24h Le Mans
03/06/2019 - 14:30

24 Heures du Mans - Le B.A. BA : les voitures (1)

Comme tout participant à une compétition sportive, les 62 concurrents des 24 Heures du Mans doivent se conformer à des règles : les règlements technique et sportif. Le premier concerne les voitures et leurs équipements, tandis que le second s'attache aux pilotes et au déroulement de la course, qui seront évoqués dans deux articles à venir.
24 Heures du Mans - Le B.A. BA  : les voitures (1)

Quatre catégories

Quatre catégories de voitures évoluent simultanément sur le tracé de 13,626 km, composé en partie de routes habituellement ouvertes à la circulation : d'un côté les prototypes, des véhicules conçus uniquement pour les courses sur circuit, et de l'autre les GT, des autos de série modifiées pour la compétition. Il existe deux types de prototypes et deux classes de GT.

  • LMP1 (Le Mans Prototype 1) : voitures fermées développées uniquement pour la compétition qui peuvent être ou non (réservé aux écuries privées) dotées de systèmes hybrides permettant d'emmagasiner l'énergie au freinage et de la restituer pour gagner de la puissance.

         Particularité : Le choix du moteur (en V, en ligne, 4 ou 6 cylindres, turbo, atmosphérique,…) est libre pour les prototypes hybrides.

  • LMP2 (Le Mans Prototype 2) : voitures fermées conçues uniquement pour la compétition réservées à des écuries privées qui ne dépendent pas d'un constructeur.

         Particularité : Un seul fournisseur de moteur (Gibson) et un nombre de constructeurs de châssis limité. Trois sont représentés sur la grille : Oreca, Ligier et Dallara, sachant que l'Aurus et l'Alpine sont basées sur un châssis Oreca.

  • LMGTE Pro (Le Mans Grand Tourisme Endurance Pro) : voitures sportives de série modifiées pour la compétition.

         Particularité : L'engagement des constructeurs est officiel, même si certains d'entre eux s'appuient sur des écuries privées (AF Corse et Risi Competizione pour Ferrari par exemple).

  • LMGTE Am (Le Mans Grand Tourisme Endurance Am) : voitures sportives de série modifiées pour la compétition.

         Particularité : Les voitures sont identiques à celles de la classe LMGTE Pro, mais doivent avoir au moins un an ou être conformes à la réglementation technique de l'année précédente.

Bon à savoir : Pour que la course soit équitable, le législateur a instauré une Equivalence des Technologies (EoT) en LMP1 afin de limiter l'écart entre les voitures hybrides et non hybrides et une Balance des Performances (BoP) en LMGTE Pro et LMGTE Am pour que les performances soient resserrées, les voitures de série étant de conception radicalement différente.

Photos : Les numéros et le fond des numéros est de couleur bleue pour les LMP2 (Alpine), vert pour les LMGTE Pro (Porsche) et orange pour les LMGTE Am (Aston Martin de TF Sport).

Comment les reconnaître ?

La couleur de fond des numéros des compétiteurs est différente selon la catégorie.

  • LMP1 : rouge
  • LMP2 : bleu
  • LMGTE Pro : vert
  • LMGTE Am : orange

Bon à savoir : Des diodes situées sur les flancs des voitures permettent de distinguer les trois premiers de chaque catégorie. Une diode est allumée pour le premier, deux pour le 2e et trois pour le 3e.

Deuxième épisode : les pilotes

Photo de couverture : Les numéros des prototypes LMP1, ici Toyota et SMP Racing, sont en rouge.