24h Le Mans
Le 03/03/2018 12:00

24 Heures du Mans et Formule 1 (5) - Graham Hill, la triple couronne du roi

Quatre pilotes ont remporté à la fois les 24 Heures du Mans et le titre mondial en Formule 1 : Mike Hawthorn, Phil Hill, Jochen Rindt et Graham Hill. Victorieux dans la Sarthe en 1972, Graham Hill (1929-1975) ajoute cette année-là l'ultime joyau d'une carrière d'exception, qui l'avait déjà vu sacré deux fois en Formule 1, et aussi triompher à Monaco et Indianapolis.

24 Heures du Mans et Formule 1 (5) - Graham Hill, la triple couronne du roi

Entre 1958 et 1972, Graham Hill a pris à dix reprises le départ des 24 Heures du Mans. Pendant ces quinze années, il se construit l'un des plus beaux palmarès de l'histoire du sport automobile.

Après avoir obtenu son permis de conduire à un âge où les jeunes pilotes ont déjà aiguisé leur ambition en formules de promotion (à 24 ans, en 1953 !), Graham Hill débute en Formule 3. En 1958, il commence à la fois en Formule 1 et aux 24 Heures du Mans chez Lotus.

Champion du Monde de Formule 1 en 1962 chez BRM, il dispute les 24 Heures du Mans 1963 et 1965 au volant d'un prototype Rover-BRM à turbine. Préfigurant l'actuel 56e Stand des 24 Heures, la Rover-BRM court en 1963 hors classement et offre à Graham Hill son premier drapeau à damier sarthois. Deux ans plus tard, la Rover-BRM est officiellement classée en dixième position. Entretemps, Graham Hill termine deuxième en 1964 sur une Ferrari engagée par l'équipe britannique Maranello Concessionaires, avec le Suédois Jo Bonnier.

En 1966, il est contraint à l'abandon sur Ford GT40. Il ne retrouvera pas les 24 Heures avant 1972. Mais ces six années seront bien remplies. Toujours en 1966, il s'impose aux 500 miles d'Indianapolis dès sa première participation. En 1968, il remporte son deuxième titre mondial en Formule 1, portant à bout de bras une équipe Lotus terrassée par la mort en avril de son pilote fétiche Jim Clark. En 1969, il établit un record de victoires au Grand Prix de Monaco (1963-64-65-68-69) qui tiendra près d'un quart de siècle, avant d'être battu en 1993 par Ayrton Senna.

Il fait son retour au Mans en 1972 chez Matra, associé à Henri Pescarolo. Le duo franco-britannique sort vainqueur d'un superbe duel avec la voiture de leurs compagnons d'écurie François Cevert et Howden Ganley. Cette victoire sarthoise fait de Graham Hill le seul détenteur de la fameuse Triple Couronne du sport automobile, avec dans l'ordre le titre mondial en Formule 1, les 500 miles d'Indianapolis et les 24 Heures du Mans.

Lorsqu'il prend sa retraite de pilote fin 1975, il est également recordman des participations en Formule 1 avec 176 Grands Prix répartis sur 18 saisons, record battu par la suite par Riccardo Patrese (256) et Rubens Barrichello (323). Il compte s'occuper à plein temps de l'écurie de Formule 1 qu'il a créée en 1973, mais trouve la mort dans un accident d'avion le 29 novembre 1975.

Son fils Damon, né en 1960, dispute à son tour les 24 Heures du Mans en 1989 (abandon), avant de devenir à son tour Champion du Monde de Formule 1 en 1996. Deuxième fils de Damon, Joshua (né en 1991) dispute une saison prometteuse en Formule Renault 2.0 en 2012 (cinq victoires) et participe à une exhibition anniversaire des victoires Matra aux 24 Heures... avant d'annoncer sa retraite de pilote, à seulement 22 ans.

 

Cliquez ci-dessous pour d'autres histoires entre 24 Heures du Mans et Formule 1 :
24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Quatre Champions du Monde et dix victoires
24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Mike Hawthorn, le pionnier anglais
24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Phil Hill, un doublé américain
24 Heures du Mans et Formule 1 (4) - Jochen Rindt, à toute vitesse
 

Photo (D.R. / Archives ACO) : En 1958, Graham Hill découvre les 24 Heures du Mans avec Lotus, chez qui il remportera dix ans plus tard son deuxième titre de Champion du Monde en Formule 1.


Actualités associées


24 Heures du Mans 2018 - Alonso, Button, Montoya les Super Rookies (2)

24 Heures du Mans 2018 - Alonso, Button, Montoya les Super Rookies (2)

24 Heures du Mans 2018 - Alonso, Button, Montoya les Super Rookies (1)

24 Heures du Mans 2018 - Alonso, Button, Montoya les Super Rookies (1)

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (4) - 1997-1999

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (4) - 1997-1999

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (3) - 1994-1996

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (3) - 1994-1996

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (2) - 1992

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (2) - 1992

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (1) - 1988-1990

12 pilotes entre 24 Heures du Mans et Formule 1 1988-1999 (1) - 1988-1990

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Les années 1980 et 1990

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Les années 1980 et 1990

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Les années 1960, 1970 et 1980

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Les années 1960, 1970 et 1980

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Les années 1950 et 1960

Douze vainqueurs entre 24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Les années 1950 et 1960

24 Heures du Mans et Formule 1 (6) - L'empreinte de Ferrari

24 Heures du Mans et Formule 1 (6) - L'empreinte de Ferrari

24 Heures du Mans et Formule 1 (4) - Jochen Rindt, à toute vitesse

24 Heures du Mans et Formule 1 (4) - Jochen Rindt, à toute vitesse

24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Phil Hill, un doublé américain

24 Heures du Mans et Formule 1 (3) - Phil Hill, un doublé américain

24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Mike Hawthorn, le pionnier anglais

24 Heures du Mans et Formule 1 (2) - Mike Hawthorn, le pionnier anglais

24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Quatre Champions du Monde et dix histoires

24 Heures du Mans et Formule 1 (1) - Quatre Champions du Monde et dix histoires

News history Dernières actualités