24h Motos
27/02/2020 - 18:00

24 Heures Motos - Guillaume Antiga (RAC41) : « Il faut d’abord penser à l’équipe »

A 22 ans, Guillaume Antiga compte trois participations aux 24 Heures Motos et une grande maturité pour l’Endurance. Au guidon de la Honda #41 de l’équipe RAC41, il visera la victoire en catégorie Superstock les 18 et 19 avril prochains.
24 Heures Motos - Guillaume Antiga (RAC41) : « Il faut d’abord penser à l’équipe »

Pour la 43e édition des 24 Heures Motos, vous piloterez la Honda CBR 1000 RR #41 de l’équipe RAC41. Comment abordez-vous la course ?

« Nous y allons pour décrocher la victoire en catégorie Superstock. L’an passé, nous avons prouvé que nous en étions capables. Nous étions en tête de la catégorie avant d’être contraints à l’abandon. Notre but, c’est de concrétiser notre potentiel. C’est un objectif atteignable. Toute l’équipe travaille énormément pour y parvenir. Elle met beaucoup d’énergie pour nous mettre une bonne moto à disposition et je la remercie. »

Vous avez peut-être été sollicité par d’autres équipes. Pourquoi avez-vous favorisé le RAC41 ?

« En effet, j’ai été contacté par d’autres équipes. J’ai favorisé le RAC41 parce que le staff technique est très bon. J’ai aussi une relation très professionnelle avec Stéphane Segretain, l’ingénieur de l’équipe. Je ne partirai pas facilement du team. »

Parallèlement à l’Endurance vous êtes engagés dans la catégorie Challenger du Championnat du Monde d’Endurance. En quoi cela vous aide-t-il ?

« Ces dernières saisons, nous avons remarqué que les courses d’Endurance sont des épreuves sprint. Ce championnat me permet de garder du rythme et d’améliorer mon pilotage. Nous repoussons sans cesse nos limites dans l’optique des courses d’Endurance. L’an passé, nous avons progressé toute l’année. De plus, le Championnat du Monde d’Endurance FIM EWC prend de plus en plus de niveau. Il faut toujours s’améliorer pour rester au niveau. »

J’espère intégrer une équipe officielle
Guillaume Antiga, RAC41

Quel est votre premier souvenir de 24 Heures Motos ?

« C’est tout simplement le cérémonial d’avant départ en 2017. C’était ma première Marseillaise aux 24 Heures Motos. Ça m’a vraiment fait prendre conscience de l’ampleur de l’événement. Je me suis dit que j’en faisais partie et que le plus difficile serait d’y rester. Ça m’a donné encore plus envie de travailler pour progresser dans la hiérarchie et me battre pour la victoire. »

Quand on est jeune pilote, quelles difficultés doit-on surmonter aux 24 Heures Motos ?

 « Les jeunes pilotes issus de la vitesse ont la réputation d’être fougueux. Il faut donc avoir une approche différente. Il faut d’abord penser à l’équipe. Il ne faut pas tout jouer sur le premier relais et garder à l’esprit que le but c’est de finir la course. J’ai débuté aux 24 Heures Motos à l’âge de 18 ans. J’ai toujours attaché la plus grande importance à la préparation physique afin d’être performant en course. J’ai toujours réussi à me concentrer et à ne pas me faire embarquer sur des relais où il y a beaucoup de rythme. De ce fait, je n’ai jamais chuté sur une course de 24 heures. »

A plus long termes, quels objectifs sportifs vous êtes-vous donné en Endurance ?

« J’espère intégrer une équipe officielle. J’ai récemment acheté une moto d’entraînement via le team. Tous mes revenus personnels sont destinés à la moto pour progresser. Je m’entraîne physiquement tous les jours. Toute ma vie tourne autour de la moto. Je vis encore chez mes parents pour mettre toute ma concentration sur la moto. J’espère en faire mon métier à plein temps d’ici trois ou quatre ans. »

Aux 24 Heures Motos, Guillaume Antiga fera équipe avec le néerlandais Wayne Tessels et le belge Grégory Fastre. 

PHOTO : LE MANS (SARTHE, FRANCE), CIRCUIT BUGATTI, 24 HEURES MOTOS, SAMEDI 20 AVRIL 2019, COURSE. Guillaume Antiga en pleine concentration, quelques minutes avant de prendre le départ des 24 Heures Motos 2019. 

Lire aussi : 24 Heures Motos - Le RAC41 affiche ses ambitions.

INFO : LES 24 HEURES MOTOS REPROGRAMMÉES AUX 29 ET 30 AOÛT 2020

24 HEURES MOTOS 2020 – DÉCOUVREZ LES PROCÉDURES DE REMBOURSEMENT DE BILLET