24h Le Mans
10/06/2019 - 13:30

24 Heures Du Mans - Le B.A. BA : les vérifications administratives

La semaine des 24 Heures du Mans s'ouvre traditionnellement par les Vérifications administratives et techniques, communément appelées le Pesage dans la Sarthe. Pour les premières, traitées dans cet article, il s'agit de s'assurer que tous les papiers sont en règle, pour les secondes, les commissaires contrôlent la conformité des équipements des pilotes et des voitures.
24 Heures Du Mans - Le B.A. BA : les vérifications administratives

Les écuries, pilotes et directeurs d'équipes, sont d'abord convoquées aux vérifications administratives avant d'être appelées une demi-heure plus tard à la partie technique. Les pilotes doivent commencer par montrer que leur licence est en règle, puis ils soumettent leur équipement aux yeux attentifs des commissaires et passent sur la balance. Bien que ces contrôles fassent partie des vérifications techniques, ils se déroulent dans le bâtiment des vérifications administratives.

On pense bien évidemment au casque ou à la combinaison, mais les instances regardent aussi les deux gants, les deux chaussures (certains pilotes, comme le double vainqueur des 24 Heures du Mans Alexander Wurz en son temps, portent des bottines de couleur différente) et les deux chaussettes. Afin de faciliter le contrôle, toutes les pièces de l'équipement, qui doivent résister au feu, sont dotées d'une étiquette certifiant leur conformité.

Pour Jules Gounon, le fils de Jean-Marc Gounon (12 participations au double tour d'horloge sarthois entre 1995 et 2008), c'est une grande première. « Même si j'ai attrapé le virus du sport automobile en venant aux 24 Heures du Mans avec mon père, je n'avais jamais vu les vérifications administratives. Le Pesage est quasiment une course à part entière. Heureusement que mes coéquipiers (Luis Felipe « Pipo » Derani et Oliver Jarvis) sont expérimentés et me guident. Curieusement, je n'arrive pas encore à me dire : « j'y suis ». Je crois que je réaliserai lorsque je pendrai le volant pour la première fois en course. »

Photos ci-dessus de gauche à droite : L'équipe Car Guy Racing (Ferrari #57) débute le parcours des vérifications administratives ; les commisaires contrôlent la combinaison de Jules Gounon (Risi Competizione) ; puis ses chaussettes et ses bottines ; Pipo Derani (Risi Competizione) pose pour la photo officielle ; le casque de Pipo Derani dans la boîte à lumière.

Comme tous ses collègues, une fois toutes les vérifications effectuées, le pilote de la Ferrari 488 GTE EVO #89 de Risi Competizione s'est préparé pour la photo individuelle officielle et a présenté son casque au photographe pour qu'il l'insère dans une boîte à lumière (voir photo ci-dessus).

Pendant ce temps, le directeur d'équipe de la formation a signé le registre après avoir récupéré les brassards destinés aux mécaniciens qui seront à l'œuvre dans la voie des stands. Cette opération permet à l'équipe de l'ACO chargée de la relation avec les concurrents de connaître les nouveaux responsables d'écuries, un point important car elle assure le lien entre les compétiteurs et la Direction de course au cours de l'épreuve, notamment quand l'écurie est convoquée ou reçoit une pénalité.

Lire 24 HEURES DU MANS - LE B.A. BA : LES VÉRIFICATIONS TECHNIQUES

Le Pesage est à suivre en direct et en intégralité sur notre chaîne YouTube.

Photo de couverture : Jules Gounon (Ferrari 488 GTE EVO #89 de Risi Competizione) présente son casque à un commissaire lors du Pesage des 24 Heures du Mans 2019.