titre possède quatre tours d’avance sur la Honda #5 de F.C.C. TSR Honda France. La Kawasaki #11 de Webike SRC Kawasaki France Trickstar se maintient en troisième position à sept tours des leaders. Grâce aux températures plus fraiches (18°c à 2 heures du matin), les équipes ont opté pour des gommes plus tendres que celles utilisées en journée.
La quatrième position a fait l’objet d’une bataille entre la BMW #37 et la Kawasaki #8. La machine allemande s’est détachée et compte à présent quatre tours d’avance sur le Team Bolliger Switzerland. « C’est décevant d’avoir chuté en début de course. Notre stratégie était pourtant de rester prudents. La moto est plus performante de nuit qu’en journée. Si nous pouvions terminer dans le top quatre du classement général, ce serait un bon résultat pour nous », reconnait Javier Forés.

La Ducati #6 d’ERC Endurance-Ducati qui était remontée en huitième position après avoir été retardée en début de course à la suite d’une chute de Louis Rossi a été victime d’une panne d’embrayage. La Panigale pointe désormais en 20e position. L’important pour l’équipe allemande, c’est de rallier l’arrivée afin de collecter un maximum de données dans le but de fiabiliser et de faire progresser cette machine.

Les teams de la catégorie Superstock doivent relever un double défi : remporter la catégorie et intégrer le top 5 du classement général. La Honda #55 de National Motos pourrait atteindre ces deux objectifs puisqu’elle mène la danse et apparaît à la 6e place. Alors qu’elle affrontait la Yamaha #66 d’OG Motorsport by Sarazin, cette dernière a perdu de précieuses secondes lors d’un ravitaillement en raison d’un problème de roue arrière. L’équipe sarthoise affiche dorénavant trois tours de retard sur la #55 et doit garder à distance la Kawasaki #33 du Team 33 Louit April Moto.
Dans cette classe, la Suzuki #72 du Junior Team Le Mans Sud Suzuki a connu deux déconvenues. Elle a d’abord perdu 9’57 dans son stand avant d’être victime d’une chute aux mains de Martin Renaudin.
Signalons également la chute de la Suzuki #44 de No Limits Motor Team à 00 h 32. Un fait de course sans grande conséquence pour l’équipe italienne qui reste en troisième position.

Un dixième abandon a été signalé. La BMW #23 d’Univers Racing/AC Racing a dû se retirer en raison d’un problème électrique. Cette équipe normande espérait pourtant faire briller la S1000R en Superstock.

Top 5 du classement général :

  1. Suzuki #1 – Yoshimura SERT Motul
  2. Honda #5 – F.C.C. TSR Honda France
  3. Kawasaki #1 – Webike SRC Kawasaki France Trickstar
  4. BMW #37 – BMW Motorrad World Endurance Team
  5. Kawasaki #8 – Team Bolliger Switzerland

Top 3 de la catégorie Superstock :

  1. Yamaha #66 – OG Motorsport by Sarazin
  2. Honda #55 – National Motos
  3. Kawasaki #33 – Team 33 Louit April Moto

Experimental :

  • Metiss #45, 28e du classement général

PHOTO : Xavier Simeon, pilote de la Suzuki #1 de Yoshimura SERT Motul à l’issue d’un relais de nuit.

>> Retrouvez notre guide pratique des 24 Heures Motos pour suivre la course à distance et de façon ludique <<